American (conservative) Way of Life #violence

Ce film est particulièrement violent, ne pas visionner en présence d’enfants. Une jeune fille a filmé en douce son calvaire: elle a des parents précambriens.

Ce père aurait reconnu les faits mais affirmé que « la scène semble bien plus dure qu’elle ne l’était en réalité ». La violence s’installe dans l’intimé des familles sans toujours en sentir la gravité. La vidéo peut avoir cette vertu. Se voir par définition change le point de vue et cela peut avoir un résultat thérapeutique spectaculaire. Dans le cas présent ce père ne s’en rend pas compte mais la réaction est souvent l’inverse: on réalise la crudité de la vérité en se voyant. Je suis sûr qu’en France où la fessée est encore pour quelques temps autorisée une bonne proportion de parents seraient bouleversés par une vidéo où ils se verraient en train de gifler leurs bambins à des fins « éducatives ».

Pour en revenir à cette vidéo, elle exprime pour moi la consternante caricature du réactionnaire primaire qui au lieu de faire avancer le monde imprime dans la chaire de sa descendance l’insupportable niaiserie du cercle vicieux de la violence.

Ce propos n’est pas anti américain primaire, on a les mêmes culs terreux en Gaule, je sais que comme partout il y a des gens formidables de l’autre côté de l’Atlantique, mais on ne peut pas ignorer selon moi que ce pays s’illustre parfois notamment par des institutions qui ne croient qu’au « punishment », qui envisage la justice comme un vengeance, ce qui pour moi est un de ses pires défauts. Ceci nous mène à une nation qui assassine sous cachet officiel. C’était notre cas il y a peu, je ne l’oublie pas.

L’homme qui bat ici sa fille avec la complicité active de sa femme est un juge. Le bras de la justice est donc ici celui d’un tortionnaire dont on notera au passage le plaisir suspect à revenir à la charge pour l’exercice pitoyable de son châtiment. J’ai de plus en plus de mal à respecter les institutions qui prouvent chaque jour un peu plus qu’elles sont pilotées par des gens si éloignés des exigences de probité que j’ai à leur égard.

Et ça m’inquiète.

Nous venons justement de parler longuement à table avec nos enfants à propos de l’importance de la parole, de la confiance, de la responsabilité de l’adulte, de son devoir d’écoute et d’assistance. J’ai la sensation de voir toujours plus de décérébrés aux commandes et je me demande souvent comment appréhender les proportions. Est-ce simplement l’expression de la surexposition des dégueulasseries ou est-ce un vrai recul des esprits éclairés?

Je reste obstinément confiant, je veux croire que les cons sont juste plus télégéniques, mais je sens bien parfois que je me force.

source: Terrafemina via @lovizolette

, , ,

  1. #1 par Petzouille le novembre 5, 2011 - 11:29

    L’intimé familiale renforce le sentiment d’impunité des parents. La récidive est donc courante, je dirai même régulière. Merci au miniaturisation des technos…

  2. #2 par vince le novembre 6, 2011 - 12:12

    C’est tout simplement insupportable. Je suis contre la peine de mort, je suis plutôt pacifiste. Tous ces barbares me donnent raison. Ils crèveront seuls, et comme disait Boris Vian : « …j’irais cracher sur leur tombe… » (et encore, pas sûr qu’ils méritent mon crachat).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :