Articles tagués mérite

Le mérite: l’arnaque aux valeurs #droite #gauche

Mérite: ce qui rend un homme digne d’estime. (définition)

Quand on se chicane sur les valeurs fondatrices de nos visions de la Société, j’ai t’ai souvent entendu, frère de droite, invoquer le mérite comme pierre angulaire du dispositif, ceci en opposition à l’égalitarisme inconsidéré des gauchos prônant l’assistanat. Et ça m’énerve 🙂

Le méritocratie, voilà pour moi une belle arnaque.

Je vais passer outre ma conviction profonde mais déprimante selon laquelle nous ne sommes responsables de rien, surtout pas de notre esprit et donc en théorie incapables de mériter quoi que ce soit.

Non, laissons nous aller aux bons sentiments que j’aime tout autant  selon lesquels un être humain devrait pouvoir espérer se réaliser grâce à ses talents et son investissement personnel, plutôt qu’à sa lignée monégasque.

Le problème pour moi est que ce « mérite » est généralement dégainé pour justifier ces aberrations sociales que sont les grandes fortunes.

« Il ne l’a volé à personne » entend-on aussi. Et alors?

Qui mérite de posséder des milliards de dollars? A mon sens personne. C’est là certainement que nous divergerons.

Mais surtout, surtout, j’aurais aimé qu’on utilise les bons mots: nous ne parlons pas de mérite mais de rentabilité.

Évidemment, la Rentabilitocratie, c’est moins vendeur 🙂

S’il est bien une chose qui n’est en rien corrélée avec le mérite des individus, c’est bien leurs revenus. Et c’est de pire en pire, la responsabilité se dilue toujours plus. Les crises qui secouent la planète sont graves notamment parce qu’elles démontrent comme jamais à quel point est bafouée la seule valeur qui pourraient permettre de supporter des différences de conditions sociales: un minimum de justice.

Si le mérite enrichissait, les pompiers, les infirmières, les éducateurs ou les éboueurs seraient alors plus riches que des ingés bobos comme moi, et mère Théresa inviterait Gandhi à boire le champagne sur son yacht en baie de St-Tropez.

En ce qui me concerne j’ai toujours ressenti que mes conditions de vie ne dépendaient que d’une seule chose, ma rentabilité. C’est un fait. Et j’ai concrètement constaté que cela empirait dans les 15 dernières années.

J’ai dans l’idée que si je lâchais tout pour aller aider les damnés du monde, ma dignité augmenterait, mais j’y perdrais à coup sûr en pouvoir d’achat.

Je ne mérite rien de ce que j’ai, même s’il m’arrive pourtant de le penser un peu.

Ca vaut évidemment pour tout le monde: la star de la chanson, du foot, le grand patron, l’inventeur de génie.

Et c’est cette arnaque qu’on nous rejoue dans les problèmes très symboliques pour moi des droits d’auteurs.

Je l’ai déjà dit mais rien n’est plus ultra libéral que le domaine artistique: une infime « élite » profite d’une manne financière astronomique quand l’immense majorité du prolétariat de la création crève la dalle. Mais tout cela serait justifié par le « génie », le mérite artistique en somme. Et nos télés nous le prouvent chaque jour: c’est bien ce génie créatif de qui est récompensé.

D’ailleurs la comparaison continue: dans l’économie libérale on t’explique qu’il faut favoriser le riche car cela a des retombées positives pour le pauvre, de même l’industrie du disque justifie bec et ongles l’archaïsme de son modèle économique au prétexte que cela permet de financer les « petits », pour l’amour de l’Art.

Qui croit encore à ça?

Moi je veux bien qu’on discute, de tout, mais j’aime bien qu’on utilise les bons mots. Question d’intégritude. 🙂

,

12 Commentaires

Infographie du mérite

[tweetmeme source=”jcfrog” only_single=false]

Ne ratons jamais une occasion d’être simpliste et caricatural.

 

,

8 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :