C’est cool France Inter sans Guillon

[tweetmeme source=”jcfrog” only_single=false]

Photo © Canal+

En fait je n’ai pas envie d’écrire cet article parce que 95% de mes chers amis défendent leur comique fétiche et que moi je n’aime pas contrarier mes amis🙂

Mais je suis un homme libre, je m’exprime! Ha ha!🙂

Moi Guillon je ne suis pas fan. Je ne le déteste pas non plus. Il arrive qu’il me fasse rire.

Je ne me sens pas très à l’aise avec cette grande campagne d’appels à la lutte pour la liberté d’expression. Le jour où Gillon sera tabassé par la milice ou sa famille menacée, je te promets je descends dans la rue (enfin faut voire, la milice ça craint quand même), en attendant, le suicide professionnel auquel il se livre depuis des mois me laisse indiffèrent. Comme je le tweetais récemment, il aurait du faire comme son camarade Demorand qui lui me manquera: dire ouvertement qu’il en a marre de se lever si tôt et qu’il veut vivre un peu, arrêter le stress terrible de l’écriture quotidienne.

On entend tout ces jours ci, invocation de la démocratie en tête. Je ne ressens pas ça. Je pense que nous rêvons tous d’avoir des patrons qui sauraient autant faire preuve de patience que l’ont fait Mrs Hees et Val. On intellectualise tout quand c’est loin. France Inter est une boite presque comme les autres, on ne se fout pas de la gueule du boss sans qu’il finisse par craquer. J’ai plus d’admiration comme toujours pour l’immense Mr Morel dont la dernière chronique est assez exemplaire, suicidaire également, mais digne. Enfin ce sont mes goûts, mes couleurs.

Et puis je ne me fais pas grand soucis pour ton protégé, d’ailleurs je crains qu’on entende un peu trop parler de ce martyre. Même moi je participe à la campagne de presse🙂

Mais que fallait-il faire? Laisser Stéphane Guillon escalader toujours plus haut le mur de la provoc? Je ne veux pas l’accabler mais en ce qui me concerne je préfère le croiser sur une chaîne privée taillée pour le cynisme, fut-il de qualité, Canal c’est bien. Mais sur Inter, contrairement à beaucoup de mes amis, je préfère une plume plus fine, plus efficace. Quant a l’irrévérence, ce serait un long débat.

Oui ok, l’émission parfaite c’était peut-être les flagrants délirs, d’accord ça tirait aussi à boulets rouges, mais je ne saurais trop te dire pourquoi, j’y trouvais une motivation plus positive.

Car il est là pour moi le débat de fond: à quoi bon taper aussi frontalement et surtout aussi systématiquement? Ce principe du cynisme acide peut être grandiose, mais dans sa quotidienneté il devient souvent foireux à mes oreilles. Allez, je lâche même l’argument bateau: c’est facile. En fait non, ce n’est pas vraiment facile, mais c’est en tout cas plus aisé que le positif. Moi qui ne suis qu’un minuscule blogueur de la déconne qui ne vit que pour la vanne aux 5000 RT, je passe mon temps à en mettre à la poubelle, même quand je pense qu’elle “cartonnerait” d’enfer, parce que je ne veux pas être un vanneur, un killer. La casse ça marche, on le sait. C’est rentable. J’attends mieux des autres et de moi même.

Et puis en même temps on s’en fout de cet argument. L’important n’est pas la difficulté de l’entreprise.

Non l’essentiel pour moi est l’objectif. Le premier: faire rire. Là c’est subjectif, manifestement il fait beaucoup rire, dont acte.

Le deuxième: faire avancer le monde. Quoi pompeux? Non, je ne crois pas. J’ai déjà entendu le Sieur Gillon s’exprimer sur le sujet, il veut dénoncer, il est dans la démarche militante, et il est peut-être sincère, mais je pense que ce n’est pas efficace, voire même contre productif. Il fait rire ceux qui sont d’accord avec lui, dont souvent je suis d’un point de vue politique, mais il ne fait pas réfléchir son adversaire: il ne le déstabilise pas, il l’énerve. Bilan nul.

Le rire est sublime, toujours à mon humble avis, lorsqu’il désacralise, lorsqu’il met en lumière, qu’il casse les préjugés. Guillon martèle son créneau, si ça te plaît tu te marres, mais c’est du rire de clan. On se moque du con d’en face,  je pense que c’est plus fort quand on fait rire le con d’en face.

Bon, je reconnais, ce sont un peu des phrases, on ne va pas non plus “rire avec tout le monde”.

Enfin un point important: l’époque numérique. Quand Bedos cassait du Giscard au cirque d’hiver c’était confiné. Il en ressortait des choses mais finalement très peu. Aujourd’hui avec le web et les média qui larsennent, les guillonneries sont reprises en boucle et plus ça tape fort plus ça circule. Cette envahissement de la castagne guignolesque me gonfle un peu. Moi qui suis gandhiste ascendant desprogien, je rêve de plus de subtilité.

Quant à Hees et Val, cette accusation de larbins de l’Elysee, ça me semble un peu grotesque. Je ne pense pas que nous en soyons . On est dans la suspicion permanente. J’attends toujours le tweet factuel “Sarkozy a appelé Hees pour demander la tête de Guillon”, ou bien un employé de France Inter qui nous dirait “mon redac en chef m’a demandé de laisser tomber le sujet sur Woerth pour parler de sécurité”. Comme disait Val ce matin au “médiateur”, l’indépendance elle est morcelée, elle est dans chaque journaliste, chaque animateur, chaque chroniqueur, chaque comique. Tout le monde a du mal avec le changement. Jugeons sur pièce, nous verrons bien ce que vaut ce France Inter de la saison 2010/2011, il sera bien temps de critiquer, me semble-t-il.

Et j’espère que tu resteras mon ami🙂

Je finis une fois de plus avec cette belle phrase Jean Louis Aubert: “Je te laisse le cynisme, moi je n’ai plus envie”

PS: pour Porte, je ne connais pas bien le dossier, je n’ai pas d’avis spécial sinon que je préfère son travail à celui de Guillon.

, , , , ,

  1. #1 par cyril® le juillet 2, 2010 - 10:48

    Beau billet. Porte a quand même fait les frais de la provoque de Guillon et le souci de ce type c’est qu’il (comme beaucoup) ne devait pas rouler sur l’or. Guillon c’est une anecdote professionnelle pour lui…

  2. #2 par Flamby le juillet 2, 2010 - 11:08

    Un billet courageux vu la colère ambiante. Je suis assez d’accord quand vous parlez « [d’attendre] toujours le tweet factuel », mais il ne faut pas oublier que le contexte a aussi beaucoup joué dans la polémique.

    La façon dont leurs chroniques ont été supprimées, le flou autour du départ de Porte du Fou du Roi (d’abord démenti puis confirmé), le dérapage de M. Val dans la presse citant le président comme « actionnaire » mal traité par la radio (ce qui lui a valu une chronique made in Guillon), tout cela renforce le doute, même s’il ne s’agit que d’un doute.

    @cyril : entièrement d’accord. Guillon est apparemment triste de son départ de France Inter, mais son succès en dehors le place dans une situation beaucoup plus confortable que Porte et ses 11 ou 12 ans de maison.

  3. #3 par TweeterPan le juillet 2, 2010 - 4:10

    Je pense aussi que le jour où Val sera dans les petits papiers de notre cher président n’est pas encore venu. Ou alors, j’ai dû louper quelque chose dans le passé de journaliste (et d’humoriste, ne l’oublions pas) fortement ancré à gauche de Philippe Val.

  4. #4 par jean louis le juillet 2, 2010 - 4:20

    Guillon et Porte soit, mais il y a beaucoup d’autres « dossiers » à France Inter.

    Que penses tu de la fin de la revue de presse de Frédéric Pommier ? http://www.liberation.fr/medias/0101575566-france-inter-philippe-val-vire-frederic-pommier-de-la-revue-de-presse

    De la prise de position de Daniel Mermet ?
    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-33056998.html

  5. #5 par jcfrog le juillet 2, 2010 - 5:20

    Je ne connais pas assez les dossiers pour donner un avis de fond. Tout ce que je peux dire c’est que je regretterai Pommier dont j’apprécie la revue de Presse et pour Mermet, c’est bien compliqué. J’ai souvent eu la sensation étrange d’assister a des colloques syndicalistes d’une gauche caricaturale.
    Quant a Val je l’ai souvent entendu dire des choses passionnantes, et pour ce qui est de son intégrité, je n’en sais rien, je ne le connais pas.

  6. #6 par jcfrog le juillet 2, 2010 - 6:03

    Et je tiens a préciser que dans ma bouche « gauche caricaturale » est tout sauf insultant🙂

  7. #7 par Hara Kiri le juillet 2, 2010 - 8:58

    Didier Porte est un humoriste engagé, il l’a toujours été, ancré à gauche. Guillon, lui, est plus un humoriste cynique. Il frappe à droite parce que la droite est au pouvoir, mais si c’était la gauche, il taperait à gauche pareil. Pas le même humour, pas le même engagement.
    Guillon, Porte, Morel, ça fait quand même beaucoup de licenciement.
    Hees avait dit il y a peu qu’il ne virerait jamais Guillon car il était nécessaire à la radio et avait du talent.

    Val était un humoriste engagé. Il sévissait en duo avec Font. Font continues son engagement même s’il a été inquiété dans une affaire de pédophilie. Val, lui, depuis, est le Eric Besson de l’humour. Il a commencé à gauche pour finir par être plus royaliste que le roi et lécher le cul de Sarkozy. Val a été nommé à France Inter parce qu’il est ami de Carla Bruni (tout comme Miterrand à la Culture…). Quand Sarkozy ne place pas ses propres pions (Jean Sarkozy à l’EPAD), il place ceux de Carla.
    Du coup, Val est forcément au service de Sarkozy puisqu’il lui doit sa place. Mais Val n’est pas à son premier coup de « pute », puisqu’il faut se souvenir que lorsqu’il dirigeait Charlie Hebdo, il a viré Siné pour des raisons fallacieuses, prétextant un antisémitisme du bonhomme que tout ceux qui le connaissent dénient.

    N’oublions pas qu’une affiche de spectacle de Font et Val est un dessin fait par Cabu sur lequel on les voit en train de sodomiser le ministre de l’époque, François Léotard. Donc, il y a de quoi s’étonner de voire le même homme virer Didier Porte parce qu’il imagine un DE Villepin souffrant de la maladie de Gilles de latourette et lui conseiller de crier « j’encule Sarkozy ».

    Val le veul est au service du pouvoir et quand un homme au service du pouvoir vire des personnes pour des propos tenus contre le pouvoir, on appelle cela de la censure. C’est de la censure molle, pas de celle qui fait hurler de terreur ou qui révolte, mais une censure qui fait juste tiquer la plupart des gens et ne révolte que ceux qui devine ce qui se cache derrière.

    Certes, Guillon fera plus d’entrées à ses spectacles et retrouvera d’autres engagements, Didier Porte fera également plus d’entrées à ses spectacles et a déjà trouvé du boulot sur la Cinq, mais derrière tout cela, c’est juste la censure qui demeure et c’est ce qui est le plus choquant, que cela puisse se faire sans que ça ne choque vraiment grand monde.

    Tout ça me rappelle les propos d’un curé lors de la 2ème guerre mondiale qui disait un truc du genre : ils s’en sont pris aux juifs, je n’ai rien dis , je ne suis pas juif. Puis ils s’en sont pris aux homosexuels, je n’ai rien dis, je ne suis pas homosexuel. Puis ils s’en sont pris aux …, puis ils s’en sont pris à moi et il n’y avait plus personne pour dire quoi que ce soit.

    Les plus grandes dictatures débutent toujours par des petites censures. Le meilleur moyen de les éviter, c’est de les combattre dès le départ.
    Quoi ? La France n’est pas une dictature ? Ouais, pas encore, mais il faut admettre que les libertés s’amenuisent quand même. Liberté d’expression : quand le président dit « Cass’toi pov’con », rien ne se passe, quand quelqu’un lui dit de se casser, comparution immédiate et condamnation. Ses amis, sa famille placée, les amis du pouvoir étant les gros industriels, les grêves réduites avec des services minimums obligatoires, les humoristes gênant licenciés, la président de France télé nommé par le pouvoir, celui des radios idem, sans compter les collusions entre argent et pouvoir, les affaires Woerth, Boutin, Bachelot, Blanc, Hortefeux….

    Moi, personnellement, l’affaire Porte (plus que celle de Guillon qui, lui, a poussé encore plus loin pour forcer la direction à le virer également) me choque énormément. Certes la chronique en question n’était pas très drôle, pas de bon goûts, mais si on devait virer tout ceux qui ne sont pas performant un jour, alors on devrait déjà virer tout le gouvernement.

  8. #8 par Café Froid le juillet 2, 2010 - 9:40

    En fait, tu es un gars super pratique.
    Je pense des trucs dans mon cerveau embrumé. Tu expliques parfaitement la chose dans un billet ciselé à l’humour fin. Et je n’ai plus qu’à linker ton billet sur Facebook pour expliquer le contenu de ma pensée à mes amis.

    En l’occurence, mes amis « like » des groupes pour soutenir Guillon et ça me saoule. Alors que garder l’esprit Demorand le matin : oui !

  9. #9 par Kostro le juillet 3, 2010 - 11:05

    Demorand lui connait le dossier en profondeur.
    Et lui et son équipe ont fait une standing ovation à Guillon à la fin de sa dernière chronique.
    Je ne pense pas que Guillon soit si cynique. Il plutôt « noir très noir » je trouve et ne vire cynique que quand il est fatigué.
    Il est pas toujours drôle mais il essaie toujours.

    Portes lui est engagés mais beaucoup moins fin. Pour l’avoir vu au Point Virgule plusieurs fois, je pense qu’il y est là meilleur qu’à la radio car il n’a pas ce rôle d hyper engagé à joué perp

  10. #10 par Kostro le juillet 3, 2010 - 11:31

    (suite – ah ces iPad!)
    Étuellement.

    En tout cas, si Portes est assurément un humoriste politique engagé, Guillon lui ne fait pas que dans la politique. Son panel est beaucoup plus large et on remarque d’ailleurs souvent du recyclage dans ses vannes. Je le suis depuis une dizaine d’années et de manière recurente je trouve des idées qui sont utilisées a différent moment avec les mêmes mots mais sur des thèmes différents.
    Et c’est pour cela que Guillon à plus de succès. Parce que les blagues du Caveau de la Republique, ça fait rire 10 personnes en France. Alors bien sur la seperation est plus douloureuse pour Portes que pour Guillon. Ne brulez pas Guillon parce qu’il a du succès.

    Peu de gens sont capables de faire ce qu’il fait à savoir dénoncer un fait qu’il suppose injuste. Moi je cherche depuis longtemps des gens drôles voire engagés. Je n’en connait pas beaucoup…. Voire pas d’autres.
    Alors je dis bravo à eux deux.

    Et si se faire virer me semble faire partie de la vie normale d’entreprise, il y a manière et manière.

    Tout ça pour dire que je les suis depuis longtemps.
    Ils ne me font pas toujours rire mais (a part la chronique de Porte où il fait parler Fillon) je ne les ai jamais entendu dépasser mes bornes.
    Si vous préférez Cantelou ou Gerra … Pas de pb … Ils sont libres et ne blesserons personnes avec leurs pistolets à eau.
    Au fait, ils ne tirent pas toujours sur les mêmes. Disons 1/3 gauche, 2/3 droite.

    Et puis, de leur temps, Coluche, Le Luron, Desproges dans une moindre mesure furent interdit de média soit par les médias eux-même, soit par une décision de justice, soit des pression politiques.
    On serait donc tenté de la ajouter a cette liste. Et ils le méritent probablement.

    PS : le sous entendu sur Guillon s’en fout car il est sur de retrouver du boulot et qu’est pété de thune … Blablabla … Est d’un niveau très très bas du front (je suis drôle ou viré) Ah pardon je suis modéré par le modo😉

  11. #11 par Hara Kiri le juillet 4, 2010 - 4:01

    Voilà, on dit à peu près la même chose avec Kostro.
    S’il est clair que se faire virer de son entreprise est une chose usuelle, plus que la manière, c’est la raison qui compte. Quelqu’un qui ne fait pas son boulot et qui est viré, ok, normal. Mais quelqu’un qui remplit sa tache et est viré, alors là, c’est bien autre chose. Quelle est la tache d’un Guillon ou d’un Porte ? Apporter une touche d’irrévérence, faire rire et faire de l’audience. Comme le disait Hees peu de temps avant de virer Guillon, ce dernier remplit parfaitement sa tache. Donc, pourquoi le virer ?

    Didier Porte est plus rentre dedans car plus engagé mais en même temps il peut faire preuve d’une plume bien plus littéraire que celle de Guillon.
    Pour Porte, ce qui le gêne le plus c’est probablement d’être viré du fou du roi, en plus de sa chronique. Bien sûr, ça n’empêchera ni l’un ni l’autre de rebondir, mais ça n’empêche probablement pas d’avoir les boules.

    LEs grande heures de la censure sont de retour depuis quelques années. Avant, on te censurait directement, maintenant on a affaire à la censure molle, bien plus insidieuse, qui consiste à te pousser à t’autocensurer. Au final, entre l’autocensure et les censures indirectes des chaînes refusant de diffuser, plus, quand malgré tout, les propos passent, le licenciement, il est clair que les artistes engagés vont se faire de plus en plus rare. Déjà qu’il n’y en a plus… de diffusé.
    Car, sincèrement, quels sont les artistes engagés qui passent à la télé ? (enfin, à part ceux qui s’engagent à lécher le cul à Sarkozy ?)… Plus personne.
    Même les rois dans le passé avaient leurs bouffons pour leur rappeller qu’ils n’étaient que des hommes, mais maintenant, le roi coupe la tête des bouffons et on s’étonne qu’il ait la tête comme une mongolfière et les chevilles comme des baobabs..; nains.

    Moi, en fait, ce qui me choque le plus, ce n’est pas tant que Guillon et Porte soient licenciés, c’est que le fait qu’ils soient licenciés ainsi puisse ne pas choquer quelqu’un….

  12. #12 par valvague le juillet 8, 2010 - 10:14

    Nicolas Demorand a donné une suite très élégante au feuilleton France Inter.
    On oublie vite. Quand Frédéric Schlesinger, l’ancien patron, est arrivé il y a quelques années, il a fait lui aussi le « ménage ». A chaque nouvelle direction, c’est une tradition. France Inter n’est pas en cela une exception.
    Et question humour, il ne faudrait pas oublier François Morel. Il est d’ailleurs sur la grille d’été avec son ami Saladin. Mais qui en parle ? Il est très bon. Chacun ses goûts. Question de liberté. La même pour tous.

  13. #13 par S le juillet 8, 2010 - 10:19

    « La caricature, c’est l’excès. A tout prendre, je préfère l’excès de caricature à l’excès de censure ».

    Vous souvenez vous qui a cité cette fameuse phrase pour défendre Charlie Hebdo qui à l’époque était tenu par un certain Val ? Jeudi 2 février 2006, un certain ministre de l’Intérieur (Nicolas S.) déclarait sur LCI

    Bref, que l’on aime ou pas Guillon, Porte, Morel, ou que sais-je encore, l’humour n’est pas unique, on n’est pas en dictature (quoique ?) mais on se doit de rire de tout et tant pis si ca fait chier untel ou untel.

    Qui vous oblige à l’écouter ? Il a envie de se flinguer et de se faire passer pour un martyr, ok mais qui vous oblige à l’écouter ?

    Ca me fait marrer et c’est navrant aussi de voir tout le foin que l’on fait sur cet épisode alors que ce n’est que de l’humour drôle ou pas, ce n’est pas la question.

    Desproges me manque comme pour beaucoup mais ce n’est pas pour autant qu’il faut croire que l’humour n’a qu’un virage à prendre.

    Je suis en train de relire un livre qui me fait penser un peu à ce qui se passe dans un futur incertain mais est-ce vraiment incertain ? Ford, je l’espère pas ! (Le Meilleur des Mondes, d’Aldous Huxley)

  14. #14 par Dugomo le juillet 8, 2010 - 8:35

    Excellent billet, je suis d’accord sur tout. Je plussoie, dirais-je même.

    Quand on chie sur son patron, on se fait virer, normal. Et on ne vient pas jouer les victimes ensuite.
    Quand Coluche en a eu marre de RMC, il a sorti une énormité sur la Princesse Caroline, a été viré sur le champ, a fait autre chose, et tout le monde a rigolé sans se prendre le chou.

  15. #15 par Hara Kiri le juillet 9, 2010 - 8:41

    « Quand on chie sur son patron, on se fait virer, normal. Et on ne vient pas jouer les victimes ensuite. »

    Ha, tiens, Didier Porte a été limogé pour une chronique où il imaginait De Villepin atteint de la maladie de Gilles de la tourette et où il lui préconisait de dire « J’encule Sarkozy ».
    En aucun cas il a été viré pour s’en être pris à Val ou Hees. Ou alors, Dugomoto, tu sous-entend que le patron de France Inter est Sarkozy ? Remarques, vu que Val a été nommé par Sarkozy et qu’il est ami avec Carla, en quelque sorte, c’est bien le président de la république le patron de France Inter. Mais quand le pouvoir détient les médias, peut-on réellement dire que l’on est encore en démocratie ???

    Car le problème c’est bien le licenciement de Porte et non celui de Guillon qui a cherché la direction suite à la première sanction contre Porte.

    • #16 par jcfrog le juillet 10, 2010 - 8:11

      ce qui m’amuse c’est cette incapacité à penser qu’on puisse être ami avec des gens sans être leur larbin. Donc vous dans la vie si vous êtes pote avec la femme de votre chef vous lui lêchez les pompes c’est ça?
      c’est quoi ce systématisme? tu crois vraiment que Val est un type à la botte?
      j’en doute.
      Après tout peut être, mais je n’en sais rien, je ne les connais pas aussi bien que toi semble-t-il🙂

  16. #17 par Hara Kiri le juillet 10, 2010 - 1:56

    Ba disons que pour un mec qui avait pour affiche d’un de ses spectacles un dessin le représentant lui et son ami de l’époque Font en train de sodomiser le ministre Léotard de l’époque, le voir maintenant licencier Porte parce qu’il a prononcé les mots « J’encule Sarkozy », voir le même Val, à l’époque de Charlie Hebdo, licencier Siné, parce qu’il avait attaqué Jean Sarkozy, y’a quand même de quoi se poser des questions non ?

    Ba il faut avouer qu »on est loin de vivre dans le monde de Candy au pays des bisounours où tout le monde il est beau et tout le monde il est gentil.

    Dans le monde actuel, y’a des gens capables de toutes les bassesses pour un peu de pouvoir et d’argent et beaucoup font passer le pouvoir et l’argent avec la morale et l’éthique.

    Donc, je ne crois pas que Val est un type à la botte, je sais que Val est un léche-cul de première et ne suis pas le seul à le dire. Pour t’en convaincre, si les faits ne sont pas suffisants en eux-mêmes, il te suffit de surfer sur les blogs des gens qui l’ont cotoyés à Charlie Hebdo ou ailleurs, commeles dessinateurs Siné, Large et Berth.
    Siné qui a été licencié sans solde de Charlie Hebdo (le 2 Juillet 2008 à 80 ans alors qu’il est à Charlie Hebdo depuis 1981) pour avoir écrit un article contre Jean Sarkozy. Maintenant Porte qui est licencié pour une note sur Nicolas Sarkozy (bon, ça fait beaucoup de coïncidences non ?)

    Val a été nommé à France Inter par Sarkozy parce qu’il est l’ami de Bruni.

    Mai sérieux, tu penses vraiment que tout ceux qui soutiennent Woerth en répétant tout ce que SArkozy leur ont dit de dire ne sont pas des léche-culs ?
    Tu crois vraiment que tout ceux qui ont soutenus JEan Sarkozy à l’époque de l’EPAD, en disant qu’il était très doué, qu’il méritait l’EPAD, qu’il fallait lui laisser sa chance et tout ça, ne sont pas des léche-culs ?

    « ce qui m’amuse c’est cette incapacité à penser qu’on puisse être ami avec des gens sans être leur larbin.  »
    A, si, si, c’est possible, heureusement. Ca aurait été le cas justement si Val avait soutenu Didier Porte ou Siné à l’époque. Là, on aurait pur dire qu’il n’était pas le larbin de Sarkozy. Seulement virer les gens dès qu’ils s’attaquent à Sarkozy, difficile de penser qu’il ne soit pas à la botte de celui qui l’a nommé, non ?

    Pour en revenir aux léche-culs. Tu as en ce moment l’affaire Woerth Bettencourt, dans laquelle le ministre du travail, ancien ministre du budget, est pour le moindre dans une affaire de conflit d’intérêts. Il a demandé à Maiste, le patron de l’entreprise gérant la fortune de Bettencourt, d’embaucher sa femme. La Bettencourt, ou ceux qui la gère, pratiquent la fraude fiscale, ce qui a été avéré. La femme de Woerth est allé régulièrement en Suisse pour s’occuper de ça. Alors qu’elle fraude, elle se voit rembourser 30 millions d’euros d’impôts par Woerth. Ce même Woerth décore Maistre, le patron de sa femme.
    Et toute l’équipe à Sarkozy se plaint que les journaux en parlent et que l’opposition demande la démission de Woerth, comme s’il n’y avait rien.
    Je veux dire qu’à part être très con ou de très mauvaise foie, difficile de ne rien reprocher dans cette affaire, donc, les réactions de Copé, Hortegeux, Fillon, Morano, tous proches de Sarkozy, pour sauver Woerth, c’est bien une preuve de collusion, donc la preuve qu’ils sont les léche-bottes de Sarkozy.

    Donc oui, il y en a beaucoup, pas tous, qui sont les léche-bottes de leurs patrons. Ca existe au pouvoir et dans toutes les entreprises, mêmes les toutes petites. Dans les grands milieux, comme dans les petits, puisque j’ai même connu ça dans de petites exploitations agricoles.

    • #18 par jcfrog le juillet 10, 2010 - 2:42

      c’est la ligne officielle de la bande à Sine?🙂
      j’ai lu ça souvent, je connais, je ne vois pas le monde comme ça

    • #19 par ladj le juillet 22, 2010 - 10:22

      Bravo Hara Kiri! Un peu de realisme au milieu de tous ces commentaires naifs et degoulinants de politiquement correct (desole pour les accents!).
      Il n’y a rien de plus efficace que la censure exercee par les amis ( et obligés) du roi qui sont persuades qu’ils n’en feront jamais assez pour lui plaire.

  17. #20 par valvague le juillet 10, 2010 - 4:56

    et heureusement que le monde n’est pas comme ça !!! idem. Je pense qu’on peut être ami sans être larbin… et deux personnes qui ont l’air de qql’un de correct, respectueux etc, ne vont pas forcemment s’entendre… et, et… Il est possible de nuancer ! Un homme comme Val qui va jusqu’au bout de ses convictions et récolte des menaces de mort, on ne peut pas vraiment dire que ce soit un lèche-cul…

  18. #21 par Hara Kiri le juillet 10, 2010 - 7:34

    @ JcFrog : entre ce qu’on aimerait que soit le monde et ce qu’il est vraiment… y’a une sacrée différence. Mais depuis un peu on a une sacrée preuve de la présence de léche-culs en politique.

    @ Valvague.
    Oui, Val a été un homme de conviction, tout comme Eric Besson, Kouchner ou Fadela Amara ont été des gens de gauche. Mais parfois, les convictions sont étouffées par des promesses de pouvoir ou d’argent.

    Le fait que Val soit devenu un léche-cul de Sarko ne veut pas dire pour autant qu’on ne peut pas être ami sans être larbin ou bien ne pas pouvoir travailler pour quelqu’un sans lui lécher le derrière. Mais dans ce cas là, oui.
    Car Didier Porte n’est pas allé plus loin que ce que faisait ou disait Philippe Val à l’époque où il était en duo avec Font. Tout comme Siné n’est pas allé plus loin que Cabu qui collaborait avec Font et Val pour faire leurs affiches. Seulement, Siné s’en est pris à Jean Sarkozy et Val l’a viré de Charlie Hebdo. Porte s’en est prit à Nicolas Sarkozy et Val l’a viré de France Inter, de sa matinale mais également de l’émission Le fou du roi.

  19. #22 par kostro le juillet 18, 2010 - 9:13

    pour ma part, je trouve cela très bien que l’on ait des médias d’état
    nous sommes en démocratie, donc au lieu d’avoir le dictat du commerce, on a celui de l’état (qui est donc actionnaire)
    mais l’état étant un chouille moins sensible que l’industriel qui paie sa pub sur les médias commerciaux, la largesse et le degré de liberté est plus important sur un médiat d’état
    mais pas illimité
    donc on peut aussi se faire virer d’une entreprise d’état

    quant à Morel, tout à fait d’accord, il est très drôle, souvent, et très fin, toujours.
    j’aime autant que Guillon mais c’est un autre registre (je ris encore en me souvenant de « C’est mieux que rien … » sur Inter déjà)

  20. #23 par forufly le août 6, 2010 - 6:23

    Bon, je veux pas spécialement te contrarier mais écoutant france inter toute la journée depuis des années, je ne pense pas que parce que Guillon est déjà une star qu’il n’a pas une conscience……Qui plus est pour Porte, dont je suis un gros fan, je reconnais, c’est vraiment n’importe quoi….Sarkozy à pris les commandes de la radio publique et il l’affirme sans concessions, vivement les prochaines élections, en espérant que les Francais , Roms et autres objets non identifiés se réveillent de cette vilaine « gueule de bois ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :