La solution existe

Il suffit de pardonner à ceux qui te diront que ce film est cuculapraline, naïf, utopique, populiste, démago, …

Rien ne peut arrêter la bienveillance maintenant qu’elle est hyper connectée🙂

Edit: j’ajoute la source du texte en VO, qui explique notamment quelques petites étrangetés dues au contexte (références religieuses) Merci Tibo!

,

  1. #1 par TiBo le février 3, 2012 - 9:16

    Et c’est encore mieux en VO. http://www.youtube.com/watch?v=QcvjoWOwnn4

    • #2 par jcfrog le février 3, 2012 - 9:19

      OMG je cherchais, je n’avais pas fait le lien, mais c’est bien sûr! Merci fiston🙂

  2. #3 par Audrey le février 3, 2012 - 9:24

    Magnifique. Merci

  3. #4 par Jeff Renault le février 3, 2012 - 9:24

    J’approuve ce message… en y mettant tout de même des bémols :

    1/ S’adresser aux être humains en commençant par l’appartenance religieuse, et en ne citant que deux religions (« juifs, chrétiens »), puis utiliser un extrait de l’évangile selon St Luc (« le royaume de Dieu est dans l’être humain »)… comment dire ? Ça va pas faire les 99% (loin de là) !

    2/ « Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse » : trop cultivés ?! Non, sans blague ? Prétendre à la fois que nous serions trop asservis et trop cultivés est un paradoxe en soi. Oui l’humanité en nous est essentielle, car elle est le ressort de notre indignation, mais c’est par l’éducation seule que les Peuples peuvent réellement acquérir leur souveraineté, car elle donne à l’indignation une conscience.

    3/ « Tant que les hommes mourront, la Liberté ne pourra pas périr » : euh… va-t-on réellement mesurer notre degré de Liberté par le nombre de morts ? Dans ce cas, rappelons que la première cause de mortalité est le non-accès à l’eau potable (bravo à @Babolos en passant). Pour ces morts là, la Liberté

    En réalité, le message est empreint d’une vision trop occidentale pour pouvoir prétendre à l’universalité. Considérer que le judéo-christianisme est la réalité globale du monde, que notre niveau de culture est trop important, et que les morts sont un indice du niveau de Liberté, c’est ignorer que le village planétaire ne ressemble en rien à ce qu’il faut bien appeler à une caricature. Voici un lien qui redonne des repères plus réalistes : http://www.mysterra.org/webmag/coup-de-coeur.html

    Mais ne soyons pas bougon : l’humanisme porté par le message fait du bien🙂

    • #5 par jcfrog le février 3, 2012 - 9:33

      Oui j’ai eu le même réflexe: pourquoi juste juifs et chrétiens? Pourquoi citer la bible? Ca me semblait étrange et je sentais bien que je ratais quelque chose.
      Mais à l’éclairage de Tibo, ça change tout: dans le contexte du Dictateur ça prend tout son sens. #contexte
      Quand je pense que j’ai plusieurs fois pleuré sur ce speech et que je n’ai pas fait le lien🙂 #shame
      C’est vraiment dommage de ne pas avoir fait ce lien et cité la source à la fin de la vidéo, le côté intemporel n’en eut été que renforcé.
      Dans la description sur YouTube y’a écrit:
      Voix : Charlie Chaplin – Le Dictateur, Musique : Time – Hans Zimmer (Inception)
      Mais ce n’est pas « visible »

      • #6 par Jeff Renault le février 3, 2012 - 9:54

        Oui, je viens de voir ton tweet avec le lien vers la scène (cultissime) du film.

        J’ai réécouté, et la traduction me semblait approximative, voire trompeuse (mais Laure pourrait mieux le dire que nous).

        Alors j’ai recherché le texte -> http://www.americanrhetoric.com/MovieSpeeches/moviespeechthegreatdictator.html

        Il ne dit pas « Juifs, chrétiens, païens et noirs » mais « Jew, gentile, black man, white ». Je ne comprends pas « gentile », mais la traduction n’est pas tout à fait fidèle (Laure ?)

        Il ne dit pas “Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse” mais « More than cleverness, we need kindness and gentleness » qu’on pourrait peut-être traduire pas « nous avons au moins autant besoin d’intelligence que de gentillesse et de douceur » (Laure again).

        En revanche, l’évangile de St Luc est bien cité, mais pour le coup, dans le contexte du film, comme tu le dis, ça se justifie.

        Et en effet, dommage de ne pas citer le texte dans la vidéo, mais seulement dans la légende sur YouTube (et uniquement après avoir dérouler le bandeau)… C’est pas parce qu’on est contre le droit d’auteurs qu’il ne faut pas citer ses sources et l’auteur🙂

        • #7 par doc le février 3, 2012 - 1:26

          gentile = païen

  4. #8 par dd le février 3, 2012 - 10:59

    Tu as raté le président dans ton ancienne ville à Longjumeau ! Et plein de beau monde.

  5. #9 par dd le février 3, 2012 - 11:06

    Désolé pour le hors sujet du dessus. J’avais mis des balises mais elles n’apparaissent pas…

  6. #10 par babolos le février 3, 2012 - 11:55

    ca fait du bien

  7. #11 par do le février 3, 2012 - 12:17

    « nous ne sentons pas assez,nous pensons trop » est une erreur: il est plus facile aux publicitaires des politiciens de manipuler nos sentiments que nos pensées, et c’est justement ce en quoi internet leur fait peur: les informations nous parviennent et nous pouvons enfin penser vrai. mais le sensible, on ne le contrôle pas, et c’est précisément ça, lorsqu’on lui est soumis, qui nous rend égoïstes, capricieux, insatisfaits, incapables de mener à bien un projet, de créer de la richesse pour nos frères les plus pauvres, de partager équitablement. c’est en jouant sur le domaine sensible que les politiques nous ont enfermés dans nos incohérences. faites gaffe à ne pas opposer sensibilité et intelligence. il faut raisonner aussi pour construire. rêver ne suffit pas. l’ « autre » est toujours sympa, en rêve. mais dans la réalité, il sent la transpiration sous les bras. les communistes ont toujours été de bonne volonté, mais dès que leurs dirigeants ont eu le pouvoir et l’argent dans les mains, ils s’en sont servi pour asservir encore plus violemment que ceux qu’ils combattaient. la réalité nous dépasse.
    la solution, c’est effectivement de faire appel à toutes les bonnes volontés, mais en faisant confiance à toutes les consciences, d’abord. la solution, c’est la liberté de la conscience de chacun, et surtout, de ne jamais mettre un système au dessus des hommes. ni un homme au dessus des autres hommes. et c’est pas si facile.

    à mon avis -très personnel-, c’est même impossible humainement. sauf peut-être avec la religion, justement. la religion chrétienne place la liberté de conscience au dessus d’elle même: Vatican II : « l’Eglise s’arrête à l’autel de la conscience » (autel=>sacré) : c’est précisément sur ce point -et aussi le dialogue inter religieux, mais ça se rejoint- que les intégristes se sont séparés de Rome. c’est sur ce point que se jouera la bataille entre les peuples musulmans et leurs intégristes. c’est aussi là que se produira le point d’achoppement entre les athées et les athées intégristes :
    la liberté de conscience
    …ou la soumission à un homme, une idée, un dogme, un système, un espoir.

    Mais lequel d’entre vous accepte déjà ma liberté de conscience, si je dis que je suis chrétienne et que Jésus est vivant? dans les débats politiques, dès qu’on est croyant, on est disqualifié d’avance la plupart du temps. par des personnes qui se croient vraiment tolérantes.

    tous devront faire la part du feu et se séparer de leurs propres intégrismes.
    et alors, oui,nous pourrons être unis et crédibles
    et virer ceux qui nous soumettent au nom de nos propres divisions.
    regardez la campagne présidentielle en France: ils en sont déjà à nous opposer au nom de nos origines (pour la droite) ou de nos croyances (pour la gauche), quand ce n’est pas sur notre âge ou nos revenus. le seul qui n’oppose personne ne fait pas 15%.

    la haine ne construit rien, elle détruit toujours. seul l’amour créée.
    mais la haine est bien plus facile.
    si vous ne vous en êtes pas encore rendu compte, c’est que vous n’avez pas encore commencé à essayer d’aimer des gens vraiment différents de vous.
    on s’érige soi même en norme et l’autre devrait nous ressembler.
    alors, changer l’autre semble bien plus simple que s’améliorer soi même

    tout ça, ça commence à l’intérieur de chacun de nous, en même temps qu’on le réalise à l’extérieur. car sinon, on construit un système qu’on croit parfait (race parfaite, société sans classes, … on l’a déjà vu! le prochain c’est la planète parfaite, …avec pas trop d’enfants), et on l’impose aux autres par la violence.

    il faut absolument préserver la liberté de conscience de chacun. même des soi-disant « mauvais » à nos yeux! et ça demande beaucoup de patience et d’éducation. or des violents s’impatientent toujours avant que ce soit réalisé. et ils bouzillent tout.

    moi, je crois que ça arrivera, mais il faut tout faire pour que la violence ne gagne pas. et on ne combat pas la violence par la violence, mais par la douceur et la patience. du coup, ça met un peu plus de temps. il faut l’accepter.

    • #12 par Jeff Renault le février 3, 2012 - 2:54

      Je partage ta vision sur l’émotion, qui est parfois ce qui permet le mieux l’asservissement et la manipulation. Bien entendu qu’il faut ressentir les choses. On ne peut pas être un morceau de glace en permanence. Il faut de la compassion, de l’empathie. Mais l’émotion seule ne saurait suffire. Il faut l’intelligence. C’est une nécessité autant qu’une

      Je te rejoins également sur la liberté de conscience, même si je préfère parler d’esprit critique et de libre arbitre. En revanche, sans te paraître intolérant ou juger ta religiosité, il me semble qu’il y a un paradoxe à dire que  » la solution, c’est la liberté de la conscience de chacun, et surtout, de ne jamais mettre un système au dessus des hommes. ni un homme au dessus des autres hommes » et dire par ailleurs que la religion peut être la solution, qu’elle serait la seule à garantir la liberté des consciences. Tu le dis toi même, certains religieux brandissent justement la religion comme un dogme et refusent aux autres de s’en écarter.

      On peut être religieux (comme tu l’es) et libre de sa pensée de sa conscience. En ce sens, la religion est inspiratrice, elle sert de guide. Je peux le concevoir. Mais elle n’est aucunement source intrinsèque de tolérance et de Liberté, comme on l’a constaté trop souvent dans l’Histoire ou encore aujourd’hui.

      Je pense que la laïcité à chacun de disposer de sa conscience librement. Elle évite aussi (en principe) que la chose religieuse prenne le pas sur la chose publique. Mais elle n’empêche nullement que la religion soit individuellement une source d’inspiration.

      Bref, chacun son chemin, et je ne crois pas que la religion (et encore moins qu’une d’entre elles) puisse universellement être considérée comme la seule voir possible vers l’élévation des consciences. Je crois davantage à l’éducation en ce domaine

  8. #13 par dd le février 3, 2012 - 12:54

    L’original provoque plus de frissons (mais bon, y’a un contexte plus précis). Cependant, la reprise est quand même pas mal.

  9. #14 par Choain le février 3, 2012 - 2:08

    @do “l’Eglise s’arrête à l’autel de la conscience” (autel=>sacré) … lequel d’entre vous accepte déjà ma liberté de conscience » Je me reconnait parfaitement dans ce que tu dis. Entouré d’athées je dois me battre en permanence juste pour ne pas être traité de (forcement) pauvre illuminée bien gentille par « des personnes qui se croient vraiment tolérantes.  » Simplement parler religion est tabou si l’on veut parler politique, argent, école… Mais ma foi influe (qu’on veuille l’accepter ou non) sur ma façon de voter, de dépenser mon argent, d’elever mes enfants et tout le reste. Ma religion est pour moi une façon de créer ce monde de paix et de partage que je souhaite. Ce n’est pas le seule chemin possible mais c’est le mien et tous les moyens sont bons. Alors un peu de VRAI tolerances svp.

    @Jeff Renault « gentiles » ce sont tous ceux qui ne sont pas juifs.
    “More than cleverness, we need kindness and gentleness” PLUS que l’intelligence, nous avons besoin de gentillesse et de douceur. Ce qui change tout!

    • #15 par Jeff Renault le février 3, 2012 - 2:55

      Merci pour les précisions linguistiques.

      Pour la religion, ça rejoint un peu ce que j’essayais d’expliquer à Do. C’est son chemin, mais chacun doit trouver le sien et son inspiration.

    • #16 par Jean Michel le février 3, 2012 - 3:30

      Les athées n’adhèrent pas à une organisation et à des livres sacrés qui rejettent certaines façon de vivre, certaines façon d’être, certaines façons de faire.

      Si toi, en tant qu’individus, tu es tolérante, c’est très bien.
      Si ta croyance est tolérance, c’est très bien.
      Ta religion par contre, elle, ne l’est pas…

  10. #17 par Choain le février 3, 2012 - 3:51

    @Jean Michel Ma religion est tolerante elle ne rejette absolument personne quelque soit sa façon de vivre, d’être ou de faire. Croire ça est mal la connaitre.

  11. #18 par Le blog de Jean Trito le février 12, 2012 - 9:07

    cette video a quelque chose d’un Guy Debord humaniste

  1. 22/20 à cette vidéo “Anonymous” « Vinvin
  2. 72 ans plus tard « tapage nocturne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :