Je m’engage solennellement à ne plus user de la terminologie 2.0

C’est important le vocabulaire.

C’est vrai, je le confesse, j’use du 2.0 à trop de sauces.

Pourtant je suis bien conscient que le terme a vécu (son origine remonterait à 2003, une éternité à l’échelle numérique).

Pour ma défense je dirais juste que je suis souvent en position de prêcheur. Que ce soit dans le cadre familial, amical ou de l’entreprise, je passe ma vie à essayer de convaincre autrui des intérêts globaux de la mise en commun, de la connexion. Et comme partout, tout reste à faire, comme le retard est abyssale, et bien on use de raccourcis. Et en l’occurrence, la terminologie 2.0 « parle » aux non connectés, même si ça reste parfois vague (poke Mr Lefebvre), ça évoque quelque chose de collaboratif, ce qui est l’aspect qui m’intéresse le plus.

Mais bon, comme le dit Pierre-Olivier, il n’est jamais trop tôt pour recadrer sur les bonnes habitudes.

Je le note et prends donc l’engagement très sérieux d’éradiquer de mon vocabulaire ce raccourci has been.🙂

Mais que dire alors?

Je n’étais pas bien sûr mais par exemple @loic et @pocarles me confirment ce que je pensais, contentons nous de parler de web, d’Internet, voir de web social ou collaboratif selon ce dont on veut parler, mais ne numérotons plus les versions de ce nouveau monde.

Enfin c’est mon sentiment sur la question, une proposition, si tu as des idées sur le sujet, n’hésite pas à t’exprimer😉

, , , ,

  1. #1 par Super_Touffe le avril 21, 2011 - 3:21

    Le 2.0 a peut être pris un coups dans les parties, mais il ne prend toujours que 3 caractères alors que web social en monopolise 10. Et puis on ne va pas cracher dans la soupe, ce bon vieux 2.0 a habillé à merveilles une bonne moitié de nos blagues un peut geek ces dernières années, je continuerais donc à l’utiliser jusqu’à ce que #ws rentre dans les esprits et devienne à son tour l’objet de toutes les indignations.

    Je salue en revanche ceux qui auront comme toi le courage d’abandonner le calembour au suffixe usé par le temps, mais moi je suis un lâche, alors quand je verrais un mec tweeter quelque chose à son pote qui est à 2 mètres de lui, je continuerais à lui dire « c’est beaucoup trop 2.0 »

  2. #2 par Pierre-Olivier Carles le avril 21, 2011 - 5:59

    😀

  3. #3 par Dr.Nova le avril 22, 2011 - 1:26

    Je me disais justement (oui oui, juste avant d’arriver sur ce billet) que cette expression était totalement dépassée. « Le web 1.0 » peut encore se dire, ça définie l’époque (très très lointaine) des sites statiques. Par contre « 2.0 »…

    Aujourd’hui (sauf grosse révolution) je ne pense pas qu’on puisse « numéroter le web ». Depuis les sites « interactifs », on échange toujours plus, on est de plus en plus connectés. Que ce soit du point de vu « reliés les uns eux autres » via les réseaux sociaux, les blogs (un peu plus vieux) et CIE, ou du point de vu du temps de connexion avec les petites bébêtes intelligentes qu’on se trimballe dans nos poches et qui nous mettent le monde au bout des doigts.

    Je suis peut-être pas tout à fait cohérent, mais j’ai une excuse en béton: Je suis fatigué.

  4. #4 par Simon le avril 23, 2011 - 11:27

    Bon sinon il y a aussi les « autoroutes de l’information » … non ?🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :