La planète n’est pas en danger

Au pire l’homme l’est. Voir la vie, la biologie.

Je rebondis sur un post de Pierre-Olivier qui exprime une idée qui m’est chère: la planète se fout totalement de la pollution. Les contaminations radioactives, les hydrocarbures, les acides, les produits chimiques les plus dangereux, elle n’en a que faire: elle n’est elle même qu’atomes, qu’importe leur organisation. Et c’est bien ce qui me donne le vertige.

wild

A la fin de mes études d’ingé j’ai du m’inscrire en fac pour gagner un an afin de pouvoir postuler comme « scientifique du contingent », statut privilégié pour les privilégiés qui te permet de picoler dans des bureaux pendant que tes potes moins nantis rampent dans la boue. Tant qu’à faire de perdre un an sur les bancs de la faculté, autant faire un truc intéressant. Passionné depuis toujours (même avant 1999) par le cosmos, je décroche pas peu fier sur entretien une place dans un DEA d’astrophysique. C’est un peu honteux que je dois reconnaître avoir abandonné très vite, d’abord parce que je n’en pouvais plus des études, mais aussi un peu parce que cette plongée dans l’infiniment grand m’oppressait. Cette perception du néant de nos petites existences, de cet épisode accidentel qu’est la vie sur terre, ces millions d’années d’évolution qui ne sont qu’une picoseconde sans intérêt pour la grande soupe cosmique, et ben moi ça me foutait le cafard, ça m’écrasait.

Notre planète n’est qu’un amas de poussières et finira au mieux par une vaporisation lors de l’explosion finale de notre soleil dans quelques petits milliards d’années. En attendant, des microbes à 2 pattes s’agitent et perdent leur temps à inventer des frontières, des classes sociales, toute une panoplie de différences inutiles.

Tout ça pour dire que quoi qu’on fasse à la terre, ça n’a aucune importance autre que pour nous: il n’y a bien que l’homme pour trouver qu’un ciel est plus beau quand il est bleu.

Glissons du registre astrale au biologique: la Nature.

Je pense que les écologistes auraient beaucoup à gagner en arrêtant de sanctifier la nature. Cela externalise le problème. L’homme a toujours enfoui quelque part en lui l’idée qu’il pourrait survivre aux pires catastrophes, alors même si la planète morfle un peu, « on trouvera des solutions ». Mais la planète ne morfle pas, elle sent de moins en moins bon, c’est tout. So what?

Nous sommes pétris de légendes archaïques comme par exemple « Respectez la Nature, car la Nature se venge toujours ». Les dérèglements climatiques, les catastrophes prennent souvent dans les commentaires avisés des allures de punitions divines. Car en vérité je te le dis petit insecte: si elle nous entendait, elle se fendrait bien la poire mère Nature.

Je n’ai pas d’amour pour Elle. Pour moi la Nature est une garce. Je la trouve certes d’une infinie beauté, je ne suis pas insensible à ses charmes, loin de là, mais elle n’a pas de coeur. L’Homme qu’on accuse de toutes les sauvageries a quand même inventé la couverture sociale. L’innocence du monde animale est un beau sujet d’égarement, il n’est pas beaucoup de phrases qui me fâchent plus que « au moins les chiens eux sont fidèles ». Je sais, Adolf, Joseph et tous les autres tortionnaires ne redorent pas le blason du bipède, mais on pourrait en lister aussi quelques millions qui chaque jour travaillent à des tâches spectaculairement humaines. Les hommes sont merveilleux, avec toutes leurs erreurs, ils se définissent pour moi en ce qu’il s’extraient de leur animalité. Il n’est pas question de nier d’où nous venons, mais de remarquer les efforts considérables accomplis pour en sortir.

La nature est effroyablement violente, il suffit de soulever la première pierre pour s’en rendre compte. Va demander au bébé gnou qui se fait bouffer vivant par des charognards la tripe encore à l’air d’un coup de crocs de lion repu si il n’aurait pas apprécié l’aide d’un car de CRS, voir même de quelques flics fussent-ils un brin fachisants?

Si nous avions tous été herbivores, je dis pas. Mais là franchement c’est du vice. Livrer ces pauvres gazelles à ces traders fauves affamés, c’est pas sérieux.

Alors d’accord, la Nature c’est notre wallpaper et il est bien joli, mais à bien y regarder l’OS qui tourne derrière est franchement mal foutu: ce n’est qu’à qui bouffera l’autre.

« Ah bah oui ma bonne dame, mais c’est la Nature! »

Et bien oui, justement, c’est bien pour ça que je ne l’aime pas.

Et ne te méprends pas sur ce tableau bien noir, je follow génération écologie à donf, point de fatalisme, mais y’a des moments faut que ça sorte. Un blog, c’est aussi fait pour s’y allonger de temps en temps non?😉

En écrivant ce genre de fadaises je pense à Noiret dans Uranus (ben oui le film, je vais pas faire genre j’ai lu le bouquin), Noiret et ses bons éléphants…

Splendeur miraculeuse de ce merveilleux Internet, voilà qu’en quête de lien je tombe du premier coup sur sa splendide tirade.

Internet, si peu naturel, si humain.🙂

PS: cool maman, tout va bien😉

(c) Photo tirée du site étonnant http://fieroanimals.com/ découvert chez Au secours j’ai un blog


Edit: j’ajoute une petite video de Georges Carlin qui m’a été tweetée par @ThomasBonnin. Il m’a tout copié🙂

tweet this my friend!

, ,

  1. #1 par Seeeb le septembre 1, 2009 - 9:31

    Hé oui… J’ai l’habitude de dire que chacun d’entre nous n’est qu’une puce sur le dos d’un chien🙂

  2. #2 par lôtre le septembre 1, 2009 - 10:44

    Je trouve que les grenouilles dendrobates sont magnifiques elles aussi🙂

    C’est vrai qu’on est des microbes dans l’univers mais on est nous même l’univers de nos microbes , hein ?!?
    L’homme dans toute sa prétention est tourné vers l’infiniment grand pendant que des univers se créent et s’effondrent dans l’infiniment petit d’une nanoseconde.
    Tout est dans la matière, ce n’est qu’une question de temps .

    La

  3. #3 par Café Froid le septembre 2, 2009 - 12:44

    Un vrai régal à lire avant de s’endormir.
    Merci pour ta prose. D’autant plus quand elle est si proche de ma pensée…

  4. #4 par Crépidule le septembre 2, 2009 - 12:57

    « il n’y a bien que l’homme pour trouver qu’un ciel est plus beau quand il est bleu. »

    Ah bon tu as eu des tuyaux ? Les preuves, les preuves !

    Oui la nature nous digérera tous, c’est certain, je n’ai ni amitié ni désamour pour elle, tel le Dieu biblique « elle est », quoique dire « elle » me gène, Gia gnagna bref le tripe « ma mère la terre » n’est pas mon crédo.
    Néanmoins je ne puis qu’avoir le cul par « terre » c’est somptueux, incroyablement organisé, j’en passe et des meilleurs.

    Tout le monde bouffe tout le monde, la végétarienne que je suis en une conscience aiguë, oui mais… c’est pas gratuit, c’est pas méchant, c’est juste organisé, un maillon pète et toute la chaine se casse… Une fois qu’on comprend ça les choses sont moins brutales, il y a logique !

    Par contre je crois à l’innocence animale, explication :
    Ma fille me dit : le moustique m’a piqué, il est méchant ! Je tique ! Non ma chéri le moustique n’est ni méchant ni gentil il est « programmé » pour se nourrir ainsi point, c’est l’humain qui lui attribue les bons et mauvais points selon des critères incroyablement religieux ! (idem pour le lion, la gazelle etc).

    Il y aurait bcp à dire sur ta note mais il est un peu tard …

  5. #5 par Flo le septembre 2, 2009 - 1:28

    Ha ! ça fait plaisir à lire !
    Je pense pareil ! Effectivement, la vision que les gens ont de la nature est souvent trop positive, d’où les arguments souvent ré-utilisé par les pubs ou autre : « tout ce qui est bio est mieux », « à base d’ingrédients naturels c’est mieux » ou « les médecines naturelles c’est mieux » ou faut « faut retourner aux sources, le progrès nous tuera » bref…faut arrêter de pense que dame nature est bienveillante, non elle est neutre et se contente d’exister avec ses règles bien à elle. Nous, on s’est incrusté, faut assumer les conséquences.

  6. #6 par Random le septembre 2, 2009 - 2:08

    Tiens Je te fait partage de ce comedien qui va bien avec ton mood actuel !

    Doug Stanhope, Attention ca pique et c’est noir !

    Bye

  7. #7 par mamily le septembre 2, 2009 - 8:01

    toujours aussi belle prose sur un sujet dit serieux mais aujourd hui retour du soleil et surtout de la FAMILLExxxxxx

  8. #8 par Louis le septembre 2, 2009 - 10:26

    Salut !

    Alors pour rebondir sur ton billet (dont il ne m’étonnerait pas qu’il fût au n-ième degré) : en fait, on s’en fout que la Nature soit gentille ou non. Rien à faire. Le problème n’est pas là.

    Ce que l’on constate, c’est que pour l’instant, la seule « vie » constatée, l’est sous nos yeux, sur Terre, et elle s’appelle la Nature. Qu’on le veuille ou non, on en a pas encore constaté ailleurs. Après, que la Nature soit méchante ou pas, cruelle ou non, eh bien en fait on s’en fout. Là n’est pas le problème.

    Simplement, on a sous nos yeux ce que l’on peut considérer comme une « particularité » de l’univers (la « vie »), et donc de fait on a le devoir de ne pas la détruire à coup de bombe atomique et/ou de CO2. C’est tout.

    Je suis ouvert à tout contre-argument là-dessus.

    • #9 par jcfrog le septembre 2, 2009 - 10:45

      le devoir? par rapport à qui?

      • #10 par Lanza le septembre 2, 2009 - 7:27

        Par rapport à nous même.

        Je n’aurais pas le même discours que Louis, cependant.

        C’est de notre survie qu’on cause. Si on casse l’équilibre naturel qui nous fait vivre, on se suicide avec. Et plus on zigouille de formes de vie, plus le risque qu’on y passe est grand.

        Si effectivement, et comme tu le souligne fort justement, la planète n’est pas en danger, l’humanité p’tet bien. Et il se trouve que j’attache beaucoup plus d’importance à mon existence et celle de mes enfants, et donc par extension à l’humanité (parce que si mes enfants veulent batifoler joyeusement, il leur faudra bien des partenaires, hein, et dans l’humanité, on en trouvera bien quelques-uns…), qu’à à peu près tout le reste, planète comprise.

      • #11 par Louis le septembre 3, 2009 - 12:56

        Un devoir par rapport aux générations futures. Note que si l’humain disparait de la planète, mais que les autres formes de vies restent, alors il n’est pas exclu qu’une autre forme de vie « intelligente » éclose un jour.

        A l’inverse, si l’homme détruit tout, là on est sûr que le futur sera vide.

        Enfin, le devoir de ne rien détruire est celui de se préserver soi-même, simplement en temps que maillon de la chaine alimentaire : l’homme a besoin de la nature pour vivre, et la détruire est simplement contre-productif. Donc si l’homme veut proliférer, il doit « favoriser la Nature » également.

  9. #12 par Crépidule le septembre 2, 2009 - 1:35

    Un peu plus réveillée (un peu) je reviens sur la deuxième phrase que tu as mis en exergue :

    Ils se définissent pour moi en ce qu’il s’extraient de leur animalité.

    Ah c’est donc là que le bât blesse ! Cachez cette animalité que je ne saurais voir ! Alors y regarder de plus près, et la science fait des découvertes toujours plus passionnantes en ce domaine, les instincts animaux sont toujours au top 50 du genre humain.

    Instinct de reproduction :
    En voilà un qui fonctionne tjrs à fond la caisse, on le sait l’humain ne pense qu’à ça et se reproduit à tire larigot.
    Des phéromones partout et, aux dernières nouvelles, c’est plutôt la femme qui choisirait le meilleur reproducteur possible (ce qui expliquerait cette peur panique de l’homme qu’elle soit son égale, même dans les salaires !). La loi de la gamète est reine et même dans les bureaux les plus ministériels les cycles ovariens continuent à se synchroniser. Évidemment la femme est en prise plus direct avec son animalité, la mise au monde d’un enfant et son allaitement remettent brutalement les idées en place, oui il y a des rythmes, oui il y de l’hormone, oui ca vibre et oui souvent ça pue !

    Instinct de survie :
    Ou l’on voit que la loi du plus fort etc… Quelques héros, mais bon reconnaissons le en cas de crise ils ne sont pas légions et le plus souvent c’est chacun pour soi. Et tu verras que lorsque la dernière goutte de pétrole aura été pompé on va vivre des moments de partage et de solidarité délicieux.

    Sélection des meilleurs :
    – Ça c’est un instinct qui fait tâche, si l’eugénisme ne fait plus recette que dans certains milieux, la société (et encore la dite démocratique) fait semblant d’intégrer l’handicapé, le pas joli, l’idiot, mais elle n’aime rien tant que les plus beaux, les plus forts, les plus drôle … bon pour les plus intelligents elle est parfois moins regardante et puis des clans, des clans partout des petits clans : banquiers, traders, politiciens et le plus récent le clan des geeks qui tient enfin sa revanche sur les autres !

    Alors l’humain s’extrait de quoi ? Moi je vois surtout un animal affolé de ce supplément de connaissance qui lui tombe d’on ne sait ou et qui court dans tous les (mauvais) sens. Heureusement cette même nature a le dernier mot et lui cloue le bec avec la mort, système des plus égalitaire (et puis ça lui fait des vacances !).

    Ah oui, mesquinerie suprême, l’humain qui n’aime pas qu’on lui montre son animalité, aime tout de même bien copier la nature qui niveau création et imagination est infiniment plus performante que lui, les ingénieurs en biomimetisme (très sympathique cette spécialité) sont là pour nous le montrer : http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Biomimetisme

    Pour finir, je dirais comme HFT dans sa chanson « bipède à station verticale » : « parfois, parfois j’ai la nostalgie de la gadoue ! » (d’ailleurs c’est très bon pour la peau)

    PS : dans mon message précédent, c’est GAIA et pas gia (jo) ! Nawak.

  10. #13 par Crépidule le septembre 2, 2009 - 2:20

    euh c’est encore moi …

    Internet, si peu naturel, si humain.🙂

    Tu parles Charles :

    internet c’est super naturel et très animal, en effet l’humain est social et a besoin de communiquer, peu importe le moyen fut-il technologique !

    Puisque nous parlons toile prenons l’exemple de araignées sociales, communication par vibration de la toile, synchronisation de l’information et même système de creche et de retraite !
    http://www.insecte.org/spip.php?article38

    Mais merde dis donc, les araignées sociales stressent aussi !
    http://www.scientistsofamerica.com/index.php?texte=2
    Irritabilité, prostration, asthénie, neurasthénie, syndrome de l’ermite, Syndrome de l’anachorète, etc. Mais que fait leur patron ? Vite vite une cellule de crise !

  11. #14 par ViBra le septembre 2, 2009 - 10:18

    Oui Mère Nature est cruelle pour ses habitants, humains ou pas.
    Oui elle survivra à toutes nos bêtises, et d’ailleurs peut-être y a-t-il déjà eu des tas d’ « humanité » avant la nôtre.
    Peut-être notre humanité va-t-elle dans le mur à très court terme.

    Mais si j’aime la Nature, ce n’est pas tellement pour elle, elle s’en fout royalement. Non, c’est pour moi, c’est pour vous.
    Si je préfère tout ce qui est bio ou à base d’ingrédients naturels, c’est parce que je suis convaincu que c’est meilleur pour moi.
    Si je suis contre les OGM, c’est parce que j’ai envie de continuer à voir des abeilles et à manger du miel, etc, etc …
    Je sais pas vous, mais moi je préfère aller contempler les merveilles de notre terre, plutôt que les décharges publiques où les friches industrielles.

    C’est peut-être égoïste mais c’est humain. Et, même si je n’ai pas d’enfant, je suis sûr que vous souhaitez un autre cadre de vie à votre progéniture que celle que nos générations sont en train de leur léguer.
    Alors, oui, j’aime la nature même si elle ne m’aime pas.

  12. #15 par TiBo le septembre 4, 2009 - 12:43

    Oooowiii papa !!!!

    Ca m’a rappelé ce que j’avais écrit il y a quelques mois http://www.thibaut-charron.com/blog/je-crois-en-la-nature/trouve-sur-le-web/

    • #16 par jcfrog le septembre 4, 2009 - 12:55

      c’est normal, j’ai tout copié!😉

  13. #17 par laurette le septembre 4, 2009 - 6:37

    Mon homme tu me chagrine
    Je ne pense pas comme toi😦 du tout

  14. #18 par lôtre le septembre 6, 2009 - 10:36

    « Les chiens sont fidèles, eux  »

    Fidèles Ils peuvent l’être les chiens, sans l’homme, ils ne seraient rien !
    le chien pour moi ce n’est plus vraiment un animal, c’est un OGM ( organisme généitiquement modifié (ou modelé ) ) Produit à partir du loup par l’homme pour le servir dans des taches diverses et variés ce qui fait qu’on en trouve dans tout les modèles. du basset, très pratique pour chasser le sanglier . au saint bernard indispensable comme bouillotte et carafe à whisky.
    Avec la révolution industrielle le chien a un peu perdu de son utilité mais le capitalisme lui a vite trouvé une fonction dans l’agro alimentaire (recyclage et valorisation des abats ) et les loisir (jouets, santé (palliatif affectif chienchien à sa mémère (non remboursé par la sécu))
    Non, pour moi le chien c’est un produit de consommation, une autre invention virtuelle que l’homme a créé à son image en se prenant pour Dieu (une autre invention de l’homme encore plus virtuelle si il en est )

  15. #19 par lôtre le septembre 6, 2009 - 11:05

    En relisant mon commentaire je m’aperçois qu’il est peut être un peu dur pour les propriétaires de chiens (quand je dis propriétaire je veux dire les gens qui ont un compagnon à quatre patte qui est un membre à part entière de la famille, hein ?!🙂 )
    Je n’ai rien à reprocher aux chiens ils ne sont pas responsables. Ils sont simplement fidèles à leurs DIeux qui les ont programmés pour ça.
    Quand aux maitres (je veux dire leurs parents) Ce ne sont que des victimes de la société de consommation, pas vraiment responsables non plus (d’ailleurs qui est responsable ? ).

    Je te laisse le soin d’expliquer ça à Médor (ou quelquesoit son nom ) si il lit ce blog et qu’il y a un os, ce n’est pas contre lui , vraiment.

    Et pour la planète elle peut bien se passer de nous mais je suis convaincu que dès que l’homme en aura l’occasion il se passera d’elle et sans regret🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :