Articles tagués buzz

Maître Twittos

Maître Twittos, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un ramdam.
Maître Trollard, par le buzz attiré,
Lui tint à peu près ce langage :
« Hé ! bonjour, Monsieur du Twittos.
Que vous êtes poli ! que vous me semblez pro !
Sans troller, si votre ramdam
Se rapporte à votre partage,
Vous êtes le Linux des hosts de ces bois. »
A ces mots le Tweetos ne se sent pas de lol ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse #fail sa proie.
Le Trollard s’en saisit, et dit : « Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout tweetteur
Vit aux dépens de celui qui le follow:
Cette leçon vaut bien un ramdam, sans woot!  »
Le Twittos, honteux et confus,
Twitta, mais un peu tard, qu’on ne le retweeterait plus.

@jdlafontaine

, , , ,

17 Commentaires

Un geste élégant du géant Google envers la France

Afin de calmer les esprits dans l’escalade procédurière avec les éditeurs français sur le problème de la numérisation sauvage du patrimoine nationale littéraire, le géant de Mountain View fait un geste élégant à l’intention des nos immortelles instances en renommant son nouveau service de suprématie mondiale de la discussion virale.

La classe, z’étaient pas obligés.

, ,

3 Commentaires

Buzz, the nothing killer

Buzz, non merci

Bon déjà le nom, c’est pas la classe. Buzz c’est paillette, pas ma cup of tea.

Toujours enthousiaste pour essayer les nouveaux services Google, j’ai vite déchanté pour le Buzz. Réseau social de type twitter survitaminé à la sauce facebook en ce qui concerne les publications, on reste dans le gros boxon. A l’heure où les interconnexions se multiplient, je crois à la concision, la simplification et buzz ne fait qu’amplifier les dérapages hors de ta sphère.

On pense plus à FriendFeed qu’à Twitter, et donc je n’aime pas. Chaque personne ajoutée dans les suivis apporte des tonnes de publications, notamment du fait que tous les commentaires de ses followers sont visibles, ce qui n’a pas de sens me semble-t-il, la combinatoire est trop importante. J’ai évidemment followé les boss, et c’est invivable. @loic avec ses déjà presque 2000 followers remplit à lui seul des kilomètres de buzz ce qui rend ma page illisible.

Comme si cela ne suffisait pas, presque tous mes charmants camarades se précipitent sur l’interconnexion aux autres réseaux, à leurs blogs, ce qui fait de leur Buzz un lifestream, et c’est une CATASTROPHE! 🙂

Le lifestream (c’est une agglomération de réseaux) finalement c’est un concept foireux: ceux qui sont dans les réseaux se connectent à ceux qu’ils choisissent, et ceux qui n’y sont pas, donc la vraie cible d’un lifestream, se retrouvent au final devant un nouveau réseau social encore plus compliqué que tous les autres, et par définition ils ne suivront pas 🙂

Buzz semble recevoir un meilleur accueil que la wave, et je me sens bien seul: je continue de penser que Wave est un super outils pour les groupes, pour construire du contenu. Buzz émet beaucoup trop de bruit. Là où twitter impose la concision et permet de se concentrer sur ce qu’on a réellement choisi de suivre, Buzz se disperse. En cela il est même moins intéressant que Facebook qui garde l’immense avantage de fonctionner sur des connexions bilatérales.

Bref, pour moi Buzz n’a rien d’un Twitter killer, ni même d’un Facebook killer, au mieux il serait un Friendfeed murderer, enfin si on estime que Friendfeed n’est pas déjà mort 😉

, , , ,

9 Commentaires

Google Buzz: bigbro goes social! :)

En attendant qu’on y revienne plus profondément, juste pour info, Google lance un réseau social qui s’avère très excitant. C’est la grosse agitation matinale du jour. Pas encore dispo en ce qui me concerne dans mon gmail, mais nul doute qu’on va en reparler très vite, ça risque de buzzer un peu mieux que la Wave  😉

Pour info toujours, ça marche très bien sur iPhone en allant sur buzz.google.com

Sinon plus globalement, c’est ici: http://www.google.com/buzz

,

2 Commentaires

Danish mother seeking her frog

Bon ok, j’ai dérapé, mais quoi, on va pas en faire un reblochon!

Edit: la vidéo YouTube a été enlevée mais elle est encore visible sur le Net, par exemple ici.

700000 vues en 3 jours, et pres de 2500 commentaires, ça part bien.
La seule question qui se pose: c’est quoi le business derrière?
Bon ok, c’est marrant, c’est bien foutu, mais c’est pas joli joli le fake: c’est mal de mentir.

, , ,

1 commentaire

%d blogueurs aiment cette page :