Articles tagués universal

Bienvenue Mr Pascal Nègre sur Twitter :) cc @Pascal_Negre

[tweetmeme source=”jcfrog” only_single=false]

Cher Monsieur Nègre,

j’observe avec joie que vous atterrissez sur twitter, permettez que je vous souhaite modestement la bienvenue. Cela me semble … courageux 🙂

J’espère que ce sera l’occasion de dialogue plutôt que d’invectives. C’est que le sujet est chaud bouillant comme twitterait l’autre.

Je fais partie des gens qui raillent un peu cette usine à gaz qu’est la Hadopi et si vous le permettez, je voudrais juste vous dire un seul mot: les bouleversements de ce marché du disque sont majeurs et j’admets même bien volontiers que vous en connaissez mieux la réalité que moi, par contre il est une chose qui est très pénible à entendre, c’est de présenter systématiquement cette problématique comme si « l’autre camp » ne voulait pas payer les artistes.

C’est un mensonge, et mentir c’est très vilain 🙂

Je lis encore sur le site d’Universal: « Les produits culturels peuvent-ils devenir gratuits sans porter un coup fatal à la création ? »

Ce n’est pas parce qu’on cherche un autre modèle, qui certes vous fera probablement perdre pas mal de revenus, qu’on oublie la nécessaire rétribution des artistes, loin s’en faut.

Voilà c’est tout, je ne vous retiens pas plus longtemps, et je ne suis pas un ingrat, je ne veux pas terminer sans vous remercier: il faut être honnête, mes plus gros succès je les dois à la Hadopi 🙂

Cordialement,

@jcfrog

PS: sans vouloir abuser de la situation, si vous aviez l’obligeance d’appuyer ma candidature à la Hadopi, ce serait vraiment très généreux de votre part.

, ,

2 Commentaires

Hadopi: le film catastrophe de l’année

hadopi le film

, , ,

6 Commentaires

Hadopi ne peut pas sauver Universal

Seul UNIVERSAL peur se sauver lui même. D’ailleurs, il n’est pas encore en danger, mais mieux vaut en avoir l’air évidemment… 🙂

badize

M’a pas convaincu Msieur Nègre ce matin. Commence même à me chauffer avec ce leitmotiv qu’il défend les petits, que Universal a pu baisser le prix des disques mais du coup a du licencier, et surtout des jeunes. Et il est triste Mr Nègre pour les jeunes!  Et tout ça à cause de qui? Hein? Pirate va!

Seulement 10 minutes avant il n’a pas nié que Universal aujourd’hui c’est une marge de 15%, ce genre de marge à 2 chiffres dont il semble bien que l’exigence soit une des causes « major » de l’ineptie néo-capitaliste qui nous a tous mis dedans.

Mr Nègre s’accroche à son bout de gras et je le comprends, mais son monde est moribond. Oh il a encore de belles années devant lui, le système ne va pas s’écrouler en 6 mois, beaucoup de gens ne savent pas encore acheter un disque autrement qu’à la FNAC, on l’oublie peut être un peu dans notre bulle, mais le modèle est bien en fin de course. De plus j’ai l’impression qu’il a du mal a imaginer une distribution sans la gabegie de pognon brulé dans les actuellement nécessaires circuits promotionnels. Car c’est bien ça la justification suprême: « nous les producteurs on doit dépenser plein d’argent pour faire connaître, pour aider les artistes découverts ». Et oui, mais est-ce une raison ou est-ce le problème?

« Si vous avez un morceau à 1€ et le même à côté gratuit, évidemment que vous prendrez le gratuit ». Non Mr Nègre, pas forcément, c’est là ou vous ne comprenez pas. Je reste consommateur même si des potes remplissent mes disques d’artistes que je ne connais pas ou que j’aime moyen. Certains d’entre eux passent un jour dans la case « j’achète ». C’est le brassage. Pas de pertes pour vous, je l’affirme, je n’achèterai pas plus sans cela, et même ma consommation « payante » a plutôt augmenté avec la facilité d’accès que m’offre iTunes et consorts.

Je n’ai pas LA solution, par contre je sais que le changement est profond et qu’il faut arrêter de vendre des galettes en plastique. Je propose même comme pour les voitures un bonus malus: que ceux qui achètent des supports polluants soient jetés aux lions!!!! 😉

Mais le plus fou c’est tout de même qu’aujourd’hui avec un ordinateur on peut vraiment tout. Enregistrer, diffuser, c’est ça la vraie révolution qui casse tout. Plus besoin de producteur, de « circuit », de chance (là j’exagère un peu 😉 ), voir de relations. Pascal Nègre a beau jeu de dire que les expériences rentables d’artistes auto-créées restent anecdotiques. C’est vrai mais il me semble que c’est un début plutot qu’un hasard. Et si en plus les indépendants (qui n’ont même plus besoin de labels indépendants) s’organisent en communautés numériques (voir cet article sur bandize.com chez les Inrocks), je t’explique pas le carton.

Jamais les artistes n’ont bénéficié d’une telle possibilité technique d’auto production.

Jamais les artistes n’ont bénéficié d’une telle arme de publication massive.

Et oui, ça va devenir difficile d’être artiste: on ne va plus pouvoir compter que sur son talent!!! 😀

, , , ,

7 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :