Archives de la catégorie le grand webze

Le télétravail, causons-en #feedback #amha

Lors de l’émission pour laquelle j’ai fait cette chanson on n’a pas pu comme il était prévu discuter un peu sur le fond, problème de chrono. Par ailleurs beaucoup de gens me posent des questions, je me permets donc de revenir sur ce sujet qui me passionne à bien des égards: le télétravail.

Ma situation

Contrairement à ce qu’ont cru certains suite à la chanson, JE TELETRAVAILLE. A 150%. Je me bats pour toi camarade, moi ça va 🙂

J’ai quitté la banlieue parisienne et ses bouchons pour un petit village dans le Morbihan, les pieds dans l’eau.

Je suis salarié, je travaille pour un ami qui est à l’autre bout de la France, beaucoup de skype, beaucoup de travail, beaucoup de plaisir. Je suis super bien équipé et ma connexion ADSL est tout à fait satisfaisante. Je travaille plus qu’avant, pas à cause de mon boss, simplement parce que je suis plus impliqué et plus intéressé. En gros horaires de bureau ++

Chose importante: j’aime mon boulot. Mes horaires sont conséquents mais souples. Je peux organiser à ma sauce, ça c’est grandiose. Ca ne me gêne pas de bidouiller un bout de code ou un bitmap tard le soir ou le WE si j’en ai envie.

Ceci est ma situation, rêvée. Je n’en tire aucune généralisation. Mais je la partage massivement en tant qu’exemple, un parmi d’autres, pour dire que c’est possible.

Non, le « contact physique » ne me manque pas, j’ai la chance d’en avoir beaucoup par ailleurs.

D’ailleurs pour ce qui est de l’isolement, du lien social, du contact, de l’aspect “humain”, permets moi de me gondoler. Comme si le monde de l’entreprise brillait ces dernières décennies par son écoute et son attention à l’individu. Tout ceci n’est que prétexte. Encore une fois nous sommes tous différents. Personnellement j’ai énormément besoin de contact humain. J’ai 44 ans, j’ai une femme et 3 enfants, une vie familiale heureuse, une vie sociale en ligne assez importante, tout ça fait que je suis dans des conditions idéales pour faire mon choix. L’environnement aussi, j’ai de la place, je suis installé dans ma vie, ça n’a rien à voir avec un jeune célibataire en galère par exemple, j’en ai bien conscience.

Reste un truc essentiel: le coeur. Si tu as besoin de contact, tu peux en trouver. Si tu es généreux tu auras de l’écho. Sur la toile comme dans ta mégapole ou ton village. Même si je me suis fait de super potes au boulot, attendre du lien social de l’entreprise m’a toujours semblé en chemin étrange.

Tous différents

Selon moi, une chose importante et compliquée pour les décideurs est qu’il n’y a pas de cas général.

Discuter télétravail globalement est difficile. Mon propos n’est pas de dire il faut que tout le monde rentre chez soi pour bosser devant un ordinateur, simplement de dire que ceux qui le veulent et en ont la possibilité puissent au moins y prétendre. Certains voudraient à temps partiel, d’autres n’en veulent pas du tout, chacun son truc. Aucune solution ne prétend être la panacée, mais comment ignorer les formidables opportunités offertes?

Une des clés selon moi serait d’offrir des possibilités variées. Comme dans bien d’autres domaines, les solutions sont pour moi à chercher dans la fluidité. Il faut relâcher les pressions procédurières. Or une grande majorité des acteurs sont dépassés par l’accélération du monde, par l’hyper connexion, et donc le réflexe est au recroquevillement. C’est comme pour cette histoire d’ACTA, je ne dis pas que j’ai les solutions mais je sais pourquoi ça ne me va pas: on a besoin d’assouplir les modèles, de huiler les rouages de la société, et au lieu de ça les décideurs inquiets veulent tout verrouiller.

Changer

Ce que j’ai aujourd’hui est au delà de mes espérances. J’ai du me bouger pour cela. J’ai largué une situation confortable et sans risque. Et à ceux qui me disent tous les jours que j’ai beaucoup de chance de travailler chez moi, au bord de la plage, je réponds que oui, je suis le premier à le dire, mais pas seulement. Ne crois pas que cela a été facile.

Mais le pari est gagné, pour l’instant en tout cas. Rien n’est jamais acquis, mais on va se battre pour que ça continue. Je ne fais pas le fier, je me réjouis, c’est tout. J’ai appris sur le tard à profiter de l’instant.

J’ai récemment quitté une société que j’aimais et qui je crois ne me détestait pas trop non plus. Les raisons en sont multiples, on ne quitte pas un confort acquis par 17 ans de présence sans de sérieuses motivations.

Une de ces raisons est la tristesse de voir des gens se faner, moi le premier. Je pense que c’est le cas dans beaucoup d’autres boites: les financiers et la sécurité informatique ont pris le contrôle, le management devient totalement analytique et incohérent, on nous dit d’être inventif et de trouver des nouvelles solutions, d’être imaginatif, en rupture, car on perd de plus en plus de marchés (trop lourds => trop chers) mais on nous blacklist internet des fois qu’on regarderait nos mails et l’utilisation de skype et autres outils, même internes, sont prohibés, « trop dangereux ». On demande de l’innovation mais on bride la créativité.

De moins en moins impliqués, des employés de tous âges sont traités comme à la maternelle. La confiance ne fait pas partie du programme, elle est vue comme un truc de bisounours, pas sérieux. « Oser la confiance » n’est pas une option d’illuminés, ça ne veut pas dire baisser la garde, être naïf. C’est comme pour l’éducation quand tu parles d’écoute de l’enfant et que les gens entendent laxisme. Ca n’a rien à voir, mais faut pratiquer pour comprendre.

Les gens qui prennent les décisions n’utilisent pas Internet. Je ne vais pas faire du jeunisme mais comment nier qu’il y a (entre autres) un problème de génération. Ils croient encore pouvoir tout contrôler, semblent ignorer qu’à ériger des murs, ils impliquent des comportements encore plus dangereux pour la société: l’être humain est intelligent, il contourne les murs. D’autant qu’il a toujours plus de moyens pour le faire. Avant la technologie on la trouvait au bureau, aujourd’hui les gens ont souvent plus de technologie chez eux, voir dans leur poche, que ce qui est offert par l’entreprise.

Nous avons beaucoup bénéficié des grandes concentrations, du développement de grands groupes, mais il me semble que l’avenir de notre société neuronale sera dans l’éclatement, la dispersion.

Aujourd’hui tout est fait pour que ça ne se fasse pas. Et tout le monde est responsable. Les patrons, les employés, les syndicats, toutes les strates sont composées comme dans tout groupe humain d’une majorité de gens réfractaires au véritable mouvement, celui qui change réellement tes comportements, tes habitudes.

Fort heureusement pour les partisans de l’immobilisme, il ne manque pas de difficultés systémiques derrière lesquelles se retrancher: les problèmes d’assurance, d’horaires, de contraintes, l’exigence d’une législation “pour tout le monde”…

Symbole

Je trouve que le télétravail est hautement symbolique car il touche à des notions de fond: la confiance et la responsabilisation. Or c’est exactement ce qui disparaît dans beaucoup de boites, notamment les moyennes et les grosses.

Le télétravail est une révolution. Ca nécessite de se bouger, de casser des habitudes. On n’en a jamais eu autant besoin, mais on s’enfonce dans la boue procédurière. On a besoin de souplesse pas de nouvelles normes ou de nouvelles certifications, surtout quand on sait ce qu’elles valent et comment on les obtient.

Les arguments pour, j’en ai des tonnes, les contre-arguments sont nombreux aussi, je n’ai pas l’intention de refaire tout le match, simplement je m’irrite une fois de plus contre l’immobilisme général. Qu’est ce qu’on risque à essayer? Qu’est ce qui empêche de procéder à des tests, quitte à prévoir quelques mois plus tard un bilan et une décision, quelle qu’elle soit.

A me relire je sens comme une petite vindicte 🙂

Je précise donc pour finir:

– je ne crache pas dans la soupe, j’ai vécu 17 belles années dans mon ex boite, j’y ai côtoyé des gens formidables, simplement j’ai souffert de plus en plus de la fermeture, de l’immobilisme. Besoin d’ouverture. Toujours.
– je sais bien que ce n’est pas simple pour les grosses boites. Les indépendants et les petites structures sont naturellement plus adaptées, mais soyons exigeants pour le bonheur de tous.
– j’ai peut-être tendance à généraliser ce que j’ai vécu, ce que j’ai entendu de mes amis, ma “sphère” n’est peut être pas représentative. J’ai eu pas mal de retours depuis dans l’esprit: “c’est vrai tu as raison mais il y a comme un frémissement, chez nous ça bouge enfin…”. Puissé-je avoir tord donc.

illustration volée ici

Publicités

39 Commentaires

Le Moribond

C’est une chanson que j’avais écrite pour le Grand Webzé n°2, mais elle n’a pas été retenue par les boss. Le thème était « Internet est-il un espace de résistance? »

J’avais juste fait un brouillon mais je voulais l’enregistrer mieux. J’ai enfin trouvé un peu de temps ce WE, et j’ai fignolé ça avec les pates et le café ce midi car j’étais exceptionnellement seul et au calme, donc voilà 🙂

Et oui, encore un Brel, dsl #fan 😉

Si tu permets, je la dédicace exceptionnellement à ma femme adorée qui me soutient dans tout ce que je fais et qui me permet de vivre tant d’aventures. #love

So sorry pour les incroyables fotes d’ortograf #mourrrir ;/

, ,

8 Commentaires

Le Grand Webze: un avis de plus #lgw

Pas facile de faire la critique du Grand Webze. Mais bon, tout le monde donne son avis, pourquoi pas moi après tout.

Rappel: certains pourront avoir du mal à le croire mais je n’ai aucun intérêt personnel dans l’affaire. Ca me fait très plaisir de voir ma trogne sur France 5, ça m’honore que Cyrille et Henri Poulain m’aient demandé de participer, mais comme je l’ai déjà dit, j’y suis allé au service de l’émission, moi mon truc c’est dans ma cave et dans mon YouTube 😉

Mais ceux pour qui c’est important sont importants pour moi. J’aime Cyrille, Rollin et Florence, ainsi que toute l’équipe qui m’a embarqué dans ce bidule en formation. Je sais qu’il y a un truc à trouver et je veux qu’ils y arrivent.

Et donc affect. Difficile d’être sincère. Mais il n’y a pas d’alternative possible, alors let’s go 😉

Je vais parler en tant que spectateur fou de web qui fait son caprice en disant ce qu’il aimerait, sans me soucier de savoir si c’est viable, ce qui je le sais, est important.

L’invité

Astier 20/20, Palmade 10/20, Baffie 0/20. C’est mon avis et je le partage. Un Astier dans la n°2 ou n°3 c’eut été d’enfer. En plus d’être le plus talentueux il est le plus généreux et le plus compétent. La première était plus dans le loufoque, là il aurait sûrement alimenté les débats qui avaient du fond, contrairement à un Baffie qui fait son show et sabote notamment notre bon KheOps qui a bien galéré face à ça 🙂

D’ailleurs faut-il un invité?

Perso je pense que non si c’est pour faire de l’accroche, rameuter du public. Le pros me diront surement que c’est incontournable pour l’audience. J’ai le luxe de ne pas avoir à me soucier de ça.

Rollin

François (oui je l’appelle François et ça me fait trop plaisir) je l’aimais avant de le rencontrer. Je suis du genre super attentif à l’aspect humain (what else?) et ce que j’en retire aujourd’hui c’est que j’avais raison. Ce type est généreux, attentionné et profond. Pour moi il suffit largement à faire le show, un Rollin en forme vaut 10 invités en promo, d’autant que j’apprécie tout particulièrement quand il switche: il sait être sérieux et je trouve qu’il a des avis assez intéressants sur les sujets qui nous préoccupent.

Vinvin

Cyrille est le premier à le dire avec beaucoup de modestie, il débute dans ce rôle. Évidemment je ne vais pas botter en touche, je sens comme tout le monde qu’il est parfois un peu en souffrance mais personnellement au global je trouve qu’il fait le job et que ça vient. Il a mis la barre très haut le Cyrille, démarrer la télé avec du direct, c’est juste inconscient 🙂

Je me souviens du Vinvin qui a commencé à “faire l’acteur”, et quand je vois la qualité de jeu qu’il a atteint dans ses dernières performances, je dis respect. Moi j’ai confiance, les progrès déjà visibles vont se confirmer. On lâche rien, hein Vinvin! 😉

Florence

Elle n’était pas contente d’elle la Florence hier soir (oui je l’appelle Florence et ça me fait trop plaisir). Et je ne vois pas pourquoi. Elle a un rôle difficile, et sur les 3 émissions je trouve que tu as été plus qu’à la hauteur chère Florence. Rien à redire.

Les sujets

Là chacun ses gouts. Moi je suis un gars austère, j’aime les sujets de fond. En gros je suis plus intéressé par un “Ce soir ou jamais” du net que par un “Enfants de la télé” du web (t’as vu KheOps, j’ai bien noté la nuance 😉 ). J’aimerais du débat, du débat et encore du débat. Pas très sexy je sais. Je n’aime pas le sexy.

La technique

Il faut tirer une fibre! 🙂 Je trouve que les interventions skypées sont super importantes dans ce format, j’en voudrais plus, mais c’est à chaque fois une galère et je pense que ça vient simplement de la connexion de la Cartonnerie.

Moi

Je trouve que je ne suis pas à la hauteur. Non, non, ce n’est pas de la fausse modestie pour me faire flatter par les 3 potes de passage sur mon blog, c’est juste que je ne sais pas faire ça: sourire au clap, et dans un cadre. C’est un métier, ce n’est pas le mien. Je pars le matin je suis à fond, plein d’idées, envie de déconner, puis après la route, les heures d’attente, je suis un peu vanné et plus stressé par le fait de performer en direct que dans le plaisir du lâcher prise. Je préfèrerais envoyer des .mov mais ils veulent pas, veulent du live! 🙂 Le seul truc que je me dis pour me rassurer c’est que j’aime Renaud et que je m’en fous quand il chante faux où qu’il tremble de trac. Alors…

Et puis c’est frustrant, les gens attendent que je fasse le gugus entre 2 discussions alors que je n’ai qu’une envie c’est d’aller répondre à des tas de trucs qui se disent en plateau sur mon Internet chéri 🙂

Le direct

Un dernier point: je n’ai aucune vénération pour le défi du direct. Perso je préférerais une émission « live » mais enregistrées à la cool, qui se lâche vraiment, on éviterait les “pb de rythme”, et pour ce qui est de l’interaction avec le public, elle reste forcément minime et je pense que ce pourrait être très avantageusement remplacé par une vraie discussion #LGW avec toute l’équipe et les intervenants lors de la diffusion, relax, chacun dans son canapé, tout comme j’ai eu le bonheur de le vivre hier soir 🙂

Tiens on pourrait même imaginer de streamer le live et diffuser le monté.

Voilà, ce n’est que mon avis, un de plus. #jdcjdr

Longue vie au Grand Webzé que j’aime et dont j’attends le meilleur.

, , , ,

4 Commentaires

Les peuples d’abord (version longue) #lgw #brassens

La version complète de la chanson dont 3 couplets ont été interprétés dans Le Grand Webzé N°2 du 25 novembre 2011.

Spéciale dédicace à @kheops2713 et @telecomix

, , ,

11 Commentaires

Quand on n’a qu’Internet

Je programme cet article. Il est 22h, on attend pour le direct mais normalement ce clip est passé dans l’émission de tout à l’heure 🙂

,

8 Commentaires

Chtiote chanson d’un dimanche pour les copains #lgw #corporate

, , ,

10 Commentaires

Séquence émotions: semaine de ouf #lgw #leweb11 #merci #merci #merci #jouasse

Salut mon journal, pas trop le temps de te gratouiller la pâte en ce moment mais tu sais j’ai vécu une semaine un peu folle.

Figure toi que le grand Vinvin m’a fait l’honneur de me demander de participer à une émission live sur une chaine de télévision. Live, quelle horreur, moi qui n’aime que bidouiller des trucs si confortablement planqué au fond de ma cave. Mais bon, ça ne se refuse pas, surtout quand on te lâche que l’aventure va se vivre avec Maître Rollin et que le premier invité n’est autre que le si sympathique Alexandre Astier. Chacun ses goûts mais moi j’aime.

Alors tu te donnes totalement, tu dis merci, tu supportes très bien l’idée de ne pas faire « ton truc », mais de donner le meilleur que tu peux au service du projet, d’obéir, en l’occurrence à Vinvin et Henri Poulain (réalisateur) qui ont une vision précise de leur bébé. Je serai donc Jingle Man. Ca me semble un peu casse gueule, mais à part ma peur, je ne vois aucune raison valable de refuser. Et comme la peur c’est nul, je dis oui.

Je suis que dalle, juste un petit blogger qui prend bien du plaisir à déconner, à frétiller avec sa sphère qu’il sait si petite si on compare aux « vieux média ». Je comprends que certains puissent penser que je ferais n’importe quoi pour passer à la TV. Cette pensée m’est pénible car c’est tout sauf moi. Je n’ai aucun fantasme même refoulé de devenir une star de la télé, ou de quoi que ce soit d’autre d’ailleurs. J’ai un métier (un vrai 😉 ), un boss assez génial pour me donner la souplesse nécessaire pour vivre ce genre d’expériences malgré nos urgences corporate, et je me sens très bien comme ça, verni.

Mais j’aime ces gens qui tentent une expérience si difficile: un direct (ce n’est plus si courant), avec derrière une twittosphère qu’on sait si exigeante, pleine de gens bienveillants et d’autres. D’ailleurs on en recausera car il y a beaucoup à dire sur la TV et le web. Je ne fais pas la scission que certains semblent vouloir déjà instaurer. J’aimerais que ma « tata de province » et mon pote super geek y trouvent leur compte. Pas facile je sais, mais c’est un sujet qui me tient à coeur. 🙂

Mon intention depuis le début est claire: me laisser embarquer, faire au mieux et partager comme d’habitude avec toi une aventure en tant qu’amateur à qui on donne une opportunité inespérée de faire la farce avec des pros.

Et puis y’a ma vie. Elle est courte comme la tienne. Je ne suis pas un acharné du challenge, mais si il y a une occasion de la remuer un peu, je suis à un moment de ma vie où cela me semble important.

Je suis d’autant plus heureux que pendant les répètes, ou plutôt le filage pour reprendre le vocabulaire que je découvre, j’apprends que LeWeb11 a posté ma SOLOMO song. Je ne m’y attendais pas. Une audience plus internationale que d’habitude pour mes conneries je te le dis clairement, ça m’excite. Je me demande toujours si ce qui en amuse quelques uns ici pourrait en amuser quelques autres ailleurs.

Mais il faut se concentrer un peu, le live va commencer, on se fait maquiller, on croise Astier qui déconne avec Rollin, on papote avec Florence, Pascal, les invités, @MryEmery et @Ioudg qui vident le bar, et pour le dire clairement, on se dit qu’on est pas si mal ici 🙂

Je t’ai mis quelques photos souvenir ici (elles sont pourries, mais c’est à valeur sentimentale 😉 ).

Rentré bien tard, le lendemain est comme une gueule de bois (et y’a pas de raison, je te jure), et alors que j’essaye de dépiler des retours en retard, je reçois un mail qui m’annonce que j’ai une accréditation « Official Blogger » pour LeWeb11.

Tu comprendras mon petit journal que je sois particulièrement jouasse, pour reprendre le mot du Sieur Astier 🙂

Je dis donc une nouvelle fois très sincèrement merci à Vinvin et Henri pour m’avoir embarqué dans le Grand Webze, merci à tous ceux qui m’ont envoyé des messages sympas et à qui je n’ai pas toujours répondu, merci à Géraldine et Loïc Le Meur pour cet honneur qu’ils me font, et merci à ma chère famille qui a subi une certaine absence de ma part cette semaine 😉

Et pour conclure toujours dans le sirupeux et le banal: Astier et Rollin sont simplement super gentils, ce qui dans ma bouche est le compliment ultime.

Rollin est très simple, bienveillant, et je me réjouis de pouvoir le recroiser. Quant à Astier, je suis allé discuter 5 minutes avec lui pour lui soutirer un autographe pour mes petits cousins après l’émission, on a papoté un peu applis de dessin puisque je l’ai fait signer sur iPad avec un stylet et il semble qu’il soit assez branché pomme. Ce type est impressionnant d’aisance et lui aussi de simplicité, avec leurs talents respectifs en plus, difficile de ne pas être totalement sous le charme de ces 2 incroyables zozos.

Après avoir twitté cet autographe d’Astier, j’en ai profité pour demander à Rollin si ça lui plairait d’envoyer un petit mot amicale à la twittosphère et il a dit oui…. 🙂

Et à propos de l’émission elle même? En on recausera, promis 😉

, , , , ,

20 Commentaires

Rendez vous ce soir sur France 5 dans le Grand Webze :) #lgw #premiere

J’ai l’immense honneur de participer à cette nouvelle émission qui débute ce soir: Le Grand Webze.

J’y joue le rôle de Jingle Man.

Je suis un peu tendu tu t’en doutes alors je ne vais pas m’attarder 🙂

Tous les détails techniques dispo sur le site de l’émission.

On en recause.

J’espère… 😉

, , , ,

9 Commentaires

Jingle Man pour le Grand Webze

Juste une petit bêtise vite fait pour la page Facebook du Grand Webze.

,

1 commentaire

%d blogueurs aiment cette page :