Articles tagués internet

Pour la défense des « élites » paumées #internet #bashing

En contre point à l’article de Slate avec le quel je suis évidemment entièrement d’accord, je vais me faire l’avocat du diable: les “élites” ont toutes les excuses, même si au final ce n’en est pas une.

J’y pense à chaque fois qu’un Joffrin se fait huer.

Qui parmi les surfers accomplis ne connaît pas dans son entourage une majorité de parents et amis qui n’entravent rien à la beauté du Net?

Comme dans toutes les matières, quand on ne connaît pas on a un avis de noob. On est imprégné de plus grosses caricatures. Les média et le pouvoir sont dirigés par la génération du fax, ils ne connaissent pas Internet, l’immense majorité d’entre nous est informée par JPPernault, il est donc bien normal que les dégats soient considérables.

Il y a encore bien peu de temps, l’immense majorité des gens n’avaient pas vu un noir et il était bien logique vu le faible pourcentage d’esprit critique que possède l’humanité que “tout le monde” accepte benoîtement une “évidence” que les négriers avaient avantage à colporter: ce ne sont pas des hommes comme nous.

Il aura fallu bien du temps, du sang et du brassage pour que certains commencent à admettre que nous sommes peut être tous vaguement frères, voir même que nous sommes tous noirs 🙂

Internet a permis aux anonymes de s’interconnecter, de s’informer, d’échanger et de produire.

C’est inédit dans l’Histoire. On appelle ça l’horizontalité.

Quand tu te branches et que tu découvres cette toile, tu pousses, tu te développes, tu construis ton réseau. Tout jugement péremptoire sur un réseau est d’ailleurs à mon sens peu valorisant pour celui qui l’énonce: on a toujours le réseau qui nous ressemble, l’homme fait le réseau à son image.

Pour les personnages publiques c’est tout autre chose, et c’est là que je vais les défendre.

Le réseau les bouffe. C’est violent.

J’imagine que c’est difficile d’être un personnage connu. Ce n’est pas une construction, c’est souvent un choc. Alors si cette personne “publique” n’est pas experte d’Internet, la découverte doit être bien douloureuse.

Son mode de diffusion était probablement massif et à sens unique. Le mainstream à papa bombarde, il est habitué à être seul maître du jeu. Et d’un coup les voilà confrontés à un tsunami de feedback. Prendre en pleine tronche du jour au lendemain les millions de trolls qui les insultaient déjà du fond de leur canapé mais qu’ils n’entendaient pas, ce doit réellement être difficile à vivre et je pense que cela fait écran. Comment apprécier la profondeur de la chose, prendre le temps de découvrir quand on est submergé de la vulgarité qui il est vrai s’affiche tout autant sur Internet que partout ailleurs. Passer de la verticalité à l’horizontalité est assurément violent pour ceux qui vont mécaniquement avoir un réseau qui explose, d’autant qu’il est souvent lié à un aspect commercial.

C’est cool de démarrer twitter discretos avec 2 followers. Comprendre la beauté du truc avec 100000 followers qui tombent du web en 24h, ce doit être bien différent.

Après il y a l’intelligence, la nature de chacun. Autant sous cet éclairage je peux comprendre la réaction de Mélanie Laurent (qui d’ailleurs s’en prend plus à la critique négative qu’à internet), autant j’ai comme beaucoup toujours envie d’incendier ce pauvre Finkielkraut dont l’ignorance crasse fait mal au cortex. Ce qui m’amuse avec lui c’est que je ne vois dans mes réseaux que compassion, intelligence, construction d’avenir, bienveillance (là je me vante du coup 😉 ), alors le voir hurler, vilipender, éructer le yeux injectés de haine que le web est le lieu de la violence est un gag pur.

Bref, je trouve qu’ils ont tord mais je voulais juste dire qu’ils ont à mon sens quelques circonstances atténuantes.

Reste le problème le plus grave: ce sont ces ignorants qui ont droit à la parole 🙂

Publicités

,

10 Commentaires

ACTA song #fetedelamusique

Si tu peux la refaire mieux que dans cette triste performance, ne te gêne pas, personne ne viendra te faire un procès 🙂

C#m / / / F#m C#m A G#
G#m / E A

Viens donc ici petit canaillon
que je te tire les oreilles, que je te fasse frire
tu mets en danger la création
crois-tu vraiment qu’on puisse en rire.

Très chère Madame c’est un peu triste
votre enfant est un dangereux terroriste
qui colorie sans la moindre licence
les personnages de son enfance

Monsieur le juge je vous en supplie
un peu de clémence un sursis
Nous ferons amende honorable
Soyez grand et charitable
C’est un enfant innocent
En un tweet comme en cent
Comment peut il refaire sa vie
Si on l’assassine aujourd’hui?

Très chère Madame il est un peu tard
pour se soucier du sort du moutard
Que n’avez vous point acheté
tous ces albums et dvd

Nous travaillons dur pour vous fournir
de quoi le divertir et l’abrutir
tout ceci madame a un prix
bien plus important que votre vie

Monsieur le juge c’était en classe
qu’ils apprenaient à colorier
La maîtresse a même mis en place
des outils pour collaborer
Partager leurs oeuvres leur travail
Et ensemble progresser
Personne ne pensait à mal
et surtout pas à un procès

C’est bien Madame de collaborer
Je note que vous aurez dénoncé
L’instigatrice du complot
J’envoie la brigade aussitot

Le blog de l’école est fermé
ordinateurs saisis maîtresse écrouée
la société est rassurée
les ayants droits sont protégés

, ,

8 Commentaires

A mon humble avis #censure #internet

, , ,

22 Commentaires

Tester sa connexion internet chez 60 Millions de consommateurs

Tester le débit de sa connexion est un classique, les outils foisonnent sur internet mais alors que je faisais un essai ce matin car je souffre un peu sur la SFR box de maman, Noël oblige 😉 , et que je tweetais les résultats j’étais assez étonné de voir que plusieurs personnes m’ont demandé l’outil que j’utilisais, en l’occurrence celui de 60 Millions de consommateurs.

Il faut reconnaître qu’il est pas mal, il a une sorte d’offre freemium puisqu’il propose plus de résultats aux abonnés (le ping par exemple) mais ce qu’il donne déjà pour tout le monde est assez complet et surtout directement accessible, sans une bardée de pubs ou d’infos perso à saisir.

Donc merci 60 millions de consommateurs 😉

, ,

3 Commentaires

Les réseaux sociaux en chiffres pour 2011

Toujours impressionnants ces chiffres

source

,

1 commentaire

Les peuples d’abord (version longue) #lgw #brassens

La version complète de la chanson dont 3 couplets ont été interprétés dans Le Grand Webzé N°2 du 25 novembre 2011.

Spéciale dédicace à @kheops2713 et @telecomix

, , ,

11 Commentaires

Mobilisation Générale: Sauvons l’Internet mondial #urgent #panic

Oui, c’est un peu grandiloquent comme titre. Mais il y a de quoi s’inquiéter.

De partout les lobbys de la planète semblent s’organiser pour ourdir l’ultime complot: casser l’intelligence globale en imposant des cadres, des censures, toujours au prétexte de sauvegarder les intérêts bien compris des vieilles institutions économiques qui refusent de s’adapter au 21eme siècle. A l’origine pleins de légitimité, droits d’auteurs et brevets vont finir par devenir un vrai cancer.

Ca craint.

Avaaz est une fois de plus en tête de pont pour défendre nos intérêts: ça ne rigole plus, faut se bouger! 🙂

Plus d’info: (liens fournis par Avaaz)

L’empire Hollywood attaque Internet (Owni)
http://owni.fr/2011/11/14/etats-unis-preparent-fin-internet-pipa-sopa-protect-ip-act/

Les géants du web US vent debout contre une loi sur le piratage (L’expansion)
http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/les-geants-du-web-us-vent-debout-contre-une-loi-sur-le-piratage_270811.html

Ce mercredi, c’est la « Journée de la censure américaine » (NouvelObs)
http://tempsreel.nouvelobs.com/vu-sur-le-web/20111116.OBS4632/ce-mercredi-c-est-la-journee-de-la-censure-americaine.html

Piratage : l’examen de la loi américaine débute sous un déluge de critiques (Numérama)
http://www.numerama.com/magazine/20593-piratage-l-examen-de-la-loi-americaine-debute-sous-un-deluge-de-critiques.html

Les Etats-Unis s’apprêtent à voter une nouvelle loi anti-piratage (Clubic)
http://pro.clubic.com/legislation-loi-internet/telechargement-illegal/actualite-458318-stop-online-privacy-act.html

, ,

2 Commentaires

5 millions de morts sur Facebook #death #internet

Et même sûrement plus aujourd’hui, cet enregistrement date un peu (9 mois) mais c’est une question qui reste importante et dont je doute qu’elle aie beaucoup progressé: quid de notre vie numérique après la mort IRL?

Je ne suis pas d’accord avec tout ce que dit Tristant Mendes France mais c’est du détail. En ce qui me concerne, par exemple, je me fous que tout ce qui restera de moi sur mes machines ou dans le nuage soit lu par mes proches voir même moins proches.

S’agissant du référent qui me semble effectivement important, ma femme sait l’essentiel des mes mots de passe, reste juste à savoir si elle s’en souvient 🙂

, ,

1 commentaire

Activistes du clic #worldrevolution

Nous n’avons qu’un pouvoir: nous sommes l’opinion publique.

J’ai changé ma position sur les pétitions. Désabusé et sceptique, je m’y suis mis. J’envisage aujourd’hui mes clics comme de micro consultations citoyennes, je clique sur tout ce qui bouge pour donner mon avis, microscopique, mais sur ce que je choisis.

La démocratie participative moi ça m’intéresse, pas celle de Ségolène, celle du monde nouveau et global.

Signer pour des revendications, des choix de société sur la même « page » que tous les habitants de la planète voilà qui a du sens pour moi.

Et s’il fallait cliquer sur 10 choix par jour, je le ferais. Qu’est ce que ça coute? Rien. Au pire tu perds (une infime partie de) ton temps. Ces mobilisations internationales commencent à avoir du poids, car l’opinion publique en a toujours. C’est cette opinion publique qui mène aujourd’hui le plus important combat du monde.

Nous voilà infiniment plus puissants que jamais (Avaaz revendique aujourd’hui 10 millions de membres!), ce fabuleux outil numérique nous permet de nous exprimer sur tout ce que l’on choisit, avec tout le monde. Le fait même de choisir les sujets sur lesquels on s’exprime donne des directions globales.

Alors à toi qui es désabusé du vote, toi qui doutes et négliges ces multiples invitations à signer des pétitions en ligne, parce que tu verras ça plus tard, parce que tu n’y crois pas, parce que « à quoi bon? »,  je t’invite très modestement à reconsidérer la question et éventuellement à nous rejoindre nous les activistes du clic: tu peux enfin t’exprimer au jour le jour sur tous les aspects de ta vie, je sais que tu attendais ça depuis si longtemps 🙂

Si tu es courageux, je t’invite à lire ce courrier d’Avaaz aux membres qui certes est un appel aux dons mais qui surtout déroule bien un argumentaire assez complet sur le pourquoi du comment. Y sont notamment développées 11 raisons de participer:

Raison 1 – Notre action porte ses fruits
Raison 2 – Un don à Avaaz est un investissement à rendements permanents en faveur du changement social
Raison 3 – Nous n’avons pas de bureaucratie
Raison 4 – Nous sommes régulièrement soumis à des audits financiers et fiscaux
Raison 5 – Nous avons une équipe de niveau international menant un travail extraordinaire
Raison 6 – Nous sommes indépendants à 100%
Raison 7 – Nous faisons suivre les dons à nos partenaires lorsque cela est efficace et appuie les meilleurs efforts
Raison 8 – Notre action est politique (cela compte vraiment)
Raison 9 – Nous allons là où se trouvent les plus grands besoins et opportunités
Raison 10 – La responsabilité démocratique est au cœur de notre modèle
Raison 11 – Notre organisation est unique au monde

PS: l’illustration est tirée d’un site qui n’a pas grand chose à voir mais que je recommande, un défi au clic: Don’t Click!

, , , ,

6 Commentaires

+anonymous?

C’est une question qui se pose de plus en plus: Internet se démocratise, ça fait longtemps que nous ne sommes plus juste entre geeks (et tant mieux), que devient le pseudo, l’avatar? Quelle place pour l’anonymat? Nul doute qu’on va beaucoup en causer puisque les grands comme Facebook et surtout Google se mettent à prôner la fin de l’anonymat.

Mon feeling très perso en quelques mots: c’est compliqué.

Je suis un extrémiste de la transparence, en ce sens j’ai déjà fait un plaidoyer contre l’anonymat.

Pour autant, j’y mets une nuance majeure: je ne demande certainement pas la disparition de l’anonymat sur Internet. Que dans les espaces publiques on devienne de plus en plus engagé personnellement civilise sans aucun doute les échanges. En ce sens que des plateformes privées comme Google+ et Facebook en vienne à exiger des identités réelles ne me choque pas.

Mais Internet c’est bien plus que ça. Quand on en vient aux dures réalités politiques et aux peuples opprimés, ces discussions n’ont évidemment plus aucun sens.

Et même dans les pays démocratiques, qu’un syndicaliste ou un avocat célèbre publient sous pseudonyme, quoi de plus légitime et nécessaire, d’autant que l’anonymat n’est que de façade, en cas de soucis juridique, ils sont responsables.

Donc en résumé, je suis pour favoriser les vrais profils, et même les vraies photos (t’es tellement beau 🙂 ), mais les « zones libres » doivent évidemment perdurer.

Et elle perdureront, je n’ai pas de doute la-dessus.

Nous sommes plus forts que tout 🙂 #globalbrain

photo prise ici

,

44 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :