Archives de la catégorie twitter

Une nouvelle fonctionnalité #twitter: activity

Je découvre ce matin qu’il y a un nouvel onglet sur la « tweet machine » comme dirait Walter: ça s’appelle activity.

Le but est manifestement de recouper des intérêts, de te faire suivre de nouveaux comptes en te présentant ce qui a intéressé ceux à qui tu t’intéresse.

Par exemple moi en un clin d’oeil j’ai vu que les copains @pocarles et @vinvin ce sont intéressés à un même sujet, Made By Hand, ça a attisé ma curiosité, j’ai cliqué, ça m’a plu, et paf, abonné.

Bravo twitter, ça fonctionne 😉

Publicités

,

Poster un commentaire

Google+, du facebook oui, mais du twitter aussi

Google+ (ou G+) ne s’attaque pas qu’à facebook, Twitter est aussi dans le ligne de mire

Je me faisais la réflexion que finalement Google+ me détournais plus de Twitter que de Facebook. J’étais en train de réfléchir très intelligemment au pourquoi du comment quand je suis tombé sur un ptit gars qui pensait la même chose que moi, avec moulte approbations derrière.

La connexion dans G+ entre les personnes est monodirectionnelle comme twitter (on peut ajouter à des cercles sans accord), alors que Facebook, c’est du bidirectionnel, il faut que les 2 soient d’accord pour la connexion. Sur FB on est amis confirmés des 2 côtés, sur Twitter on suit quelqu’un, peu importe qu’on le connaisse ou non.

Ca en fera rire certains mais dans Facebook la sphère est sensée être privée, intime, surtout depuis l’apparition des pages qui ont permis de segmenter le personnel et le « business » au sens large. Sur twitter, c’est du (micro)blogging, on partage sur la place publique.

Avec Google+ on peut en fait adopter les 2 comportements, grâce aux sphères de diffusion.

Si on choisit un individu ou un cercle, on est dans du Facebook, partage avec des cibles identifiées (amis, connaissances, famille, boulot, …) . Mais si on choisit l’option de diffusion « publique », on émet à la mode twitter.

Du coup on se retrouve avec beaucoup de contenu connexe, beaucoup de discussions. Et c’est là à mon humble avis que Twitter reste le maître du jeu: la concision. Tout ce que je vois débouler sur G+ est très intéressant et même si c’est surement un peu lié à la découverte, il est probable que comme pour Buzz, ça reste à mon sens beaucoup trop verbeux pour arriver à suivre. Je suis déjà débordé par les commentaires 🙂

140 caractères, tel est le pouvoir de la Force.

Ca va être intéressant d’observer les migrations, les comportements.

Sinon je voulais aussi dire cher Google que les news sont bonnes. Je sais que tout peux changer mais la première impression est importante: tous les power users que je suis et qui a avaient boudé wave ont ce coup ci le sourire. Quelques preuves:

et même

c’est dire! 😉

A suivre… 🙂

PS: sans blague, j’ai fait un tour sur Facebook, j’ai vraiment eu une sensation de « truc vieux ». Très étrange.

, ,

12 Commentaires

tuto pour mon pote: appli twitter iPhone

Un ami se met aujourd’hui sur twitter, il va surtout utiliser son iPhone, je lui ai dit que je lui filerai quelques billes pour l’appli Twitter. Comme ça peut en intéresser d’autres, mettons le ici.

Un fois l’appli téléchargée ici, tu dois configurer ton compte, id + password.

Une fois connecté à ton compte, tu ouvres sur ce qu’on appelle ta TimeLine, c’est à dire la colonne principale dans laquelle s’empilent tous les tweets des comptes auxquels tu es abonné.

Comme nous le disions hier soir, twitter n’est qu’une gigantesque boite de messages, tout le reste n’est qu’une façon d’en afficher le contenu en utilisant des filtres. Un filtre crache son contenu dans une colonne comme ta TimeLine. Le filtre de ta TimeLine est « tweets des comptes auxquels je suis abonné ».

Si tu veux écrire un tweet, appuyer sur le petit bouton « bloc note » en haut à droite, ce qui t’ouvre l’écran ci-dessous.

Tu as donc comme tu le sais un écran avec 140 caractères possibles. Quand tu l’envoies, tous ceux qui sont abonnés à ton compte et qui sont sur twitter à ce moment là le verront passer dans leur TimeLine.

Pour « marquer » ton message afin qu’il apparaisse plus particulièrement aux yeux de certains, tu peux ajouter un # devant un mot, ce qui le transforme en mot clé, en hashtag. Un mot transformé en hashtag devient cliquable et lance une recherche sur ce mot. Exemple: « je vais voir un concert de #metallica 🙂 »

Si tu démarres un mot avec un @ ça tranforme en id twitter pour peu que le compte existe. @jcfrog par exemple. Astuce: si tu démarres ton message par une mention, par exemple @jcfrog, moi je verrai ton tweet, ceux qui nous suivent tous les deux le verront aussi, mais ceux qui te suive toi sans me suivre moi seront épargnés. Ca permet de dialoguer un peu sans polluer tout le monde 🙂

Revenons à la TimeLine (écran principal)

Le bouton bleu du bas indique sur quelle colonne tu es, et te permet d’en changer. Si tu cliques sur le @ tu vas dans tes Mentions ou Replies, ce qui correspond au filtre « tweets où mon id apparaît ». C’est la colonne de l’égo, c’est là où on parle de toi ou bien on t’adresse une réponse 🙂

La petite enveloppe permet d’ouvrir tes DM = Direct Messages. Ce sont des messages privés qui passent en sous marin. Pour s’envoyer des DM il faut que les 2 comptes se suivent réciproquement.

La loupe c’est pour faire des recherches.

Les 3 petits points c’est pour d’autres trucs plus finauds que je ne vais pas détailler aujourd’hui, ça fait déjà beaucoup 😉

Lorsque tu cliques sur un tweet, il s’ouvre en plein écran avec l’auteur au dessus, et des actions possibles en bas.

Bandeau du bas:

« Répondre » démarre un nouveau message en réponse à l’auteur du tweet.

« RT »: Retweet, signifie que tu veux transférer ce tweet à tes abonnés. Une autre façon de RT est de citer explicitement qu’on RT, en ajoutant si tu le souhaites ton commentaire AVANT le RT, pour bien savoir qui a dit quoi. Exemple « T’as trop du bol! RT @jcfrog: je vais voir un concert de #metallica 🙂 »

« Favoris » c’est pour ajouter/retirer à tes tweets favoris

Et le reste tu fouilleras un peu 😉

Une dernière chose, tu remarqueras que les id sont cliquables.  Si tu cliques, par exemple ici sur @eogez, sur un ordinateur tu tomberas sur son compte twitter (sur le site mère twitter.com), à l’intérieur de l’appli iPhone twitter tu tomberas sur un résumé de son profile et notamment la possibilité de suivre ou selon le cas de te désabonner.

Voilà, y’aurait encore beaucoup à dire mais je suis à la bourre. On en recause très vite, surtout si tu me donnes ton id! 🙂

#labise

Note: suivre = follow = s’abonner

, ,

3 Commentaires

Comment ajouter le bouton twitter sur son blog WordPress.com

NOTE: pour voir les boutons, si par bonheur tu me follow déjà, il faudra d’abord te déconnecter de twitter 😉

WordPress.com intègre l’utilisation du bouton twitter à l’aide d’une syntaxe simplifiée. La syntaxe de base est

[twitter-follow screen_name=’jcfrog]

Ce qui donne:

Bien sûr il faudra remplacer jcfrog par ton id twitter 🙂

Cela fonctionne aussi (et surtout) dans les widgets « text » ce qui permet des l’ajouter dans tes barres latérales.

Il existe quelques options d’affichage:

  • N’afficher que le bouton, pas l’id twitter: il suffit d’ajouter show_screen_name=’no’

[twitter-follow screen_name=’jcfrogshow_screen_name=’no’]

Résultat:

  • Afficher le nombre de follower: il faut ajouter show_count=’yes’

[twitter-follow screen_name=’jcfrogshow_count=’yes’]

Résultat:

  • Changer la couleur du texte ‘nombre de followers’ avec un code rgb hexa: ajouter text_color=’rrggbb

[twitter-follow screen_name=’jcfrog‘ show_count=’yes’ text_color=’008800]

Résultat:

  • Changer la couleur du lien ‘id twitter’ avec un code rgb hexa: ajouter link_color=’rrggbb

[twitter-follow screen_name=’jcfroglink_color=’008800]

Résultat:

  • Enfin on peut préférer un bouton gris au lieu du bleu: ajouter button_color=’grey’

[twitter-follow screen_name=’jcfrogbutton_color=’grey’]

Résultat:

Evidemment tous ces paramétrages peuvent être combinés ensemble:

[twitter-follow screen_name=’jcfrog’ show_count=’yes’ button_color=’grey’ link_color=’008800‘ text_color=’008800]

Donne: 

source via 3 nouvelles manières d’attirer encores plus d’abonnés Twitter

, ,

7 Commentaires

Chouette le relookage de twitter web mobile

20110524-172355.jpg

20110524-172411.jpg

20110524-172422.jpg

20110524-172434.jpg

, ,

Poster un commentaire

Twitter vu par les non twittant

Ce qui est totalement idiot puisque tout le monde sait que la vérité sur twitter est toute autre.

10 Commentaires

Twitter vu par les believers

Ce qui est totalement idiot puisque tout le monde sait que la vérité sur twitter est toute autre.

Poster un commentaire

Le tweet revolver

[tweetmeme source=”jcfrog” only_single=false]

,

16 Commentaires

“Social Networking is definitely important!” #revolution

[tweetmeme source=”jcfrog” only_single=false]

Tout le monde y va de son couplet sur le rôle d’Internet dans les bouleversements politiques que nous connaissons aujourd’hui en Égypte et en Tunisie, hier en Iran, demain ailleurs, sans aucun doute.

Tu penses bien que je ne vais pas passer mon tour 🙂

Certains font de bons mots pour rappeler que la révolution ne se fait pas à coup de tweets mais avec du courage et du sang. Bien. Mais qui dit le contraire? Qui oserait oublier le prix payé par la rue?

De ce que je lis tout le monde reste au contraire très prudent.

Je pense à 2 points évidents:

1- Avant: l’immersion dans le bain mondialisé. Il me semble qu’un point essentiel est l’impregnation démocratique par la conversation. Il vaut mieux pour un dictateur gérer la censure à la chinoise, avec de vraies occultations du monde, car laisser son peuple aller sur facebook, twitter et google, c’est à coup sur le laisser voir ce qu’il y a de plus dangereux: les vies possibles. Avoir des nouvelles d’un cousin en Europe ou aux States c’est une chose, mais aujourd’hui, clore un tchat avec de la famille ou des amis vivant dans des pays gâtés et retomber à la déconnexion dans le monde réel si anachroniquement oppresseur, c’est surement bien plus insupportable que cela ne l’a jamais été.

2- Pendant: le flux ascendant incontrôlable d’information brute. La coupure des liaisons Internet est s’il était nécessaire la preuve même de ce que le réseau des réseaux est l’incarnation de la pulsion démocratique. L’horizontalité, la transparence. Impossible pour des dirigeants de se pointer au 20h pour nous expliquer ce qui se passe “là bas”, et ce qu’on doit en penser, on a déjà “vécu” l’essentiel. La communication gouvernementale est à la traîne, et c’est normal, point de grief ici.

Je pense également à un 3eme point, moins souvent évoqué et dont parle ici l’interlocuteur:

3- L’opinion publique est impliquée comme jamais. Je me souviens de la vive émotion quand le mur de Berlin est tombé. Mais scotché au poste, nous étions spectateurs. Depuis l’Iran, je découvre une imprégnation, j’ai tissé des liens avec ces pays qui mutent. Ne sommes nous pas bêtement plus attentifs à une région où nous passons toutes nos vacances, simplement parce qu’on la connaît. La proximité fait naître de la fraternité, je n’ai pas de doute là-dessus. Les voyages forment la jeunesse, les contacts numériques aussi. Regarder un reportage compilé du JT c’était bien, recevoir en direct les films et photos des gens dans la rue, pouvoir même échanger avec eux, c’est un pas de plus dans la communication.

Et puis on est un peu acteur, à dose infinitésimale pour beaucoup, même si on se sent parfois con avec notre pauvre RT, on est tout de même un maillon de la prolifération des infos jugées utiles, de l’augmentation de l’empreinte de l’évènement. Je te jure, je me sens plus proche aujourd’hui des iraniens, des égyptiens, des tunisiens, que je ne l’étais avant. Et j’aime ça.

Enfin il est de bon ton semble-t-il de minimiser le rôle de Wikileaks et tout autre organe de renseignement 2.0.

Bien sûr ces soulèvements sont d’abord l’expression de décennies de souffrances, c’est un phénomène social, encore une fois qui dit le contraire? Je pense pour ma part que la désacralisation de la diplomatie et la sortie de quelques remarques salées sur la vision des prétendus grands de ce monde ne sont pas pour rien dans cet emballement des choses.

Il s’agit pour moi de la concordance de nombreux phénomènes globaux, pour beaucoup interneto-neurologiques, et je ne m’intéresse pas à la part de chacun. Une révolution Twitter? Un soulèvement Facebook? Bien sûr que non. A-t-on parlé de rébellion TV au vietnam? L’outil n’est qu’un outil, mais il libère l’homme. Et l’outil 2.0 est en train de prouver qu’il en a dans le bide.

Je le remercie pour ça.

, , , ,

2 Commentaires

Petit Tuto entre amis: comment suivre et participer à une web emission avec twitter #petitstream

[tweetmeme source=”jcfrog” only_single=false]

J’ai des amis qui me demandent « comment c’est-y donc qu’on fait pour utiliser twitter pendant une web émission interactive? », je profite ce soir du Petit Stream ente Amis de David Abiker (@DavidAbiker) pour tester mon nouveau logiciel de screencast, l’excellent ScreenFlow 🙂

Amateurisme garanti, 1er essai, sois cool

Mieux vaut agrandir l’écran, on est un peu à l’étroit ici.

, , , ,

6 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :