Articles tagués metal

The Cloud

On a pas mal parlé Metal cette semaine, ça m’a donner envie de continuer sur le sujet 🙂

, ,

13 Commentaires

Metal

On a partagé quelques trucs sur G+ ce WE et force est de constater que les choses ont changé: le Metal est populaire 🙂

En tout cas y’a du répondant, tu n’es plus tout seul. On m’a filé plein de liens intéressants et je vais essayer d’en larguer l’essentiel ici.

Quand j’ai découvert Metallica j’avais 16 ans, ils en étaient à leur 2eme album, et je ne connaissais personne en dehors de mon frère qui supportait ça. Nous étions des parias 🙂 Non, je plaisante, j’avais la chance d’avoir bcp de friends, mais ça c’est vraiment le truc qu’ils ne comprenaient pas. J’étais trop un rebelle, ou un taré, c’est selon 🙂

Et puis surtout fallait se bouger pour trouver de l’info: très peu de matière (pas de clips Metal sur les media Top50), pas d’internet pour partager avec la communauté de chevelus (on enregistrait des cassettes magnétiques SuperChrome++ à gogo 🙂 ), juste quelques magazines spécialisés.

Et puis ça a monté en puissance. Les poids lourd de la NWOBHM ont commencé à méchamment tourner tout autour du globe, la pandémie a démarré. Metallica est devenu un fer de lance de cette réussite, de tournées en tournées, la salle grandissait: Zenith, Bercy, les stades.

Plus tard quand des groupes comme Nirvana ont eu le succès mainstream que l’on sait, j’ai commencé à comprendre que jouer très fort de la guitare n’était plus synonyme de succès confidentiel. Mais au fond de moi, ça reste bêtement ancré comme un truc d’initiés, alors quand je vois autant de retours, je suis étonné 🙂

En ce qui me concerne et pour finir cette trop longue intro, on a tous nos groupes et nos styles préférés, moi mon parcours est le suivant: premières contaminations à l’écoute d’AC/DC et Trust, puis pas mal de Hard Rock comme on disait (Scorpions, Maiden, Accept, …) mais ça manquait de quelque chose à mon gout, et puis je les trouvais souvent ridicules, je ne suis pas très cuir et clous 🙂 Enfin est arrivée la révélation, mon truc à moi, le thrash metal (Metallica, Megadeth, Anthrax, Testament…) avec quelques incartades endiablées dans des courants plus … californiens  (Suicidal Tendencies, S.O.D.,  …)

Mais revenons en aux échanges du WE.

Je suis tombé par hasard dans l’appli iPad France TV sur un doc au titre accrocheur: HELLFEST, le heavy metal expliqué à ma mère (Franc4)

Un peu méfiant, je suis vite séduit: c’est un vrai document qui prend le temps (1h), avec un excellent reporter de choc que je découvre, ThomasVDB. Très bonne surprise. Je partage donc et suis assez étonné des retours: au moment ou j’écris 32+ et 16 « Reshare », j’aurais pas cru ça ma bonne dame! Et l’info du jour c’est quand même que le niveau intellectuel et socioprofessionnel du hardos est au dessus de la moyenne! Ah ah, ça t’épate ça hein 🙂 Pas moi, je trouve ça logique.

Et me voilà bien ennuyé car quand j’ai commencé ce post, le documentaire était dispo sur pluzz.fr, ce qui n’est plus le cas. Argh…. :/ Faudra chercher

EDIT: Merci à Kimaali qui nous signale que le docu est dispo sur Dailymotion 🙂

Bon, si on parle rockumentaire, y’a des classiques, on est obligé d’y repasser.

D’abord les bases: qu’est ce que quoi t’est ce que le heavy metal? Une définition s’impose.

Mais puisque nous parlons rockumentaires, merci @TheTrueTDF de m’avoir proposé le travail de Sam Dunn que je ne connaissais pas. Fan éternel de Metal, devenu anthropologue, il a notamment à son actif 2 super documents, que je te conseille vivement de découvrir:

A Headbanger’s Journey, ayant pour « but d’analyser le milieu du heavy metal d’un point de vue strictement anthropologique ».

Global Metal qui parle de ce mouvement dans son aspect transversal, universel. Très #globalbrain tout ça 🙂


Mais le Metal c’est aussi un merveilleux prétexte à la déconne, comme le célèbre Wayne’s World (pas mon préféré mais de bons « classiques »)

et surtout Spinal Tap, là faut vraiment s’accrocher, au moins 20 ans de culture HM nécessaires pour saisir la finesse de l’intelligence du truc. Ou pas 🙂

Voilà, c ‘était juste pour relayer quelques liens. Nous vivons aujourd’hui dans un monde dont je n’aurais jamais osé rêver: on peut glander des mois entiers sur YouTube rien que sur le mot Metal 🙂 Tu peux écouter, voir, apprendre à jouer, échanger, et même diffuser. Internet quoi. #absolutelyfabulous

Allez, une dernière preuve de l’universalité du Metal: Heavy Metal Farmer

,

19 Commentaires

Midnight express – The Chase theme #metal #guitar

, ,

9 Commentaires

Concert unique Metallica Megadeth Slayer Anthrax 22 juin #thebigfour

Tout arrive! Pour une nuit seulement, les vieux piliers du thrash metal depuis plus de 25 ans vont se retrouver sur la même scène, ce qui pour les plus religieux d’entre nous faisait figure de graal 🙂

Ca se passera au SONISPHERE FESTIVAL de Sofia mais ne fais pas tout de suite tes valises, l’évènement sera retransmis mondialement dans des salles de cinémas équipées pour. Le site http://www.thebigfourlive.com/ donne la liste de ces salles mais n’est pas encore renseigné pour la France, ça ne devrait pas tarder j’imagine.

J’y serai surement, avec mon cher brother que je remercie pour l’info.

Même si cela peut encore en étonner certains, je classe ce post dans la rubrique « musique » 😉

, , , , ,

6 Commentaires

Le Grattonaute

christophe gaudin

Si tu me connais un peu, je ne t’étonnerai pas si je te dis que j’aime plutôt bien la gratouillete matinée de déconnade. 🙂

C’est dans cet esprit que je te propose aujourd’hui un site consacré à la 6 cordes, mais avec une bonne dose de « j’me lâche un peu »: legrattonaute.net. Selon mes sources en haut lieu, il s’agirait d’une dangereuse coalition de 7 farceurs gratouilleurs, « grattooliques » d’horizons divers, qui ont en commun l’amour de ce bel instrument qu’on appelle guitare. Fortement orienté blues, on y découvre aussi entre autre une bonne louche de métal en fusion, ce qui n’est pas pour me déplaire. 🙂

grattonaute logo

Je n’ai pas eu le temps de fouiller aussi acidument qu’une quelconque rigueur rédactionnelle devrait me l’imposer, mais je te vante tout de même ce site où j’ai notamment découvert une gratteuse/chanteuse que j’ai honte de ne pas déjà connaître: Carolyn Wonderland. Une espèce de Janis Joplin qui jouerait avec le feeling de Stevie Ray Vaughan, bluesman virtuose irremplacable. Unbelievable!

Transparence oblige, je précise qu’ils ont eu la gentillesse de faire un gentil article sur mes plagiats geek et que je suis du genre à aimer qu’on me flatte. 🙂 J’ai aussi bien cru reconnaitre parmi les membres du politburo un lecteur qui a la gentillesse de passer de temps en temps par ces pages. 😉 Bref, nous sommes rentrés en contact, ils me proposent un rétro-copinage bloguesque auquel je me livre avec grand plaisir. D’où un nouveau sticker dans ma section « fayotage ».

, , , ,

4 Commentaires

Toccata 2.0

[tweetmeme source=”jcfrog” only_single=false]

Chère gratteuse, cher gratteux,

je viens modestement te confier mon bébé. L’idée ici n’est pas de te jouer la Toccata (ni de me la jouer), mais de te livrer pour le fun et pourquoi pas pour amélioration le décryptage que j’ai fait il y a 20 ans (ouch!) de ce thème si connu que j’adore (l’oeuvre ici massacrée à la tronçonneuse est au départ appelée Toccata et Fugue en Ré mineur par J.S.Bach).

C’est le prétexte à quelques bons moments de tapping pas si compliqués et qui sans self-flagornerie aucune ont toujours eu leur petit succès en « live » 😉

Donc voilà, comme dirait Jean-Jacques, « je te donne tout ce que j’ai », ce n’est pas parfait, c’est assez loin de l’original, je n’arrive même pas à la jouer proprement, mais ça t’amusera peut-être de tester le truc. J’ai passé pas mal de temps à l’époque pour le mettre au point, alors si ça te tente, ça te fera gagner du temps.

Pré-requis: il faut connaître le tapping. Je ne te fais pas un cours la dessus, ça fourmille sur le net. Il faut quand même un « petit » niveau guitaristique pour certaines descentes, mais tu verras, moi je les rate aussi et ça sonne quand même non? 🙂

J’ai passé 3 ou 4 heures hier soir pour te tablaturer ça, alors j’espère que ça te fera plaisir. Ce n’est pas exactement ce que je joue, mais à 95%, tu dois pouvoir t’y retrouver. Je me suis concentré sur les notes, pour le rythme, je suis nul, un conseil amical, fie toi plutôt à ton oreille. 😉

Je n’en dis pas plus, la vidéo devrait te suffire à voir le « comment qu’on fait ».

Donc pour les nuls, un bon exercice, et pour les boss du manche, ça vous donnera peut-être envie de corriger le tir! 🙂

Le top, ce serait que tu me lâches une réponse vidéo de ton interprétation à toi, sur ma base ou sur une autre of course.

matos toccata

Matos: je joue sur ma chère Gibson Explorer qui est branchée sur un PodXT pro, sound preset: Eruption :).

Pour la captation, toujours avec mon super matos HD: mon appareil photo! 🙂

Logiciel: le montage je le fais avec iMovie, et pour la tablature, je tiens à tirer mon chapeau à TuxGuitar dont je me sers pour la première fois et qui mériterait bien un petit billet. Vive l’open source!

D’ailleurs je précise que ce décryptage est aussi OpenSource, fais en ce que tu veux, diffuse, améliore mais ne fais pas de pognon avec.

Le PDF de la tablature
Edit: suite à un problème d’hébergement, le fichier au format TuxGuitar est maintenant disponible sur une page dédiée

Allez zou, bosse bien! 🙂

PS: des questions? des remarques? N’hésite pas…

, , , , , , , ,

26 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :