Vidéo de Romney: so f…. what?!

Je pourrais la bloguer rien que pour énerver notre Finkielkraut national: la transparence mon pote, tu t’es fait goler🙂

Il s’agit si d’une scène volée où le candidat Républicain Romney qui se croit bien à l’abri des salons feutrés des 1% est en train de plaider sa cause auprès de citoyens ou lobbyistes quelconques pour ramasser de l’argent privé pour sa campagne présidentielle.

En fait cette vidéo « m’amuse » pour 2 raisons:

– elle n’a aucun intérêt et pourtant beaucoup feignent de s’offusquer: Romney n’exprime rien d’autre que ce que les Républicains répètent à longueur de journée à la face du monde, à savoir que les démocrates (entendez les « gauchistes ») sont des grosses feignasses qui attendent tout de l’Etat et qui ne se prendront jamais en main. Discours politique de droite on ne peut plus classique. Le cancer de l’assistanat, tout ça, on connait.

– et surtout c’est une illustration exemplaire du fonctionnement obscène de nos oligarchies: Romney, Obama, Sarkozy, Hollande, …, tous ces « candidats » de pays prétendus démocratiques n’ont plus qu’un but dans leur profession, ramasser de l’argent pour une campagne où ils éviteront méticuleusement tout débat de fond pour se vautrer dans les niaiseries de la communication politique puisque la victoire ne consiste comme toujours qu’à faire basculer le ventre mou qui décide de toute vie sur terre: les quelques pour-cents d’indécis.

Je n’ai aucun doute que la majorité des gens savent tout cela parfaitement, et je ne comprends toujours pas pourquoi ils continuent de tolérer ce bordel.

Bonne journée🙂

 

,

  1. #1 par dd le septembre 18, 2012 - 6:48

    Dommage que tu ailles dans la calomnie pour tenter de faire passer ton message…
    Je ne suis pas certains que les candidats ne subissent pas eux-même le système.

    • #2 par jcfrog le septembre 18, 2012 - 8:14

      Héhé, comment peuvent-ils subire le système? Ils sont le système.

  2. #3 par Mireille Groc (@eliceami) le septembre 19, 2012 - 11:37

    mes réponses:

    1) Pour tous les politiques ou presque: moi je les trouve très courageux ces politiques: ils ne veulent pas déserter la guerre économique pour protéger leur famille ou leur patrie , voire leur boulot. Près à se sacrifier sous les feux de la rampe tels des templiers qui vont tout sacrifier même si certains d’entre eux vont au passage massacrer les peuples infidèles. Qu’importe, leur système c’est la guerre du feu, celle d’une conscience de l’homme des cavernes, sauf qu’ils ont plus de mental mais restent prêts à envoyer les peuples sur le front de la rigueur. Les Hollande et CPnie vont tenter de ne pas utiliser trop d’armes lourdes contrairement aux plus fanatiques de la loi du plus fort. Pendant ce temps les gentils français restent tels des passants « honnètes » tels les braves français dont la majorité, la grande majorité saluaient le le patriotisme de Pétain.

    2)Pour le « ventre mou » que tu évoques: aujourd’hui Finkielkraut s’offusque que les gens ‘indignent s et qu’ils comparent la chasse au rooms à la politique sous Vichy.
    Cerise sur le gâteau, s’est élevé avec véhémence contre les propos d’Edgar Morin !

    Tiens donc, comme si E Morin ne respectait pas la dignité des juifs ! Or qui de Morin ou de Finkielkraut était aussi un juif mais a choisi d’être résistant sous Vichy.
    Edgar Morin résistant et juif séfarade! Et lui au moins continue son appel à la résistance avec Hessel, comme les derniers résistants du Conseil de la résistance qui nous avait déjà sortis de l’abjection en 39/ 45!

    Et de belles âmes se chagrinent chez Ruquier.

    Là je suis très très très en colère car contrairement à ces gens braves gens choqués ce n’est pas le nazisme, le nihilisme et le chaos que je compare aux politiques actuels. Non, je compare simplement le laisser faire ambiant à celui du peuple français sous Vichy!

    De plus les justifications de ce fatalisme sont les mêmes et ce sont les mêmes justifications face au Rooms: la logique fonctionnelle. Je m’explique: on choisit au nom de la réalité de la guerre économique de considérer les problèmes avec rationalité. On ne regarde plus l’humain comme un humain mais de façon fonctionnelle: celui-là vit sur notre économie alors on le vire. c’est ça la logique fonctionnelle. L’argument permet de voir non pas un être humain mais une bouche à nourrir, un parasite. Que ces gens soient démunis chez eux ne rentre plus alors dans le regard du politique car lui doit faire fonctionner le système: « nous on est dans une guerre économique et on doit rester réaliste.  »
    De plus je leur réponds à tous ces âmes bien pensantes de voir une évidence que jamais au grand jamais ils n’oseraient imaginer une minute. Qu’ils imaginent simplement que toutes les âmes de ceux qui sont morts dans les camps soient là, à coté d’eux, sans pouvoir leur parler. Si ils étaient là, ici bas est-ce qu’ils s’offusqueraient qu’on compare leur tourment à celui des 16 000 enfants qui meurent de faim dans le monde grâce aux grand lobbyes du système économique mondial?

    3) Pour a comparaison je vais plus loin que ça encore.
    En effet je dis attention à ceux qui se disent résistants. Je suis d’origine 100 pour cent aveyronaise catholique et je suis indignée par tous ces gens qui se disent de gauche, anti néolibéraux et qui font glisser leur lutte anti système en lutte anti islam ( voir Caroline Bousquet, la seule qui critiquait le FN mais croit en une invasion terroriste) :je leur réponds Achtung, la rationalité fonctionnelle, la peur et la fausse droiture c’est le propre du système. !

    Je leur réponds à ces faux résistants que moi depuis que j’habite une cité et que j’ai des mecs qui font la prière dans la rue, jamais je ne me suis sentie aussi bien respectée. Je leur dirai que parmi la grande majorité de ces gens je côtoie des vrais laïcs et une fraternité de tolérance interculturelle, loin des castes et des ghettos.

    C’est en eux que j’ai vu la même étincelle qui anime leur coeur au delà des traditions. La même étincelle que celle de deux petits princes intemporels : les octogénaires Edgard Morin et Stéphane Hessel. Ah, et j’oubliais, le petit prince JCFrog aussi!

  3. #4 par serrurerie antibes le mars 25, 2013 - 9:25

    De toute manière ils nous disent ce qui ont envie et ils nous prennent bien pour des imbéciles, si on prend juste l’exemple de Sarkozy pour le financement de sa campagne en 2007 ! Entre Kadafi et Liliane Betancourt, un truc qui est sur c’est que c’est bien l’un des deux qui l’as financé en parti. Tout ça pour en revenir a dire qu’ils font se qu’ils veulent tout simplement…

  4. #5 par spierre le juillet 5, 2013 - 8:52

    La vidéo est bien mais le mieux c’est ton analyse ! Je suis tout à fait d’accord avec toi. Je reste encore optimiste et me dis que la politique peut changer pas mal de choses. Mais ce sont malheureusement les politiques qui la font ! le pouvoir et l’argent sera maître avant tout ; en tout cas sur les idéologies de certains🙂 (cf. le limogeage de Batho!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :