Je ne porterai pas le drapeau breton #bzh #oneworld

… ou alors juste à l’occasion pour rendre service😉

Ca n’intéressera surement que moi, mais j’ai besoin de le dire🙂

Alors voilà, depuis quelques temps je saoule peut être un peu mes followers avec ce tag obsessionnel, #bzh, symbole ludique de mon changement de vie. Mais tu comprendras j’espère que cet exode m’occupe l’esprit🙂

Pour autant je voudrais d’entrée dissiper tout malentendu: je ne suis encore qu’un banlieusard et je n’y connais pas grand chose en bretonnitude. Je ne vais pas me la jouer celtique, je ne vais pas me laisser pousser la barque, j’ai passé trop de temps à me détacher de mes acquis pour retomber dans la vantardise de terroir. L’identitaire, très peu pour moi🙂

Pour moi nous sommes des mongols fiers, libres, la vie consiste à couper les fils de nos amarres historiques, petit à petit lâcher du lest, sac par sac, pour toujours s’élever, voir de plus haut, plus global, plus complet.

J’aime ma Picardie natale. Je ne suis pas insensible à la fibre émotionnelle des racines. La preuve, je suis encore ému quand je retourne dans ces grises terres nordiques, et il y a peu de chance que ce soit par la splendeur de la briquette rouge ;)  Mais c’est mon InitLand(), je le sais, je le ressens.

J’aime Paris, j’aime ma banlieue, parce que j’y ai vécu l’essentiel de ma vie.

J’aime la Bretagne. Cette terre merveilleuse qui m’accueille. Longtemps que j’y viens, en toutes saisons, et je kiffe de m’y installer. Je la respecterai, comme j’ai respecté les autres et je ferai tout pour y être heureux.

Mais ça s’arrête là.

Alors forcément, je continuerai la promotion locale, #bzh remplacera #longjumeau, on va continuer dans les registres attendus, de vanner sur la météo, de jouer avec les stéréotypes, mais tout ça c’est en pure camaraderie.

Je n’aime pas plus un breton qu’un picard ou qu’un parigot, je n’aime que les gens merveilleux.

Je n’aime pas les drapeaux, je n’aime pas les groupes contraints par la culture ou la géographie, je n’aime pas les traditions même si je comprends ceux qui en sont imprégnés.

J’aime mon bled, celui où je pose mes valises, j’essaye d’y trouver les bonnes gens, j’aime ma région, mon pays, mon Europe, mais surtout ma planète dans sa globalité, je récuse toute forme de tracé administratif pour exprimer ma nature. De toute façon nous les hyper connectés, on ne voit pas bien la différence entre le bled et le monde, do we?

Voilà, désolé, c’est con, mais j’avais besoin.

Merci🙂

Edit: sur le sujet, merci @nautilebleu pour la découverte🙂

, ,

  1. #1 par Christophe Rousée (@ptirouz) le septembre 28, 2011 - 2:37

    Mais en Bretagne ils ont pas eu l’équivalent de « L’homme du Picardie » : enfin c’est peut être pas une grosse perte🙂 Bonne continuation l’ami 2.0.

  2. #3 par ravaged (@ravaged_) le septembre 28, 2011 - 2:54

    Salut Jérôme. Welcome in #bzh
    Te fait pas de bile ! Tu vas kiffer. Et personne ne te demande d’être pro-breton, franchement le bretonnisme ça va un peu, mais c’est saoulant, et ça ne m’empêche pas d’aimer ma Bretagne.

    Et pour le drapeau, si tu le porteras ! Quand tu seras bourré, comme nous🙂

  3. #4 par leinadfr le septembre 28, 2011 - 3:21

    « Pour moi nous sommes des mongols fiers, »
    et un mongol fier s’lélève tout seul
    désolé je sors…

    n’empèche qu’on peut aimer ses racines tout en étant un terrien avant tout.

    • #5 par jcfrog le septembre 28, 2011 - 3:24

      je crois que c’est un peu ce que je dis🙂

      • #6 par leinadfr le septembre 28, 2011 - 3:44

        oui, je ne fais que confirmer ton propos

  4. #8 par Erwan le septembre 28, 2011 - 3:46

    Degemer mat néanmoins, bienvenue sur cette vieille terre armoricaine.

  5. #9 par Steven le septembre 28, 2011 - 5:08

    Il y a quelque chose que je me dois de t’expliquer, et qui je l’espère te fera peut être prendre conscience de cette identité bretonne si prononcée.

    Comme tout se qui tombe et se relève plus fort, la Bretagne a fait face dans le siècle dernier à une déculturation forte. Ainsi mes grands parents avaient pour interdiction de parler breton. On comprend alors que les générations qui s’en suivent prennent cette interdiction à contre pied, et montre la souffrance de leurs parents au travers d’un drapeaux notamment, mais aussi par une identitée forte, qu’on a voulu faire taire à jamais.

    Puis, sans allé jusqu’à la démarche identitaire ou communautariste, une ambiance s’est crée autour de ça, des marques, des symboles, des logo… Plein de chose qui font qu’aujourd’hui quelqu’un peut porter ce genre de chose sans être vindicateur … Mais tu vas sans doute découvrir ça (surtout si tu arrives à penn ar bed), un bon lot de festivals plus tard (insolent, vieilles charrues, bout du monde, ilophone, fêtes du bruit, le bouillon, la route du rock, bobital, les jeudis du port à Brest, etc… ) on en reparlera, et un cid’ à la main tu diras probablement, « ah on est bien ! »

    Kenavo !

    • #10 par jcfrog le septembre 28, 2011 - 7:08

      je ne dis pas que ceux qui portent ces drapeaux sont « vindicateurs », je dis juste que je ne vais pas m’inventer une histoire, je ne suis pas breton.
      j’essaye de ne plus être rien d’autre que jerome choain🙂

  6. #11 par Choain le septembre 28, 2011 - 5:26

    je suis bien évidément comme toi, Mon Amour. Ce n’est pas pour rien que je suis ta moité. Et ce n’est pas pour ça que mon Papy si cher se retournera dans sa tombe. Voir les choses dans leur globalité n’empêche pas d’être dans le présent là où nous nous trouvons. Le monde est mon pays mais aujourd’hui mes pieds foulent le sol de Damgan (dans sa mer en fait, pour être tout-à-fait franche) Finalement je n’ai peut-être pas les pieds sur terre après tout😉

  7. #12 par mrvinvin le septembre 28, 2011 - 5:31

    S’pèce de breton !

  8. #13 par Malko (@malkovitch) le septembre 28, 2011 - 6:32

     » je ne suis encore qu’un banlieusard « , si tu viens en Bretagne ne dis jamais ça! ici en #BZH on regarde la banlieue via le prisme de #TF1 banlieue = immigration + émeutes + drogue + rap + insécurité ; )

    « J’y connais pas grand chose en bretonnitude. » … tu sais la Bretagne, c’est la république française, les autonomistes faut vraiment les chercher, il y a une culture Bretonne, certes, mais elle est ouverte sur le monde, pas fermé du tout, pas la peine d’avoir fait breton en troisième langue au lycée.

    tu es de #Longjumeau la ville natale de 2B3, elle est sympa @nkm ?

    • #14 par jcfrog le septembre 28, 2011 - 6:48

      on a passé 8 ans à Longjumeau, c’était bien.
      oui elle est sympa @nk_m mais elle a des défauts comme tout le monde, par exemple les réceptions sont aux légumes et au jus de fruit. C’est horrible.

  9. #15 par chachat le septembre 28, 2011 - 8:24

    Mais je crois bien que si l’on te suis, JiCiÈffe, c’est qu’on t’aime comme tu es, et où que tu sois .) .

  10. #16 par Seb Tripper le septembre 28, 2011 - 10:43

    « Je crois qu’on appartient aux endroits qu’on aime. »

    dit Kersauson dans Ocean’s song

  11. #17 par babolos le septembre 29, 2011 - 10:40

    La Bretagne, ou comment l’histoire se répète :
    – fin 18 ième, la chouannerie agite la région
    – début 21 ième, les mangeurs de grenouille aux portes de Paris

  12. #18 par e le octobre 2, 2011 - 1:12

    Digemer mad e Breizh !🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :