Articles tagués documentaires

Metal

On a partagé quelques trucs sur G+ ce WE et force est de constater que les choses ont changé: le Metal est populaire 🙂

En tout cas y’a du répondant, tu n’es plus tout seul. On m’a filé plein de liens intéressants et je vais essayer d’en larguer l’essentiel ici.

Quand j’ai découvert Metallica j’avais 16 ans, ils en étaient à leur 2eme album, et je ne connaissais personne en dehors de mon frère qui supportait ça. Nous étions des parias 🙂 Non, je plaisante, j’avais la chance d’avoir bcp de friends, mais ça c’est vraiment le truc qu’ils ne comprenaient pas. J’étais trop un rebelle, ou un taré, c’est selon 🙂

Et puis surtout fallait se bouger pour trouver de l’info: très peu de matière (pas de clips Metal sur les media Top50), pas d’internet pour partager avec la communauté de chevelus (on enregistrait des cassettes magnétiques SuperChrome++ à gogo 🙂 ), juste quelques magazines spécialisés.

Et puis ça a monté en puissance. Les poids lourd de la NWOBHM ont commencé à méchamment tourner tout autour du globe, la pandémie a démarré. Metallica est devenu un fer de lance de cette réussite, de tournées en tournées, la salle grandissait: Zenith, Bercy, les stades.

Plus tard quand des groupes comme Nirvana ont eu le succès mainstream que l’on sait, j’ai commencé à comprendre que jouer très fort de la guitare n’était plus synonyme de succès confidentiel. Mais au fond de moi, ça reste bêtement ancré comme un truc d’initiés, alors quand je vois autant de retours, je suis étonné 🙂

En ce qui me concerne et pour finir cette trop longue intro, on a tous nos groupes et nos styles préférés, moi mon parcours est le suivant: premières contaminations à l’écoute d’AC/DC et Trust, puis pas mal de Hard Rock comme on disait (Scorpions, Maiden, Accept, …) mais ça manquait de quelque chose à mon gout, et puis je les trouvais souvent ridicules, je ne suis pas très cuir et clous 🙂 Enfin est arrivée la révélation, mon truc à moi, le thrash metal (Metallica, Megadeth, Anthrax, Testament…) avec quelques incartades endiablées dans des courants plus … californiens  (Suicidal Tendencies, S.O.D.,  …)

Mais revenons en aux échanges du WE.

Je suis tombé par hasard dans l’appli iPad France TV sur un doc au titre accrocheur: HELLFEST, le heavy metal expliqué à ma mère (Franc4)

Un peu méfiant, je suis vite séduit: c’est un vrai document qui prend le temps (1h), avec un excellent reporter de choc que je découvre, ThomasVDB. Très bonne surprise. Je partage donc et suis assez étonné des retours: au moment ou j’écris 32+ et 16 « Reshare », j’aurais pas cru ça ma bonne dame! Et l’info du jour c’est quand même que le niveau intellectuel et socioprofessionnel du hardos est au dessus de la moyenne! Ah ah, ça t’épate ça hein 🙂 Pas moi, je trouve ça logique.

Et me voilà bien ennuyé car quand j’ai commencé ce post, le documentaire était dispo sur pluzz.fr, ce qui n’est plus le cas. Argh…. :/ Faudra chercher

EDIT: Merci à Kimaali qui nous signale que le docu est dispo sur Dailymotion 🙂

Bon, si on parle rockumentaire, y’a des classiques, on est obligé d’y repasser.

D’abord les bases: qu’est ce que quoi t’est ce que le heavy metal? Une définition s’impose.

Mais puisque nous parlons rockumentaires, merci @TheTrueTDF de m’avoir proposé le travail de Sam Dunn que je ne connaissais pas. Fan éternel de Metal, devenu anthropologue, il a notamment à son actif 2 super documents, que je te conseille vivement de découvrir:

A Headbanger’s Journey, ayant pour « but d’analyser le milieu du heavy metal d’un point de vue strictement anthropologique ».

Global Metal qui parle de ce mouvement dans son aspect transversal, universel. Très #globalbrain tout ça 🙂


Mais le Metal c’est aussi un merveilleux prétexte à la déconne, comme le célèbre Wayne’s World (pas mon préféré mais de bons « classiques »)

et surtout Spinal Tap, là faut vraiment s’accrocher, au moins 20 ans de culture HM nécessaires pour saisir la finesse de l’intelligence du truc. Ou pas 🙂

Voilà, c ‘était juste pour relayer quelques liens. Nous vivons aujourd’hui dans un monde dont je n’aurais jamais osé rêver: on peut glander des mois entiers sur YouTube rien que sur le mot Metal 🙂 Tu peux écouter, voir, apprendre à jouer, échanger, et même diffuser. Internet quoi. #absolutelyfabulous

Allez, une dernière preuve de l’universalité du Metal: Heavy Metal Farmer

Publicités

,

19 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :