2011, l’homophobie me fait rater une vente

Je vends ma maison.

Ce WE nous avons eu une bonne visite. Un couple de femmes. Manifestement emballées, elles devaient rappeler lundi pour faire une offre ou nous dire si elles n’étaient finalement pas intéressées.

Au final la dame nous a expliqué que la maison n’était pas en cause, elle leur plaisait vraiment, mais qu’elles avaient réfléchi et que le problème était le voisinage. La maison est mitoyenne des 2 côtés et nous sommes dans une petite résidence où les gens se connaissent un peu. Elles ont pris une décision: elle veulent une maison sans voisin, en tout cas le plus loin possible, quitte à devoir trouver moins grand et plus éloigné. Ce qui transpire de cette conversation c’est que manifestement elles en ont eu des problèmes de voisinage du fait de leur homosexualité et qu’on n’est toujours pas à l’abri des cons en 2011.

Oui je sais, ce n’est pas une breaking news.

Ca rigole sur les vannes de cul des plus célèbres animateurs télé gay mais de là à avoir ça à la maison, faut pas déconner ma bonne dame. Raisonnements archaïques de simplets de souche qui tuent encore officiellement sous d’autres latitudes, mais tue ici aussi par le désespoir. #suicide

Justement j’entendais Ruquier l’autre jour qui discutait avec Bernard Menez (oui ben on capte pas Inter sur les autoroutes de l’ouest de la France chtefraidire), ce dernier reprend « Pauvre France », un classique du « boulevard », et ils évoquaient l’aspect réac de la pièce. L’histoire: un provincial débarque dépité chez son fils à Paris car sa femme est parti avec son frère, mais il apprendra pour « ajouter à son malheur » que son fils est gay. Choc. Le père ira jusqu’à offrir un femme de petite vertu à son fils pour le « guérir ».

Menez expliquait l’historique et notamment que l’adaptation française de cette pièce avait été faite par Jean Cau qui partageait avec Lefèbvre des obédiences de droite un tantinet extrêmes. Ruquier confirmait qu’il a avait été très choqué à l’époque, lorsqu’il avait vu la pièce, juste après l’arrivée de la gauche au pouvoir, et que Lefèbvre en faisait des caisses là dessus.

Bizarrement je pense que cette pièce fut-elle réac aura participé à sa façon d’une évolution des mentalités dans cette Pauvre France engoncée dans ses traditions de clochers.  Je dois dire que je me souviens avoir vu cette pièce, surement « Au théâtre ce soir »,  il y a bien longtemps, et je me rappelle avoir beaucoup ri. Je me demande ce que j’en penserais aujourd’hui.

Enfin bref, même si les progrès sont indéniables, dans ce domaine comme dans toutes les cul-terreuseries, ça n’avance jamais assez vite.

Image empruntée ici

  1. #1 par fromageplus le août 24, 2011 - 10:31

    Et sinon, avez-vous entendu parler des chrétiens qui fuient les quartiers à dominante musulmane, ou qui se font insulter ou caillasser quand ils vont à l’église [quand l’église n’a pas été vandalisée, souillée, voire incendiée] ? Je parle de la France, hein. Pas du Pakistan ou de la Serbie. Ça se passe en France, dans nos riantes banlieues. Vos deux nanas sont sans doute très sincères quant à leur crainte du voisinage, mais je pense qu’en terme de « phobies » [qui est un terme psychiatrique, mais il faut parler moderne avec les modernes], on a des chiffres franchement beaucoup plus lourds dans d’autres portions de la société. Le vivre-ensemble a ses priorités quand il s’agit de citer qui est minoritaire, où ça se passe, et dans quelles circonstances ça phobise jusqu’à la persécution. Pour casser de la France-Moisie, il y a du monde. Mais pour le reste, on entend les mouches voler.

    • #2 par jcfrog le août 24, 2011 - 10:38

      le rapport avec la choucroute?

    • #3 par lipki le août 24, 2011 - 2:41

      Ahah le hors sujet magistral🙂
      Tu test tromper de billet ? ça arrive parfois.

  2. #4 par JeffRenault le août 24, 2011 - 10:32

    Pauvre France, en effet !😦

  3. #5 par fromageplus le août 24, 2011 - 10:53

    Le rapport avec la choucroute, c’est la crainte qu’ont certaines personnes de leur voisinage. J’avais un collègue homo qui vivait en couple en plein quartier catho-bonnes-familles-cyrillus, et il ne s’est jamais fait insulter par quiconque. Je pense que s’il avait pratiqué le même mode de vie à Clichy sous bois, ça n’aurait pas été aussi facile.

    • #6 par jcfrog le août 24, 2011 - 11:01

      ah d’accord. Les bourgeois catholiques sont tolérants et les autres sont homophobes.
      ok je le note.
      remarque elles ne devaient pas être au courant parce que justement nous on est plutôt dans un quartier bourgeois.
      remarque sont peut être pas catho, faudra que je demande🙂

      • #7 par lipki le août 24, 2011 - 2:42

        C’est surement des bourgeois musulman, il y en à de plus en plus.

  4. #8 par jnschneider le août 24, 2011 - 10:54

    Quoi d’étonnant? Etre homosexuel n’est pas être un héros, la mode des minorités en arrive au point où même le partisan de la France Moisie va se battre pour revendiquer son droit à… La minorité, c’est la grégarité avec un peu de snobisme en plus. Des hommes libres, qui pensent. Alors ça ira mieux!

  5. #9 par YoBi le août 24, 2011 - 11:09

    Une bonne partouze nationale pour se guérir une fois pour toute de toutes ces discriminations ^^

  6. #10 par JR le août 24, 2011 - 11:11

    « Bizarrement je pense que cette pièce fut-elle réac aura participé à sa façon d’une évolution des mentalités dans cette Pauvre France engoncée dans ses traditions de clochers »

    Je ne connais pas le fin mot de cette pièce, aussi j’ai du mal à comprendre cette phrase. L’évolution a t elle eu lieu dans le « bon » sens ?

  7. #11 par fromageplus le août 24, 2011 - 11:31

    Je dis simplement que les seuils de tolérance ne sont pas les mêmes partout, et qu’on ferait bien, parfois, de pointer du doigt ailleurs que vers la France-Moisie. C’est tout.

    • #12 par jcfrog le août 24, 2011 - 1:07

      personnellement je pointe la France Moisie parce que c’est ma « famille ». Question de délicatesse.
      Mais pour moi il n’y aucune exclusive: l’intolérance, la haine de l’autre, la petitesse sont disponibles partout, quels que soient la religion, le pays ou autre drapeau de quelque communauté que ce soit.

    • #13 par Loic Descotte (@loic_d) le août 24, 2011 - 1:13

      C’est quoi cette histoire de moisi?

      • #14 par J.E. Gammel le août 24, 2011 - 6:24

        Entre la délicatesse et la facilité, la frontière me semble plutôt mince…

  8. #15 par babolos le août 24, 2011 - 12:37

    et ben moi je suis content qu’il y ait encore des homophobes dans ce pays car j’aurai peut être la chance qu’on reste voisin un peu plus longtemps …

  9. #17 par Hara Kiri le août 24, 2011 - 3:54

    Moi, la question que je me pose est de savoir si dans les quartiers de la bourgeoisie musulmane, les homosexuels musulmans caillasse les chrétiens onanistes ?

    J’ai un peu de mal à comprendre l’homophobie. Heuu, quelqu’un peut me dire en quoi les homosexuels sont gênants ? Chacun son choix de sexualité. Homo, Hétéro, Onanistes, y’a le même pourcentage de cons et de bons.
    Enfin, il faut tout de même avouer que les onanistes sont en majorité des branleurs. Bon, ok, je sors.

    Tiens, je voulais aussi tenter le hors sujet.

    C’est un peu facile monsieur JCFrog, de pointer du doigt l’exclusion des homosexuels. Vous oubliez les gros qui sont montrés du doigts, ainsi que les rouquins et que dire des communistes ? Ils sont de plus en plus rares à force de persécution par railleries. Imaginez alors ce que doit ressentir un gros rouquin communiste et homosexuel.

    Mais vous avez également les pauvres qui sont persécutés. Chassés de leurs maisons, privés de leurs bien, affamés, assoiffés, parqués….

    Ca va ? J’ai été assez hors sujet là ?

  10. #18 par hanabi le août 24, 2011 - 4:19

    Contrairement à Stéphane M. (sur G+), je ne pense pas que Paris ait une avance sur l’acceptation des moeurs différents par rapport à la province.
    Et donc, je ne pense pas que l’on puisse qualifier ces faits de mauvais voisinage comme une « cul-terreuserie ».
    .

    Certes dans les campagnes les musulmans sont encore les arabes et les homosexuels sont des tarlouzes et des gouines ; mais j’ai pu remarqué que le voisinage des homos est (plutôt) bien perçu dans les petites bourgades.
    Les cas d’agressions homophobes sont moins nombreux en provinces (et encore plus rares en campagne) ; pour cause, il ne viendrait pas à l’idée de quelqu’un d’en agresser un autre sans [[se prendre un coup de chevrotine]] être défendu par les gens autour. Ou pour le dire autrement, il y a moins d’indifférence envers nos voisins en campagne que dans les grandes villes.
    [[……. Et une petite note avant qu’on me fasse la remarque, sur France Info aujourd’hui :
    http://www.france-info.com/france-societe-2010-05-11-les-agressions-homophobes-ne-diminuent-pas-440670-9-12.html
    « Les agressions physiques sont plus nombreuses en province (60%) qu’en Ile-de-France… »
    Oui… MAIS… la populations d’ile-de-France ne représente pas 20% de la population française. Un rapide calcul : quand 20% de la population française totalise 40% d’agressions, alors il y a presque 3 fois plus d’homophobes en ile-de-france qu’ailleurs (ou plus exactement, 3 fois plus d’agressions homophobes par habitants)]]
    .

    Par ailleurs, je trouve qu’il n’est pas aisé de qualifier une agressions homophobes en campagne où la moindre prise de tête entre un homo et son voisin sera ponctué de nom d’oiseau et des « pédés » à tout va alors que la source du griefs sera « une haie mal taillée » ou « un soutien à la famille machin dans l’affaire truc ».
    Le paysan est bourru (je ne le nie pas) mais plus par ignorance que par méchanceté. Dès que la barrière de cette ignorance tombe, je ne connais pas de paysans (au sens Xtra-large : habitant rural) qui critiqueraient un autre sur le simple fait de ses orientations sexuelles.
    .
    .

    Dernière chose : Ce qui m’énerve dans l’homosexualité :
    « Les gays Friendlys »
    Non, mais franchement qu’est ce que c’est con… Se définir par rapport à la sexualité d’autres personnes…
    Pourquoi pas des « sado friendlys », des « scato friendlys » et des « bondage friendlys »
    xD
    ((je ne dis pas qu’il y a de rapport entre sado/scato/bondage et l’homosexualité, c’est juste pour l’image))

  11. #19 par CCKNT (@knt84) le août 25, 2011 - 7:13

    Je me permets de réagir en tant qu’homo sur la raison évoquée par la dame sur sa décision de ne pas prendre la maison. Je vis dans une résidence de 6 maisons avec pour séparation une simple allée, autant dire qu’il y a beaucoup de proximité. Je suis en couple depuis 8 ans avec ma compagne et nous avons eu le coup de coeur pour cette maison. Nous avons préféré attendre quelques mois avant d’annoncer la condition de notre couple et tout se passe bien. Je pense que la façon de vivre et d’annoncer les choses permettent déjà de désarmorcer les éventuelles réactions.
    Je trouve également dommage qu’elles évitent cette proximité car dans ce cas elles retournent vers les sombres années des ghettos. Je conçois la crainte des réactions de voisinage et des actions parfois menées par des personnes qui pensent être au dessus de tout car « normales ». Ceci dit à ce compte là il faudrait travailler à domicile au fin fond d’une contrée lointaine et faire ses courses par internet en demandant au livreur de laisser les provisions devant les barbelés ;o))).
    Je ne mène aucun combat sur la visibilité ou son contraire, nous vivons au milieu d’hétérosexuels, nos amis le sont en grande partie, je m’emploie à monter que nous sommes comme tout le monde sans provoquer ou sans me cacher.

    Concernant l’homophobie, je l’ai vécu et je la vivrais sans doute encore mais à mes yeux, les insultes, les bousculades ou encore les blagues un peu limite ne sont pas forcément les choses les plus dures à supporter. Comme je le disais je ne suis pas militante pourtant une chose certainement me poussera certainement à le devenir, un élément qui nous ramène véritablement en citoyen/nes de seconde zone. Il s’agit du mariage. Cette possibilité pour moi est essentielle, en effet le pacs existe mais ne permet pas toutes les « sécurités » . Pas de véritables droits sur la propriété en cas de décès par exemple, ne parlons même pas des droits parentaux. J’ai eu un grave accident l’été dernier et il a fallu attendre l’aval de mes parents pour une décision, ma compagne n’a pas eu le droit de monter avec moi dans l’hélicoptère et a du faire 2h de route pour me rejoindre à l’hôpital. A mes yeux la véritable homophobie est là.
    Ce qui me fait dire que nous sommes considérés comme des citoyens de seconde zone est dans ce lien : http://prison.eu.org/spip.php?article379.
    A ce jour en france, un meurtrier, un violeur ou autre a plus de droits et de « libertés » qu’une personne homosexuelle…….. Thelma et Louise auraient dû en être averties avant de se jeter dans le canyon xD

    En tous cas un grand merci d’avoir évoqué cette situation et d’avoir mis des mots justes sur tout ça, fidèle lectrice je suis et fidèle lectrice je resterais ;o) et bon courage pour les visites, la vente et surtout la grande aventure qui attend la famille Frog.

    • #20 par jcfrog le août 25, 2011 - 7:44

      le pb du voisinage est de toute façon beaucoup basé sur le hasard. Ca dépend bcp des personnes plus que de la proximité des murs. D’une rue à l’autre la vie peut être bien différente.
      et ça tu peux pas le savoir à la première visite malheureusement.
      il y a aussi la personnalité de chacun. Certains savent beaucoup mieux s’affirmer et faire valoir leurs droits que d’autres.
      merci pour ce témoignage complet et clair, notamment sur le mariage.
      Bon vent à toi aussi!🙂

  12. #21 par paskal441 le septembre 6, 2011 - 10:19

    les anglais ont un terme pour ça : nimby : Not In My Back Yard, soit pas dans mon jardin.
    Les homos, les éoliennes, les centres de réinsertions des jeunes en difficultés, c’est super cool, mais pas trop proche de chez moi, c’est ça le nimby.

    un accronyme sympa pour un comportement de merde. dommage que certaines personnes doivent encore craindre leurs voisins…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :