Je suis de plus en plus vert #nuclear #nothanks

Oui, je deviens officiellement ennemi du nucléaire aujourd’hui🙂

J’entends beaucoup de #loleries sur le sujet, on se moque des soudaines vocations vertes sous le coup de l’émotion.

Ok, j’assume. C’est en effet l’émotion qui me submerge. Mais c’est aussi l’aboutissement d’un processus. L’accumulation de reportages édifiants sur l’inconséquence des grands groupes, pétrochimiques, agro-alimentaires, et bien sûr énergétiques…

Je ne suis pas complotiste, je n’ai jamais fait de procès en sorcellerie, simplement je sais que dans les grosses boites la responsabilité est toujours plus diluée, que chacun fait son job qui n’a qu’une seule vocation: le business. C’est normal, je n’ai jamais cru à l’Entreprise Citoyenne, le business est sans âme, les exceptions existent, mais elles ne suffisent pas.

On se retrouve donc avec des machines folles qui avancent sans contrainte morale et terriblement bien armées pour se défendre sur l’aspect légal, qui minimisent les risques, qui sont peut-être même parfois convaincues de leurs arguments, mais qui finissent par mentir aux populations sur le trajet d’un nuage radioactif.

Qu’on soit pour le nucléaire je le comprends, qu’on en débatte, mais qu’on dissimule des informations de santé publique, qu’on sacrifie des vies pour la santé économique d’une entreprise, d’un pays, c’est évidemment insupportable.

La société globale et hyper connectée d’aujourd’hui aurait sûrement terrassé ce mensonge grotesque en quelques heures, mais il reste que les donneurs d’ordres ne peuvent pas arrêter le paquebot, l’inertie du système est sans pitié.

Quelle misère de voir ces savants hier si rassurants, aujourd’hui perdus et avouant leur impuissance devant le monstre emballé.

Tous les reportages sur Tchernobyl confirment que nous sommes passés à 2 doigts d’une apocalypse européenne, qu’une seconde explosion de plusieurs Mégatonnes (2 ou 300 fois Hiroshima) a failli raser villes et campagnes sur des centaines de kilomètres à la ronde et “rendre la vie impossible sur une moitié de l’Europe”. Il aura fallu sacrifier plusieurs centaines de milliers de soviétiques, inconscients pour la plupart de leur sacrifice héroïque, pour nous sauver. Le sarcophage de Tchernobyl vieillit et son remplacement pose problème alors que la bête en son ventre est toujours vivante et qu’elle menace nos vies pour des centaines de milliers d’années.

Que ce soit les déchets, les catastrophes, nous ne maîtrisons pas l’après nucléaire. Un partie de l’ex empire soviétique est zone inhabitable, en sera-t-il de même pour le nord du Japon demain? Combien de territoires faudra-t-il irradier, combien de vies sacrifiées pour admettre nos limites?

La catastrophe nucléaire n’est pas une catastrophe comme les autres: elle ne se répare pas. Notre village est de plus en plus petit, et on le contamine toujours plus.

Il faut voir ces beaux messieurs en cravate nous expliquer en Californie qu’une centrale nucléaire à moins de 2 kilomètres d’une faille n’est pas une menace. Qui arrive encore à avaler ça?

Enfin la politique nucléaire de la France, personnellement je m’en cogne. Aucun argument économique et géo-stratégique ne saurait me faire supporter cette menace. Je ne demande pas de tout démanteler demain, je n’ai pas la solution alternative en poche, mais la nécessité de s’engager globalement dans une autre direction me semble une évidence.

C’est d’ailleurs tout sauf un problème national.

  1. #1 par micky le mars 18, 2011 - 10:44

    Seulement il n’y a qu’à observer la géographie française (cours de collège et lycée, devrait pas être trop compliqué :p) pour s’apercevoir que l’implantation d’éolienne ou de centrale solaire serait useless.
    Faudrait que je retrouves les infographies de la radiation solaire et de la force du vent en France…
    Donc c’est bien beau de dire « non merci » mais on utilise quoi comme énergie définitive et énergie de transition ?

  2. #2 par Christophe D. le mars 18, 2011 - 10:45

    Moi je suis contre les énergies renouvelables !😉

    Plus sérieusement, en tant que citoyens, on est fondamentalement tous un peu contre le nucléaire, non ?

    • #3 par jcfrog le mars 18, 2011 - 10:50

      ah non, tu vas voir les coms😉

  3. #4 par ragmaxone le mars 18, 2011 - 10:50

    c’est clair qu’abandonner le nucléaire de but en blanc c’est tout bonnement impossible.

    c’est d’autant plus clair qu’il faut absolument trouver une solution de remplacement, plus stable, moins polluante, pas trop chère… c’est pas gagné, mais c’est le seul chemin à suivre.

  4. #5 par Susokary le mars 18, 2011 - 10:58

    +1000
    J’adhère complètement à ton point de vue, qui me semble parfaitement résumer la situation sans trop de subjectivité.
    En effet, ces risques, et les mensonges qui leurs succèdent parfois, sont intolérables, rien ne peut les justifier.
    Je n’ai pas non plus de solution miracle à proposer, mais je me demande quand même comment certains peuvent encore en être à défendre le nucléaire…
    Comment peut-on à ce point être inconscient et/ou de mauvaise foi?!
    Le jeu n’en vaut vraiment pas la chandelle…
    La pire, c’est que ce qui se passe actuellement au Japon n’est qu’une facette du problème.
    Comme tu dis, le sarcophage vieillissant de Tchernobyl nous fait aussi courir un risque au jour le jour, tout comme le transport de combustible ou de déchets, parfois avec des précautions qui semblent dérisoires à la vue du risque encouru par les populations se trouvant sur le trajet, etc…
    Chacune de ses situations pouvant aussi parfaitement dégénérer à la faveur d’une intervention terroriste par exemple.
    Vraiment, je ne comprends pas que des mesures radicales n’est pas déjà été prises pour en finir, à plus ou moins moyen terme, avec cette technologie morbide et même macabre…
    =/

  5. #6 par micky le mars 18, 2011 - 11:04

    Ce n’est pas une question de défense du nucléaire, mais une question de « on a toujours pas de solutions alternatives… »
    C’est pas compliqué à comprendre pourtant:/

  6. #7 par Susokary le mars 18, 2011 - 11:18

    A défaut de pouvoir produire autant d’énergie avec les technologies renouvelables aujourd’hui, la solution ne peut elle pas passer en partie aussi par des économies ?
    Voir même carrément moins de consommation tout simplement, en régulant certaines activités très consommatrices et non essentielles par exemple ?
    Ok, ça serait contraignant pour les gens, et pour l’économie…
    So what?
    Parce qu’avoir la moitié de nos territoires rendus parfaitement hostiles, et 1 de nos gosses sur 3 malformé et attardé, ça serait un développement ou un progrès peut être ?
    Drôle de sens des priorités je trouve…

    • #8 par ragmaxone le mars 18, 2011 - 11:21

      contraignant, pas forcément, juste qu’il faut se sortir les doigts du c*l et investir dans des technologies économes et le R&D pour rendre les autres techno plus économes. y’a beaucoup à faire, suffit de le vouloir.

      • #9 par Susokary le mars 18, 2011 - 11:48

        D’accord avec toi.
        Sauf que tout cela peut prendre pas mal de temps, l’ampleur de la tâche est assez énorme.
        Ce que je veux dire c’est que, en attendant d’être capables d’entretenir l’activité actuelle de notre société de manière « propre », je ne serais pas choqué qu’on me dise :
        « Ok, on arrête les centrales dans 5 ans, le temps de foutre des éoliennes partout où on peut et, comme ça suffira pas à compenser la perte, on ferme aussi les parcs d’attraction, les cinoches et les bowlings, et on vous confisque votre lave-vaisselle »…
        C’est con ce que je dis, parce que ça se base sur aucune étude sérieuse.
        Faut dire que, à ma connaissance, y’en a pas vraiment eu de faîte à ce sujet.
        Du coup, les exemples que je donne ne sont pas forcément réalistes.
        Mais je constate que l’on part toujours du principe qu’il faut pouvoir maintenir notre développement absolument, pouvoir toujours produire plus et consommer plus, disposer de plus de technologie et de confort, etc…
        Jamais, ou très rarement, j’entends : « Ok, y’a qu’à lever un peu le pied, voir même faire légèrement machine arrière, pour que le problème de la production d’énergie ne se pose plus » ; simplement.
        Et voilà, je suis démasqué, je suis un affreux « objecteur de croissance », prônant la « décroissance soutenable ».
        Concrètement, et en caricaturant volontairement un peu, je préfèrerais devoir un jour dire à ma fille « non, je ne peux pas t’emmener à EuroDisney parce que ça n’existe plus, mais je peux t’emmener dans les gorges du Verdon pour te baigner si tu veux », que de devoir lui dire « non, je peux pas t’emmener à la rivière te baigner parce qu’elle est trop polluée, et que la forme même de tes membres t’empêchera toute ta vie d’apprendre à nager, mais je peux t’emmener au parc d’attraction si tu veux, pour regarder les enfants « normaux s’amuser »…
        ;]

  7. #10 par ragmaxone le mars 18, 2011 - 11:19

    non mais attendez, le truc c’est pas de se rabattre sur les éoliennes et les panneaux solaires, le truc c’est de trouver des moyens de production qui risquent pas de faire sauter la planète ET, SURTOUT, de changer nos habitudes et d’adapter nos constructions et machines de sorte qu’elles consomment moins (sur l’exemple des ampoules éco ou l’optimisation de la gestion de l’énergie dans les ordi, ou encore éteindre les machines qui servent à rien).

    le plus gros soucis, à mon avis, c’est le changement qui s’opère avec les voitures: si on passe à l’électrique, on va se libérer du pétrole, mais on va avoir besoin de plus d’énergie😦

    ça risque d’être chaud, mais le jeu en vaut la chandelle!

  8. #11 par McKay le mars 18, 2011 - 11:37

    On ne peut pas tout avoir malheureusement. En effet, je trouve aussi que le jeu n’en vaut plus la chandelle, on est allez trop loin, il y a eu et il y a encore trop de vies en jeu.

    Seulement, nous n’avons pas encore d’alternative, le charbon? le gaz? l’éolien? De gros projets existes au niveau du solaire mais bizarrement économiquement ce n’est pas assez profitables pour les gros groupes.

    Mais nous continuons à consommer toujours plus…Le milieu des SI et des nouvelles technos n’arrangent rien, malgré l’apparition de DataCenter « vert » .

    Dur dur d’être optimiste! A-ton atteint le point de non retour?

    • #12 par motofix le mars 18, 2011 - 11:44

      Les data-centre « vert » sont loin d’être la panacée. C’est surtout l’occasion pour les industriels du secteurs de voir les entreprises amatrices de « green washing » leur acheter leur camelote.

      Compte tenu du coût en énergie grise de ces nouvelles machines, il est plus rentable d’un point de vue énergétique de conserver les anciennes machine, et travailler sur des logiciels plus performant qui demandent moins de ressources machine…

  9. #13 par motofix le mars 18, 2011 - 11:39

    Une réaction rapide « à chaud », après, il faut retourner bosser sur nos babasses nucléaires.
    Je pense que on post met en lumière deux problèmes:
    – Hypertrophie de groupe internationaux et le pouvoir dont ils disposent
    – L’énergie nucléaire en tant que telle
    Sur le premier sujet, je suis en accord avec ton analyse (ça me fait penser à un article récent du Framablog, même si ce n’est pas exactement le même problème)
    Le soucis, c’est quand ce type de grand groupes s’occupent du nucléaire. Là encore, je suis d’accord, ce n’est pas normal (comme ce n’est pas normal de voir de grand groupe gérer la santé, la nourriture de base, et bientôt l’éducation?)

    Cela étant dit, l’énergie nucléaire est une chance tant que nous ne réussiront pas à baisser notre consommation électrique de plusieurs dizaines de pour-cents, ce qui est mal parti: beaucoup de nos efforts sont contre-balancés par l’évolution de notre mode de vie.

    On ne peut pas revenir dans le passé, et les moyens nécessaire au démantèlement de notre parc nucléaire ajouté aux investissements dans les énergie renouvelables nous demanderait de plus investir dans l’éducation, la santé, etc. Sans compter que les coût en « énergie grise » des installations de production d’énergie renouvelable implique une rentabilité qui se compte en année…

    On peut donc en effet engager un changement de cap, mais il sera long. Si on veut agir plus vite, il faut d’abord travailler sur la réduction de notre consommation d’énergie. Or on sait que celle-ci ne se produit que si le coût de l’énergie augmente significativement: sommes nous prêts à mettre en danger les nombreuses industries et entreprises sur notre sol dont le modèle économique d’implantation en France repose en grande partie sur des coût d’énergie électrique bas?

  10. #15 par Hara Kiri le mars 18, 2011 - 5:33

    Le problème c’est que les gens sont réactifs plutôt qu’actifs. On est toujours à réagir au nom de l’émotionnel.
    Certes, je ne suis pas un pro nucléaire, mais pour moi, ce serait un peu comme les avions. Quand un avion s’écrase, ça fait beaucoup de morts, ça passe en boucle aux infos, mais le transport aérien fait pourtant beaucoup moins de mort que le transport routier. Faut-il interdire les avions à chaque catastrophe ?
    Alors certes, le nucléaire peut faire bien plus de dégâts mais, malgré Tchernobyl, je pense pouvoir dire sans me tromper qu’il a fait moins de dégâts que les mines de charbone dans lesquelles sont morts de milliers de personnes et qui ont réduit la vie de millions de personnes et fait des gruyères de nos terres.

    Pour l’instant, la catastrophe de Fukushima est une catastrophe, mais elle concerne surtout les japonais. Il aura fallut des conditions extraordinaires (un séisme d’une force incroyable et un tsunami d’une puissance énorme) pour en arriver là. Le nucléraire est dangereux, on le sait tous, il faut qu’il soit contrôlé, on le sait tous, mais il ne pourra jamais être remplacé par une seule solution (à moins d’apprendre à maîtriser l’énergie des éclairs ce qui résoudrait tout). Il faut donc multiplier les solutions (éoliennes, marée-motrice, solaires et d’autres encore) et, d’un autre côté, trouver des solutions pour économiser l’énergie.
    Mais tout cela ne se fera pas en quelques jours ni en quelques années. Il faudrait donc investir tout de suite et s’apprêter à payer encore plus cher pour l’électricité. Pour certains, je suis sûr que ça ne pose pas de problème mais pour d’autres familles, si elles doivent choisir entre nourrir les enfants ou payer un surplus de frais électrique, le choix est vite fait.
    Donc, réagir, ba, il aurait fallu le faire bien plus tôt.
    Le nucléaire, c’est dangereux, les japonais et le monde le savent depuis Hiroshima. Réagir plus de 60 ans plus tard, mouais, c’est tard.
    Pis, dans quelques mois ce sera l’été, tous le monde partira en vacances et auront oublié Fukushima, et on passera à autre chose. Il y aura d’autres catastrophes…

    La pollution automobile, par exemple, provoque plus de problème que la centrale de Fukushima, sauf qu’au lieu que ce soit visible et inquiétant sur quelques jours, ça l’est sur des années. Seulement personne ne demande l’arrêt des voitures, au contraire on se plaint de l’augmentation du prix de l’essence.

    Réfléchir par l’émotion, n’est pas une solution.
    Ceci dit, si un d’entre vous à une solution écologique pour remplacer le nucléaire sans augmenter les frais, je suis preneur.

    • #16 par Susokary le mars 18, 2011 - 5:47

      Je suis d’accord avec toi sur tous les points ; sauf la dangerosité.
      Les mines ont certes fait beaucoup de victimes, mais quand on arrête d’y descendre, elles deviennent inoffensives pour ainsi dire.
      Idem avec les avions, une fois qu’ils se sont écrasés, au delà des quelques centaines de passagers qu’ils transportaient, on ne compte en général pas beaucoup de victimes, et ceux qui ne décèdent pas le jour même, disparaissent de toute façon très vite.
      Par ailleurs, dans ces deux cas, seuls les mineurs et les passagers, ou presque, sont concernés par le risque encouru, et un éventuel accident n’entrainera jamais l’extinction de la moitié de la population de tout un pays, voir même un continent…
      Bref, la comparaison avec le nucléaire, qui peut faire d’un territoire un no man’s land pendant des dizaines, voir des centaines, d’années, et flinguer la possibilité d’une descendance « normale » pour les hommes sur plusieurs générations, ne me paraît pas très appropriée.
      ;]

  11. #17 par Sanji le mars 18, 2011 - 7:30

    J’adore les arguments du style « Peut être qu’on est au bord de la falaise, mais le chemin ne va pas ailleurs. Sautons ! »

  12. #19 par Sass le mars 18, 2011 - 8:23

    Surtout que si le Japon avait investi l’argent qui va réparer les dégâts de l’usine dans la recherche de nouvelles sources énergétiques plutot que de mettre des pansements et d’attendre qu’ils craquent, le monde entier irait un peu mieux…

  13. #20 par Marie le mars 18, 2011 - 8:42

    merci🙂

  14. #21 par vincent le mars 19, 2011 - 9:34

    Merci, en effet, désolé pour les pro-nucléaire mais la seule chose que les « cravateux » voient s’échapper des centrales, c’est leur pognon. Le nucléaire c’est juste le moyen de faire plus de fric plus vite.
    @Hara-kiri : une alternative au nucléaire → réduire notre (gaspillage) consommation, utiliser les énergies renouvelables (eoliennes, panneaux solaires…) et arrêter de faire du bizness avec tout ce qui nous est offert par mère nature. Nos ressources sont censées assurer notre survie et notre bien-être, mais c’est tout l’inverse parce que l’homme est AVIDE !
    Comme je l’ai écrit dans un précedent commentaire, il faut PENSER et VIVRE autrement maintenant !
    Pourquoi les gens ont peur de perdre leur confort et pas la vie ?? c’est dingue,ça,non ??

  15. #22 par melodie68 le mars 19, 2011 - 5:36

    je suis tout à fait d’accord avec toi mais le mal est fait ;( tous en subiront peut-être les conséquences demain ou dans le futur pour nos enfants et petits enfants

  16. #23 par Hara Kiri le mars 19, 2011 - 5:48

    @ Vincent

    Parce que le confort, c’est aussi aller sur Internet…
    Utiliser les énergies renouvellables, c’est bien beau, mais il faudrait les multiplier.
    Moi, j’habite un pays venteux, très venteux où la tramontane souffle 200 jours par an. J’aime les éoliennes, j’adore ça. Mais les écolos, les mêmes qui pestent contre les centrales, refusent les éoliennes, ça détruit le paysage, selon eux. Les gens n’en veulent pas à côté d’eux, ça fait du bruit (j’ai travaillé des mois à quelques centaines de mètres d’un parc éolien et ça ne fait pas de bruit). Le photovoltaïque, très bien, limité, mais très bien, sauf que l’état suspend les aides pour cela.
    La marée motrice, cool aussi, mais tout ça ne suffit pas. Faire des économies, mais c’est là le principe, si demain on te dit que le Kilowatt va augmenter de 200%, peut-être que toi ça te gênera pas, mais ceux qui ont déjà du mal à manger, je les vois mal investir encore plus dans le domaine.

    Le problème, ce n’est pas tant les centrales que ceux qui sont chargés de s’en occuper. Comme ce sont toujours des entreprises cherchant le moindre profit et cherchant à économiser en ne faisant pas l’entretien ou les réparations qu’il faut.

    Toutes les catastrophes, ou presque, viennent de ce problème. BP économisant en ne changeant pas le joint usé et c’est toute la côte américaine qui baigne dans le pétrole. Des cargos mal entretenus etc.

    Il paraitrait que pour Fukushima, il y avait déjà des problèmes avant et que ça faisait deux ans qu’on les prévenait.

    Pour ce qui est des énergies renouvellables. C’est un peu tard, même si ça n’empêche pas de s’y mettre.

    Je ne suis pas du tout pour le nucléaire et, personnellement, il y a longtemps que j’aurais misé sur essayer de récupérer l’énergie des éclairs. Je ne sais pas si c’est possible, mais c’est une source d’énergie bio et inépuisable. Cependant, même si ça peut être possible il faudrait probablement des dizaines d’années de recherche.

    Par contre, je sais que si demain on demande à tout le monde de tout débrancher, de ne plus avoir de machine à laver, de chauffage électrique, de plaque électrique, de séche cheveux, de chaine hi fi, de mettre des ampoules basses consommation qui n’éclairent qu’au bout d’une heure, de ne pas utiliser de four, de micro ondes, de sortir dans des rues non éclairées la nuit… et d’en plus payer encore plus cher l’électricité, je suis certain que même parmi ceux qui clament l’arrêt des centrales, ça va gueuler. Dire le contraire serait de mauvaise foi.
    Ceci dit, en faisant des économies d’énergies, plus d’ordinateurs, plus de serveurs, plus d’Internet, personne pourrait venir râler ici. ;-)))

  17. #24 par Sardaucar le mars 22, 2011 - 9:41

    Nationalisons le parc nucléaire Français et votons Jcfrog ?😀

    • #25 par ragmaxone le mars 22, 2011 - 10:22

      il FAUT qu’il se présente! il a déjà mon vote.

  18. #26 par Alex59 le mars 25, 2011 - 10:06

    Point de vue d’un gas de 18 ans qui laisse son pc allumé.

    Remplacer le nucléaire est pour aujourd’hui impossible certes le nucléaire c’est dangereux mais un moteur aussi c’est dangereux un couteau aussi y faut juste maitrisé le nucléaire propre existe sa s’appelle le fusion car la fission utilise les metaux lourd mais avec la fusion on pourra faire a partir de néon par exemple ou autre molécule beaucoup plus légère et agressive

    Parce que sérieusement les énergie renouvelable ne peuvent que compléter et encore les panneaux solaire pollue beaucoup a la construction et n’ont pas un gros rendement et les éolienne sa fait du bruit c’est moche et les oiseau si tue( si si beaucoup d’oiseaux meurt)

    et si les japonais n’aurais pas brancher le circuit de refroidissent sur la centrale mais sur des batterie… avec apport par turbine la mer est juste a coter…

  19. #27 par Horox le mars 27, 2011 - 12:43

    Personnellement je vis à 15km de la centrale nucléaire de Fessenheim, je vois mal la centrale fermée, ça serait une écatombe pour l’emploie d’une part, et surtout l’usine ou je travail pompe un grand % de la puissance fournie par la centrale!

    Sinon EDF a une bonne communication vis a vis de la centrale de Fessenheim pour nous les riverains!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :