Articles tagués johnny

Oh Paris

Publicités

, , , ,

5 Commentaires

Twitter: premier media à dompter la rumeur?

Ce WE @soacre, un twitteur comptant (à l’époque) 80 followers, c’est à dire une petite sphère, a publié un tweet « scoop »: Johnny serait en mort cérébrale et l’annonce officielle serait prévue pour lundi, le temps que la famille arrive.
Puis double confirme

En ce qui me concerne, ça a rebondit chez moi via @mrboo. Evidemment doute. Mais le fait que @mrboo l’aie retweeté compte, puisque lui je le connais, et que j’ai mon opinion sur son intégrité. C’est essentiel. C’est ma première connexion et c’est l’indice de confiance qui cimente le réseau. Mais ce n’est qu’un élément parmi tant d’autres. J’ai ensuite consulté la timeline de l’émetteur original du message, et en lisant un peu, j’ai la sensation évidemment subjective qu’il est sincère et selon lui fiable. Après hésitation, mais pour d’autres raisons, je retweet.

Alors que nkgm se précipite déjà sur LePost (pour le coup je trouve avec précipitation) pour dénoncer l’embrasement de la twittosphère, on constatera bien vite que de feu il n’y eu point. Et ce qui m’intéresse ici c’est: pourquoi?

Je dirais avant tout parce que twitter est neuronale et que l’impact d’une information sans réalité est voué à s’écraser sur l’autorégulation du global brain. Et c’est vraiment ce qui fait la différence, ce qui amène une nouveauté que ceux qui traitent Internet de « saloperie » ne peuvent pas comprendre: Internet devient intelligent. Contrairement à ce que pensent parfois ceux du dehors, on ne tweet pas tout et n’importe quoi. 😉

Quelques raisons pour lesquelles selon moi la réalité de ce real-time-web est bien différente de ce que croient les ignorants:

1- la culture: les utilisateurs rompus à sa pratique sont tout sauf des boit sans soif. Qui prendrait un tweet pour argent comptant? Quand on reçoit, on sait toujours qu’il s’agit d’un influx, d’une décharge. Elle a vocation à se transmettre ou non selon la complexe auto-modération de l’interaction globale.

2- l’horizontalité et l’immédiateté: quand on lit une rumeur dans un vieux média (TV, papier…) 😉 , on sait qu’il faudra du temps pour la confronter a des avis critiques, pour en discuter avec des amis, et que la probabilité est quasi nulle de demander des détails (surtout les sources) à l’auteur. Là on a accès direct à l’auteur et à ses meilleurs détracteurs. On est tous au même niveau et à l’abri d’aucune contradiction. On dit tous des conneries, mais sur twitter on est très vite recadré. On n’est pas anonyme, et ça responsabilise.

3- l’absence de mobile: aucun intérêt sur twitter à essayer de se faire mousser avec une rumeur, c’est le meilleur moyen pour se faire massacrer et perdre toute crédibilité 🙂 Et oui c’est ça qui est beau, la crédibilité a de la valeur ici.

Pour moi twitter a joué son rôle: avec ce qu’il en savait, @soacre a eu raison de lancer ce tweet, perso j’aurai ajouté un conditionnel, mais il a eu une info, il y a cru, il l’a partagé (moi aussi), Twitter l’a matée, et c’est très bien ainsi 🙂

Cet exemple est bien la preuve que nous sommes dans la transmission plutôt intelligente d’infos. La mission de recul, de décorticage, de mise en perspective restant évidemment un travail journalistique.

Des journalistes sont sur twitter, des twitteurs lisent des journaux, et ceux qui dénoncent une confusion des genres méconnaissent je pense un de ces 2 mondes.

Mon ressenti est justement que les journaux « classiques » seront de moins en moins dans le scoop (ils sont déjà largués sur ce terrain) mais de plus en plus dans l’analyse et l’investigation, enfin je l’espère.

J’ajouterai un dernier laïus sur la culture de la transparence: pourquoi les rumeurs ont elles si bonne presse sinon parce qu’en cas de crise le réflexe est encore souvent le secret. Je comprends bien que la famille veuille vivre ces instants douloureux dans l’intimité, mais la vie a fait que Johnny a une immense notoriété, l’aspiration à avoir des infos est gigantesque, le meilleur moyen de couper court est d’être généreux en informations. Plus on fait le blocus, plus on s’expose à des fuites, vraies ou non, et qui prendront tout l’espace libre.

Et j’en termine: je suis bien heureux que Mr Smet aille mieux. Tous mes voeux de prompt rétablissement!

Ah que tweet tweet! 😉

tweet this my friend!

, ,

13 Commentaires

Extreme: chirurgie cassage de gueule

La JetSet s’affole, elle ne sait plus où donner du bistouri, et c’est dans cette période de deuil planétaire que JCFrogBlog, bravant une fois de plus toute menace de dénigrement publique, a choisi de tout te révéler sur la nouvelle furie des âmes perdues, le must du must, the cream of the cream: le what they call « cassage de gueule ».

La mode une fois de plus est venue de la French Touch. Tout est parti d’un blogueur un chouilla Hype qui a cru bon de s’auto-relooker à grand coup de tronçonneuse. Le principe est simple, enlever une bonne tranche de clackos cérébral et on recolle le tout à la coke selon une ligne de découpe parfois hasardeuse.
henrymichel Si le résultat est d’une évidente splendeur sur notre blogueur français, on ne peut pas forcément en dire autant des victimes du business de la déshumanisation faciale. Triste spectacle que de voir toutes ces légendes du vrai bon goût se laisser aller à l’ivresse d’un suicide médiatique.

Pour des raisons de sécurité procédurière, nous ne pouvons te révéler le nom de ces grandes stars qui ont sombré dans le cassage de gueule à la Henry Michel, mais fais nous confiance, c’est du lourd (nous parlons bien évidemment de valeur boursière, en aucun cas de valeur).

paris

johnny

vendetta

audigier

Voili voilou, si tu es tenté toi aussi par un loltoshop « cassage de gueule », surtout te gêne pas 🙂

Disclaimer:ah oui, des fois que tu serais assez marsien pour ne pas le voir tout seul, c’est même pas vrai, c’est de la blague, de la déconne, du rigolage quoi.

, , , ,

Poster un commentaire

Un jour il est parti

La chanson d’hier et d’aujourd’hui.

Bonne semaine à toi, y’a du boulot!

Vodpod videos no longer available.

more about « Un jour il est parti« , posted with vodpod
Petit rappel relou: toute mon activité JCFrogesque est désormais centralisée sur ma page Facebook.
Je sais, tu n’as pas forcément Facebook mais la page est partiellement accessible même sans avoir de compte.

,

3 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :