I can’t believe the news today

En politique comme ailleurs, la reconnaissance de ses erreurs est une grande source de progrès. Je suis très ému ce matin d’apprendre qu’une nouvelle page de l’Histoire se tourne par le nécessaire devoir de mea culpa. Ce doit être des relents de ma vieille éducation catho, j’aime le pardon, autant celui qu’on donne que celui qu’on demande. Pas seulement par sensiblerie, mais parce que ça fait avancer. Entendre ces mots de la bouche du nouveau chef d’un gouvernement britannique conservateur me donne des frissons dans le dos.

« But the conclusions of this report are absolutely clear. There is no doubt, there is nothing equivocal, there are no ambiguities. What happened on Bloody Sunday was both unjustified and unjustifiable. It was wrong. »

Congrats to our British brothers!🙂

edit: viens de trouver le discours de David Cameron

, , ,

  1. #1 par Ray Dacteur le juin 16, 2010 - 9:32

    But we’ll still sing this song, how long, how long ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :