Articles tagués twitter

Une nouvelle fonctionnalité #twitter: activity

Je découvre ce matin qu’il y a un nouvel onglet sur la « tweet machine » comme dirait Walter: ça s’appelle activity.

Le but est manifestement de recouper des intérêts, de te faire suivre de nouveaux comptes en te présentant ce qui a intéressé ceux à qui tu t’intéresse.

Par exemple moi en un clin d’oeil j’ai vu que les copains @pocarles et @vinvin ce sont intéressés à un même sujet, Made By Hand, ça a attisé ma curiosité, j’ai cliqué, ça m’a plu, et paf, abonné.

Bravo twitter, ça fonctionne 😉

Publicités

,

Poster un commentaire

Twistory by @anatroy

Signalé par @sfroy (merci!) pour une flagrante similitude avec l’esprit de mes modestes Histotweets, voilà de bien beaux flyers à mon gout. 🙂

Je mets juste mon préféré ici mais les autres sont là.

, ,

Poster un commentaire

Google+, du facebook oui, mais du twitter aussi

Google+ (ou G+) ne s’attaque pas qu’à facebook, Twitter est aussi dans le ligne de mire

Je me faisais la réflexion que finalement Google+ me détournais plus de Twitter que de Facebook. J’étais en train de réfléchir très intelligemment au pourquoi du comment quand je suis tombé sur un ptit gars qui pensait la même chose que moi, avec moulte approbations derrière.

La connexion dans G+ entre les personnes est monodirectionnelle comme twitter (on peut ajouter à des cercles sans accord), alors que Facebook, c’est du bidirectionnel, il faut que les 2 soient d’accord pour la connexion. Sur FB on est amis confirmés des 2 côtés, sur Twitter on suit quelqu’un, peu importe qu’on le connaisse ou non.

Ca en fera rire certains mais dans Facebook la sphère est sensée être privée, intime, surtout depuis l’apparition des pages qui ont permis de segmenter le personnel et le « business » au sens large. Sur twitter, c’est du (micro)blogging, on partage sur la place publique.

Avec Google+ on peut en fait adopter les 2 comportements, grâce aux sphères de diffusion.

Si on choisit un individu ou un cercle, on est dans du Facebook, partage avec des cibles identifiées (amis, connaissances, famille, boulot, …) . Mais si on choisit l’option de diffusion « publique », on émet à la mode twitter.

Du coup on se retrouve avec beaucoup de contenu connexe, beaucoup de discussions. Et c’est là à mon humble avis que Twitter reste le maître du jeu: la concision. Tout ce que je vois débouler sur G+ est très intéressant et même si c’est surement un peu lié à la découverte, il est probable que comme pour Buzz, ça reste à mon sens beaucoup trop verbeux pour arriver à suivre. Je suis déjà débordé par les commentaires 🙂

140 caractères, tel est le pouvoir de la Force.

Ca va être intéressant d’observer les migrations, les comportements.

Sinon je voulais aussi dire cher Google que les news sont bonnes. Je sais que tout peux changer mais la première impression est importante: tous les power users que je suis et qui a avaient boudé wave ont ce coup ci le sourire. Quelques preuves:

et même

c’est dire! 😉

A suivre… 🙂

PS: sans blague, j’ai fait un tour sur Facebook, j’ai vraiment eu une sensation de « truc vieux ». Très étrange.

, ,

12 Commentaires

tuto pour mon pote: appli twitter iPhone

Un ami se met aujourd’hui sur twitter, il va surtout utiliser son iPhone, je lui ai dit que je lui filerai quelques billes pour l’appli Twitter. Comme ça peut en intéresser d’autres, mettons le ici.

Un fois l’appli téléchargée ici, tu dois configurer ton compte, id + password.

Une fois connecté à ton compte, tu ouvres sur ce qu’on appelle ta TimeLine, c’est à dire la colonne principale dans laquelle s’empilent tous les tweets des comptes auxquels tu es abonné.

Comme nous le disions hier soir, twitter n’est qu’une gigantesque boite de messages, tout le reste n’est qu’une façon d’en afficher le contenu en utilisant des filtres. Un filtre crache son contenu dans une colonne comme ta TimeLine. Le filtre de ta TimeLine est « tweets des comptes auxquels je suis abonné ».

Si tu veux écrire un tweet, appuyer sur le petit bouton « bloc note » en haut à droite, ce qui t’ouvre l’écran ci-dessous.

Tu as donc comme tu le sais un écran avec 140 caractères possibles. Quand tu l’envoies, tous ceux qui sont abonnés à ton compte et qui sont sur twitter à ce moment là le verront passer dans leur TimeLine.

Pour « marquer » ton message afin qu’il apparaisse plus particulièrement aux yeux de certains, tu peux ajouter un # devant un mot, ce qui le transforme en mot clé, en hashtag. Un mot transformé en hashtag devient cliquable et lance une recherche sur ce mot. Exemple: « je vais voir un concert de #metallica 🙂 »

Si tu démarres un mot avec un @ ça tranforme en id twitter pour peu que le compte existe. @jcfrog par exemple. Astuce: si tu démarres ton message par une mention, par exemple @jcfrog, moi je verrai ton tweet, ceux qui nous suivent tous les deux le verront aussi, mais ceux qui te suive toi sans me suivre moi seront épargnés. Ca permet de dialoguer un peu sans polluer tout le monde 🙂

Revenons à la TimeLine (écran principal)

Le bouton bleu du bas indique sur quelle colonne tu es, et te permet d’en changer. Si tu cliques sur le @ tu vas dans tes Mentions ou Replies, ce qui correspond au filtre « tweets où mon id apparaît ». C’est la colonne de l’égo, c’est là où on parle de toi ou bien on t’adresse une réponse 🙂

La petite enveloppe permet d’ouvrir tes DM = Direct Messages. Ce sont des messages privés qui passent en sous marin. Pour s’envoyer des DM il faut que les 2 comptes se suivent réciproquement.

La loupe c’est pour faire des recherches.

Les 3 petits points c’est pour d’autres trucs plus finauds que je ne vais pas détailler aujourd’hui, ça fait déjà beaucoup 😉

Lorsque tu cliques sur un tweet, il s’ouvre en plein écran avec l’auteur au dessus, et des actions possibles en bas.

Bandeau du bas:

« Répondre » démarre un nouveau message en réponse à l’auteur du tweet.

« RT »: Retweet, signifie que tu veux transférer ce tweet à tes abonnés. Une autre façon de RT est de citer explicitement qu’on RT, en ajoutant si tu le souhaites ton commentaire AVANT le RT, pour bien savoir qui a dit quoi. Exemple « T’as trop du bol! RT @jcfrog: je vais voir un concert de #metallica 🙂 »

« Favoris » c’est pour ajouter/retirer à tes tweets favoris

Et le reste tu fouilleras un peu 😉

Une dernière chose, tu remarqueras que les id sont cliquables.  Si tu cliques, par exemple ici sur @eogez, sur un ordinateur tu tomberas sur son compte twitter (sur le site mère twitter.com), à l’intérieur de l’appli iPhone twitter tu tomberas sur un résumé de son profile et notamment la possibilité de suivre ou selon le cas de te désabonner.

Voilà, y’aurait encore beaucoup à dire mais je suis à la bourre. On en recause très vite, surtout si tu me donnes ton id! 🙂

#labise

Note: suivre = follow = s’abonner

, ,

3 Commentaires

Comment ajouter le bouton twitter sur son blog WordPress.com

NOTE: pour voir les boutons, si par bonheur tu me follow déjà, il faudra d’abord te déconnecter de twitter 😉

WordPress.com intègre l’utilisation du bouton twitter à l’aide d’une syntaxe simplifiée. La syntaxe de base est

[twitter-follow screen_name=’jcfrog]

Ce qui donne:

Bien sûr il faudra remplacer jcfrog par ton id twitter 🙂

Cela fonctionne aussi (et surtout) dans les widgets « text » ce qui permet des l’ajouter dans tes barres latérales.

Il existe quelques options d’affichage:

  • N’afficher que le bouton, pas l’id twitter: il suffit d’ajouter show_screen_name=’no’

[twitter-follow screen_name=’jcfrogshow_screen_name=’no’]

Résultat:

  • Afficher le nombre de follower: il faut ajouter show_count=’yes’

[twitter-follow screen_name=’jcfrogshow_count=’yes’]

Résultat:

  • Changer la couleur du texte ‘nombre de followers’ avec un code rgb hexa: ajouter text_color=’rrggbb

[twitter-follow screen_name=’jcfrog‘ show_count=’yes’ text_color=’008800]

Résultat:

  • Changer la couleur du lien ‘id twitter’ avec un code rgb hexa: ajouter link_color=’rrggbb

[twitter-follow screen_name=’jcfroglink_color=’008800]

Résultat:

  • Enfin on peut préférer un bouton gris au lieu du bleu: ajouter button_color=’grey’

[twitter-follow screen_name=’jcfrogbutton_color=’grey’]

Résultat:

Evidemment tous ces paramétrages peuvent être combinés ensemble:

[twitter-follow screen_name=’jcfrog’ show_count=’yes’ button_color=’grey’ link_color=’008800‘ text_color=’008800]

Donne: 

source via 3 nouvelles manières d’attirer encores plus d’abonnés Twitter

, ,

7 Commentaires

Chouette le relookage de twitter web mobile

20110524-172355.jpg

20110524-172411.jpg

20110524-172422.jpg

20110524-172434.jpg

, ,

Poster un commentaire

« Comment avoir plus de followers? » saison 1, interview du jour: @jesus

Nous entamons aujourd’hui une longue série sur les recettes magiques pour être le plus important du monde. Nous ne sommes pas peu fiers de commencer très fort avec ni plus ni moins qu’une interview exclusive du célèbrissime Jésus.

JC: Bonjour @jesus, comment vas-tu?

JC: très bien et toi JC?

JC: héhé, lol 🙂

JC: je ne pouvais pas la rater.

JC: certes. Cher @jesus, avant toute chose je voudrais te remercier d’avoir si gentiment accepté mon invitation alors même que je ne te follow plus depuis la fin de ma puberté. Permets moi de rendre hommage à ta sportivité. Peux tu te présenter pour les improbables lecteurs qui ne te connaîtraient pas?

JC: je m’appelle @jesus, mes parents étaient géolocalisés à Nazareth. Ma mère travaillait dur et a du me mettre très tôt à la crèche, quant à mon père (adoptif, mais c’est une histoire un peu compliquée), il a toujours été là quand j’avais besoin de lui, il m’a donné une éducation exigeante, des bases solides, une vraie charpente pour construire ma vie. J’ai monté ma première startup à 33 ans et je dois dire que depuis, on chôme pas 🙂

JC: on peut le dire oui! j’ai regardé tout à l’heure tu as actuellement un peu plus de 1.2 milliards de followers, même si ce n’est pas le nombre qui compte, c’est une situation que beaucoup de community managers t’envient. Quels conseils donnerais-tu aux jeunes prophètes qui débutent aujourd’hui.

JC: la sincérité et la constance. Tu sais j’ai démarré petit, j’ai longtemps stagné à 12 followers, mais c’était des fidèles, un noyau dur, ils m’ont beaucoup retweeté et à force de persévérance, de vérité et d’intégrité dans mon discours, j’ai commencé à voir venir à moi les faibles et les opprimés, puis la communauté s’agrandissant, il y a eu un emballement … une sorte de miracle oserais-je dire.

JC: certains disent que tu aurais bénéficié de soutiens en hauts cieux, que leur réponds tu? #piston

JC: que c’est vrai. Tout ceci n’aurait pas été possible sans mon Père, je ne m’en cache pas. Je ne suis que le community manager, c’est lui le boss. Avec @SaintEsprit on travaille en trio sans la moindre anicroche, il y a une vraie osmose, une sorte d’union sacrée.

JC: tu as beaucoup utilisé les réseaux sociaux, essentiellement faithbook, on te dit expert en la matière. Que conseilles-tu pour la promotion des marques, pour nos e-reputations?

JC: là encore de casser les codes, d’en finir avec la “réclame” d’antan qui prétend toujours « laver plus immaculé qu’immaculé ». Les gens ont besoin d’amour et donc de respect. Un autre aspect essentiel, c’est de ne pas entretenir le fight. En général je ne feed pas les trolls, je leur pardonne tout, mais il m’est arrivé de jouer la provoc en abondant dans leur sens, en tendant l’autre joue. Il faut désarçonner le troll, et si possible le ramener du côté illuminé de la Force.

JC: à propos de troll, @lucifer prétendais récemment que tu étais un imposteur et que tu publiais des psaumes sponsorisés.

JC: héhé, no comment. #troll

JC: certains disent aussi qu’en fait les gens n’adhèrent pas vraiment à ton discours, que ce sont des fanboys influencés par la mode, qu’ils te suivent comme des moutons.

JC: ce ne sont pas des moutons, ce sont des brebis

JC: égarées?

JC: parfois, mais pas seulement.

JC: quelle est ta position sur la mise en ligne gratuite de la Bible et de la plainte déposée par 4 de tes apôtres se déclarant comme légitimes “ayants droit”.

JC: je dois les voir en fin de semaine, on va recadrer tout ça. La diffusion même gratuite du message est une excellente chose, et va savoir pourquoi, elle favorise même à long terme l’augmentation des ventes. Magique non? 😉

JC: et bien JC, merci de nous avoir accordé quelques minutes de ton temps précieux et j’espère à bientôt. Seras-tu là au LeWeb11?

JC: je suis toujours là. Partout.

Illustrations volées à l’exceellllllent Histotweets blog

Article sous licence

, ,

9 Commentaires

Retweeter en paix

, , ,

29 Commentaires

Petit Tuto entre amis: comment suivre et participer à une web emission avec twitter #petitstream

[tweetmeme source=”jcfrog” only_single=false]

J’ai des amis qui me demandent « comment c’est-y donc qu’on fait pour utiliser twitter pendant une web émission interactive? », je profite ce soir du Petit Stream ente Amis de David Abiker (@DavidAbiker) pour tester mon nouveau logiciel de screencast, l’excellent ScreenFlow 🙂

Amateurisme garanti, 1er essai, sois cool

Mieux vaut agrandir l’écran, on est un peu à l’étroit ici.

, , , ,

6 Commentaires

Twitter Tip: attention de ne pas reply si tu veux mention :) #fail?

[tweetmeme source=”jcfrog” only_single=false]

Oui, c’est un peu barbare comme terminologie, mais pour en avoir discuté avec quelques amis, je me rends comtpe que beaucoup font l’erreur: alors qu’ils veulent repropulser un tweet dans leur sphère, ils ne font en fait qu’un chtio reply.

En français: si tu veux parler de quelqu’un à tes followers, ne commence pas ton tweet par son id.

Il m’arrive en effet souvent de voir passer des tweets comme celui-ci:

Mon iPhone me bip, un tweet de @notpatrick qui cause de mon clip Geek que j’essaye de faire mousser au max, bonheur.

Sauf que.

Sauf que son tweet commençant par un id, il ne sera que visible de cette personne, en l’occurence moi, et en prime par tous ceux qui nous suivent tous les 2.

Donc au final, au lieu de repropulser ma promo dans sa grosse bulle de plus de 11000 lecteurs, Patrick ne m’a relancé que dans l’intersection de nos lectorats, ce qui est déjà très sympa, soyons clairs 😉

Je ne sais pas quelle était l’intention de Patrick, mais vu la tournure de sa phrase j’imagine qu’elle était peut-être autre.

Regarde ta timeline, tu constateras qu’aucun des tweets ne démarre par un id que tu ne suis pas toi aussi, et pour cause, ce serait un bordel sans nom: heureusement on ne voit pas toutes les réponses de tous à chacun. 🙂

(Il y a quelques exceptions à cette règle dûes au new RT)

Par contre si tu vas sur la timeline de quelqu’un tu verras tous ses tweets publiques, réponses à d’autres twittos inclus.

La solution? Comme d’habitude il n’y a pas de règle sur twitter mais en ce qui me concerne j’utilise le point: il suffit d’insérer un premier caractère pour éviter d’entrer dans la catégorie des replies. Exemple qui sera visible de tous mes followers:

Enfin je dis çà, c’est ce que je crois comprendre au bout de 17313 tweets, si je me trompe, just tell me 😉

, , , ,

6 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :