Jamais je ne placerai mon argent

Je ne l’ai jamais fait, et je compte bien continuer. C’est pour moi une question de morale. Ma morale.

Envoyé Spécial présentait hier soir un sujet affligeant, en tout cas à mes yeux de « socialiste européen » ( tous les européens sont socialistes of course😉 ) , sur la situation de pauvres retraités américains qui finissent à la rue parce que toute leur vie ils ont mis leurs économies dans un système basé sur le poker: le placement financier.

Les retraités reprennent le chemin de l’équivalent de l’ANPE car leurs maigres retraites, lorsqu’ils en ont, ne suffisent pas à leur survie. Des gens de classes moyennes qui avaient projeté des vies pépère et qui se retrouvent à dormir par terre, avec tout ce qui reste de leur vie dans un petit sac qui sert d’oreiller, et qui se dirigent vers des assoss pour prendre une douche, trouver une chemise en vue d’un hypothétique entretien pour un improbable petit job qu’ils devront exercer jusqu’à la fin de leur vie. Pitoyable.

Je ne viens pas seulement dénoncer une fois de plus l’hérésie de cette barbarie ultra libérale (oui je suis une midinette), mais surtout pleurer sur le pire constat: la leçon n’a même pas été entendue par les victimes. Ces gens broyés par un système crétin qui propose au peuple d’assurer leur avenir sur un jeu de poker, preuve accablante d’une immaturité sociale connue de tous, ces gens donc sont prets à replonger. Nombreux sont ceux qui ne remettent pas en cause le système, c’est juste une mauvaise passe. C’est l’addiction au jeu, on va se refaire, dès que la bourse reprend, j’y remettrai mon pécule.

Voir cette petite dame boire les paroles de son conseiller financier qui sourit et qui lui montre des courbes pour prouver que « ça remonte » me soulève le coeur. « Ca remonte toujours! » qu’il dit le monsieur, « bon c’est sûr fallait pas avoir besoin de son argent à ce moment là… » poursuit-il en montrant le creux de la vague, toujours avec le sourire.

Je viens de recevoir ma participation entreprise, alléluia, et j’ai le choix entre plusieurs placements « intéressants », ou bien de toucher cette somme mais il faudrait être fou me le répète-t-on sans cesse: je devrais alors payer des impôts sur cette somme. J’ai évidemment demandé à toucher mon argent, et je suis fier de participer via l’impôt à une société solidaire. Et toc.

Je précise que je fais une différence entre placer et investir. Risquer de l’argent dans une aventure à laquelle on croit, ok. A fond même, ça c’est l’aventure🙂 Mais placer de l’argent dans un produit financier qui est optimisé par des voyous de la mathématique financière dont la France est la grande championne, très peu pour moi. Mes proches s’offusquent souvent de ce que mon argent « dorme sur mes comptes ». Je préfère qu’il dorme plutôt qu’il tue.

Car cette mécanique aveugle tue.

Je supporte la culpabilité d’être un nanti au prix minimum de payer mon dû, même si je sais que ce n’est pas assez.

Je connais une très belle chanson où il est écrit:

« Honte à nous les riches
En tout cas parmi nous
à tous ceux qui trichent »

Si, si, avec la musique c’est très joli😉

, ,

  1. #1 par Romain le avril 30, 2010 - 6:15

    Là, soit j’ai rien compris soit il va falloir que tu explicites un poil…
    Je suis loin d’être expert en la matière mais bon, il existe des produits financiers dont le facteur risque est plus que raisonnable, qui ne font pas le yoyo au moindre soubresaut de la bourse !

    Et quand bien même tu veuilles boycotter le système, il me semble qu’il existe une foultitude d’autres moyens pour placer son argent; l’immobilier par exemple.

    En tout cas, il est clair que pour moi, « laisser dormir son argent » comme tu dis est la dernière chose que je ferai. Non seulement tu es (encore) taxé mais de cette façon ton argent ne peut que se dévaluer !

    Maintenant, s’il s’agit vraiment d’une (simple) question de morale, alors il faut assumer et ne pas se voiler la face en se prenant pour justification les stupidités que font beaucoup. Stupidités qui, il est vrai, mettent en avant les dérives du système.

    Au risque de passer pour le moralisateur à deux sesterces, tu ne crois quand même pas que tout système de notre mode de vie est fait pour profiter au plus grand nombre ?

    Je te rejoins quand même sur un point : la retraite c’est du passé.
    On paye déjà celle de nos ainés alors la nôtre…faut se la créer soi-même ! (et ne crois pas que cela ne m’emplisse de joie…)

    • #2 par jcfrog le avril 30, 2010 - 6:40

      effectivement j’ai du mal m’exprimer😉
      crois moi parmi tous ces gens ruinés nombreux sont ceux qui ont cru mettre leur argent dans des valeurs « sûres »
      mais de toute façon, produit à risque ou pas, c’est l’idée même qui me déplait. Quant aux retraites, l’idée qu’il faille se débrouiller dans son coin et mettre de côté me désole, la solidarité est la seule issue, sinon c’est toujours plus d’inégalité.
      tu me diras que les caisses sont vides, je te répondrai tu t’en doute peut-être que l’argent ne manque pas, il est juste planqué dans de grandes poches, inaccessibles, pour l’instant😉

      • #3 par Romain le avril 30, 2010 - 8:32

        1) Ok pour les gens ruinés parce que mal/sournoisement renseignés ou qui voient la Bourse comme un loto du dernier espoir.

        2) Là, je tique ! Désolé mais assimiler solidarité à égalité, non.
        Que l’on implémente une couche de solidarité sur un système capitaliste, naturellement optimisé pour l’individualisme, d’accord. C’est ce qu’un certain bonhomme des temps reculés caractérisait de « moins mauvais des régimes », la démocratie.

        MAIS, que l’on cherche en réalité à atteindre une égalité pure, même en tant qu’idéal, non non et re-non.
        Le communisme, on a connu.

        Il me semble que l’on oublie bien souvent et trop facilement que le « égalité » de notre Constitution et de la DDHC fait référence au Droit et uniquement au Droit.

        Que l’on veuille tout au long de notre vie monter en niveau social, ça me paraît tout ce qu’il y de plus naturel et même de sain, même si « la Société » nous conditionne allègrement.
        Mais de là à ce que le « pauvre » se déclare être l’égal du « riche », il y a un pas !

        Quand je fais une mise à jour de mon plugin « débilité profonde » (= quand je regarde TF1) et que je vois une famille vivant dans un HLM limite insalubre mais dont chacun des trois enfants a une TV LCD dan sa chambre, je me pose quelques questions…
        Les gens ont perdu le sens commun ? L’esprit critique, lui aussi, est une espèce en voie de disparition ?

        Alors, être solidaire pour que les pauvres comme les riches aient le droit d’investir/perdre/foutre de l’argent par les fenêtres en bourse, oui.
        Mais faire marcher la « solidarité » pour que tout le monde ait le « droit », par exemple, d’accéder aux mêmes renseignements, non.
        Parce que dans ce cas, ce n’est pas une égalité juridique qui est recherchée mais une égalité d’action, de fait, une égalité pure.
        Sans compter que dans les faits, ça se traduit par une taxation -une de plus youpi- des moins pauvres pour les moins riches.

        Prends un « nouveau-riche ».
        Au départ, le type lambda, gaucho convaincu qui crie « mort aux riches », qui ne comprend bien sur pas comment l’État puisse se contenter de ne ponctionner « que » la moitié des revenus de certains.
        Il a la haine, mais en même temps il se sent futé alors il va boursicoter et [détails…] boum il ramasse le paquet.
        Tout d’un coup il a de l’argent à ne plus savoir qu’en faire, pas forcément des millions mais il reste quand même habitué, pour le moment, à son ancien train de vie.
        Reposes lui la question du bouclier fiscal ou de toute autre acte de solidarité pécuniaire et non juridique, tu crois qu’il sera toujours du même avis ? Lui qui, pour le coup, n’a pas gagné cet argent « à la sueur de son front »😉

        Exemple caricatural ? qui n’arrive jamais ? Pas tant que ça mais…admettons.
        Ça tombe bien, j’en ai un autre sous la main :p

        Cette fois c’est basé sur des faits réels #hoho🙂
        Des habitants de l’île de Ré si je me souviens bien, se sont retrouvés à être assujettis à l’ISF, comme ça, d’un seul coup.
        Ils n’avait pas gagné au loto ou joué en bourse, non. Il s’avère simplement qu’ils étaient paysans mais que leur région avait reçu un boum immobilier.
        Résultat, leur résidence principale vaut désormais des millions, ils sont devenus « super riches » et doivent donc payer « très très beaucoup », les méchants…

        3) À propos de l’argent caché maintenant…🙂
        Rassures-moi, tu ne fais pas partie de ces gens qui croient que toute la richesse de notre pays est détenue par ces vilains de grands patrons qui ont le tord de gagner plus que le cadre moyen ? #oh_scandale
        Mes statistiques datent peut-être un peu mais je sais que globalement la France se distingue (des USA par ex) par le fait que la richesse du pays vit en majorité chez les français eux-mêmes, dans leur épargne justement.

        • #4 par jcfrog le avril 30, 2010 - 9:22

          1) ok pour le ok😉
          2) je ne suis pas communiste, je ne pense pas que les patrons sont plus méchants que les pauvres, je ne demande rien d’autre qu’une égalité de droit, ok pour la motivation, mais non si on se focalise sur les gens qui abusent on met par terre tous les systèmes de solidarité. Pour moi le point central d’évaluation d’un système est de savoir s’il accroit ou diminue les différences de richesses.
          3) je sais, le pognon est aussi dans les bas de laine

          la chose à changer, ce sont les valeurs. Tant qu’on rêve d’euromillions, il n’y aura pas de solution.

          • #5 par Romain le avril 30, 2010 - 11:13

            Tu t’exprimes de manière plus concise que moi mais pour un esprit faible comme le mien, c’est trop court…ou alors il y a un bug :o)

            Tu dis que ta revendication première est l’égalité de Droit puis tu me sors les différences de richesses comme outil d’évaluation, il faut choisir ^^

            Évaluer un régime politique sur sa ventilation des richesses ne peut, selon moi, nous mener qu’à une seule issue : l’abolition de la République et, par la suite, de l’État de Droit.
            Je ne peux donc te suivre sur cette voie.

            « les gens qui abusent, qui sont-ils selon toi ?
            Celui qui fait l’apologie de la « Rolex à 50 ans » ™ ? celui qui dépense 100K€ pour un vol en jet privé et plus généralement tous ceux qui claquent leur argent d’une manière si absurde pour nous qu’on en vient à les haïr ?

            Bien sûr il y a des abus, c’est pas une nouveauté et c’est pas demain la veille que ça va changer !
            Juste deux remarques là-dessus :
            – certaines dépenses des politiques et personnalités font scandales, là aussi ce n’est pas nouveau mais simplement avant on ne le savait pas…
            (je sais, c’est presque le « code d’honneur » du brigand que j’avance là, presque…)

            – on est toujours le riche et le pauvre de quelqu’un. Je doute que le fait de dépenser des centaines d’euros dans un smartphone soit perçu comme une dépense « raisonnée » pour un SDF.
            Pourtant, te sens-tu coupable de quoi que ce soit ?
            Perso je me contrefout royalement de savoir qu’untel a dépensé des sommes faramineuses dans un nouveau jouet futile. Il fait bien ce qu’il veut de son pognon !

            Mais les profiteurs du système, ce ne sont pas aussi les escrocs à la SECU, aux alloc’ etc. ?
            J’ai l’impression que cette 2ème catégorie ne rentrait pas dans tes « gens qui abusent »😉

            Changer les valeurs, ouep j’suis partant ! vraiment !!!
            Quelques idées en vrac si tu le permets🙂

            – les gens sont cons.
            Sur le net on connaît bien la longue traîne, les ratio entre ceux qui créent le contenu et ceux qui le consomment…
            Dans la vie physique, c’est pareil : 80% de cons, 20% d’un peu moins cons.

            Bien sûr on les a aidé à devenir cons…
            État providence à outrance et marketing/comm/société de consommation : accusés levez-vous !

            – état providence à outrance : les gens sont des loques, assistés et plus responsables de rien.
            Par contre, toujours les premiers à trouver quelque chose à redire, à réclamer tel un chien ses croquettes ou encore à empaler des boucs émissaires, juste pour être certain de ne surtout pas se remettre en question.
            Après tout, n’oublions pas que c’est leur droit de tout avoir…
            L’État providence, c’est très bien…quand on a une croissance, et forte; sinon…
            exemple : la France

            – société de consommation : bon bah les USA…
            TF1 se plante pour la Belgique, nous entube avec des hémicycles vides/pleins ?
            Là-bas c’est pas la première fois que je vois une carte de la France qui ressemble à celle de Charlemagne huhu.
            Propos vaguement typés « lieu commun » que ceux-ci mais on a fait croire aux gens qu’ils seraient plus heureux s’ils dépensaient plus.
            Je me souviens d’une réplique du film 99F (chacun ses références… ^^) : « Achetez-les, sinon ça se vendra pas. »

            J’ai la prétention de me catégoriser dans les 20% d’un peu moins cons. Je ne rêve pas d’euromillions, je ne regarde plus la tv (2h tous les 15j pour la F1 :p).

            Un bémol néanmoins.
            La France, ce n’est pas que Paris, ville où tout le monde pense avoir une bitte de plus que le voisin (du reste de la france) parce qu’il bosse « dans la comm' ».
            (pourquoi a-t-on droit chaque jour à l’état du trafic du périph parisien sur n’importe quelle radio de France ? pourquoi pas uniquement les locales parisiennes ? ou alors pourquoi ces radios ne nous emmerdent pas aussi avec le bulletin de tous les périph du pays, hein pourquoi ?
            De la même façon, qu’est-ce que la France entière en a à foutre des info capitales des banlieues…de la capitale ?)

            Sortir de Paris et oh magie on s’aperçoit que tout le monde ne cherche pas à tout prix le dernier truc hype.
            Les gens travaillent, ne cherchent pas uniquement à recevoir plus de l’État mais simplement à « s’en sortir ».
            Bref, les non-parisiens, le « reste de la France » comme ils se plaisent à le dire, sont un peu plus normaux, terre-à-terre.
            Le secteur primaire illustre bien le phénomène, notamment les agriculteurs; pourtant hautement méprisés par les citadins et parisiens en particulier…

            Alors, changer les valeurs ?
            Dans « État Providence », il y a le mot « État ». Que le gouvernement (terme général) ait les couilles de faire quelques lois fortes qui ne plaisent pas forcément aux 80% de moutons et c’est dans la boîte. Ils feront grève ? Et bien qu’ils la fasse, ils auront faim les premiers…
            Quelques émeutes ? : armée.
            Qu’on se comprenne bien, je ne cherche pas à mettre en place un régime autoritaire mais force est de reconnaître qu’aujourd’hui ce sont les coup de sang des syndicats qui dirigent le pays😦 (et emmerdent l’entière population)

            Pour ce qui est de la société de consommation, la tâche est bien plus ardue, notamment à cause de la mondialisation.
            Et c’est pas demain la veille que les (grosses) sociétés vont vouloir considérer les consommateurs comme des humains…elles ont mis tellement de temps à leur laver le cerveau !

            À moins bien sûr qu’il n’y ait une sorte de révolution populaire (pléonasme) dans la veine du documentaire Us Now http://pear.ly/ih1v
            Mais, comme pour celle de 1789, ce genre de chose se prépare et longtemps à l’avance.
            Ça commence par les intellectuels puis le peuple. La seule différence avec 1789, c’est qu’à l’époque les gens n’étaient peut être pas très instruits mais étaient opprimés et ils le sentaient alors qu’aujourd’hui ils sont simplement heureux d’être manipulés.

            (ouf ! Je crois que c’est le commentaire le plus long que j’ai jamais écrit ! Bravo à toi si tu as le courage de le lire🙂

            • #6 par jcfrog le mai 1, 2010 - 8:41

              oui, surement le plus long que j’ai jamais eu🙂

              pour les abus je parlais de choses comme la sécu justement.

              je ne crois pas que l’Etat Providence pousse les gens à être des feignasses, enfin pas forcément. Mais encore une fois, il y a un gros travail d’éducation.

              et je ne vois pas en quoi le droit et la gestion des richesses seraient dissociés.

              bref, permets moi pour finir de te renvoyer à mon choix politique sur ces question: http://appelpourlerevenudevie.org/

            • #7 par Romain le mai 1, 2010 - 9:11

              Ah ben tu vois, je n’avais pas compris que tu parlais des abus du système par le bas :s

              Travail d’éducation ? Qui va éduquer qui ?
              Si tu comptes éduquer le bas de la pyramide en leur disant que c’est mal d’escroquer la SECU alors qu’on leur rabâchent les oreilles tous les jours avec les abus du haut de la pyramide, je te souhaite du courage ! (et accessoirement d’avoir une espérance de vie à 3 chiffres :p)

              M’en vais lire l’appel😉

            • #8 par dav le mai 1, 2010 - 12:18

              Tes commentaires sur paris et sur les parisiens sont tellement caricaturaux que s’en est comique. Mais finalement, entre ca et ta propension à considérer tout le monde comme des cons, ca va plutôt bien ensemble. Tu te gargarises juste du mépris d’autrui et ainsi entre bien dans le moule de l’ultra liberalisme.

              Que les infos nationales relatent l’état du periph est en effet très étonnant, mais finalement les parisiens y sont-ils pour quelque chose? Finalement, il y a beaucoup plus de provinciaux qui regardent ces infos ! D’autant que les parisiens, utilisant en grande majorité les transports en commun, s’en contre foutent !
              Moi je pense plutôt que ca vous rassure de savoir que nous sommes malheureux en banlieue, dans nos pauvres voitures dans les bouchons ou à gueuler pendant les grèves de métro.

              Je ne commenterais pas tes autres remarques sur les parisiens. Elles sont toutes aussi débiles les unes que les autres et, étant un parisien, je considère que tu parle d’une ville que tu t’es construit de toute pièce dans un coin de ton cerveau…

        • #9 par dav le mai 1, 2010 - 12:29

          Tes deux exemples sont hyper caricaturaux !
          Le premier est inventé et le second est justement celui qu’on nous ressort à chaque fois sur TF1 quand on parle de l’ISF.
          Ce second exemple permet de protéger toutes ces personnes qui reçoivent des millions en dividende boursiers chaque année sur le travail des salariés.
          Il permet d’eviter de durcir ce système alors qu’il serait très facile de protéger la fameuse « petite vieille de l’Ile de Ré »…
          Cette petite vieille, c’est juste un pantin médiatique qui sert les gens qui s’en mettent plein les fouilles.

          • #10 par Romain le mai 1, 2010 - 4:07

            Hmm à relire à froid mes commentaires, ils peuvent assez facilement être perçus comme du bon vieux troll des montagnes…c’est vrai :s
            (surtout la parenthèse sur les parisiens qui est un peu longue pour une parenthèse oups !)

            Pour autant je n’ai pas envie de pourrir (plus que je ne l’ai fait ?) les commentaires du post mais suis tout à fait ouvert à troller hmm pardon, à débattre avec toi « dav » sur gwave par exemple.
            (romain[point]pouzol[at]googlewave[point]com )

  2. #11 par Hara Kiri le avril 30, 2010 - 7:39

    La bourse, c’est comme au casino, il faut qu’il y ait des perdants pour qu’il y ait des gagnants mais, au final, ce sera toujours celui qui tient le casino qui s’en foutra plein les fouilles.

    A savoir qu’on ne travaille pas pour payer sa future retraite mais qu’on travaille pour payer la retraite de ceux qui sont à l’heure actuelle à la retraite. Donc, ta retraite sera payée, s’il y a encore un peu d’argent, par ceux qui travailleront pendant que tu seras à la retraite.
    Le mieux, c’est de ne pas avoir d’argent de côté, tout dépenser au fur et à mesure.
    Imagines, si ceux qui ont du pognon de côté le dépense ici, achète des produits en france, ça créera des emplois, ca fera des taxes dans les caisses de l’état et ça relancera l’économie française.
    Bon, en clair, si vous avez de l’argent, envoyez le moi, je le dépenserais pour vous.😉

  3. #12 par creu le avril 30, 2010 - 8:27

    Encore une fois, merci !
    Paix et félicité à toi et aux tiens !

  4. #13 par rojamel le avril 30, 2010 - 8:52

    JC, tu oublies de dire que la retraite de base aux US est à peu-près la même que celle en France et que ceux qui perdent leurs économies dans ces krach (on n’oublie pas les faillites d’ENRON et autres grandes compagnies industrielles possédant leur propre offres de placements retraite) ne perdent en fait que l’espoir d’être riches un jour.

    Et puis evidement, ces reportages « comparatifs » ne disent jamais une vérité pourtant bonne à rappeler: L’écrasante majorité des ricains n’a vraiment aucune envie de faire du social à l’européenne (continentale).
    De même que peu de français pensent que la Chine représente l’idéal social

    Alors oui, on voit des mémés et des pépés aller à l’ANPE US …
    Sauf qu’ on leur file un boulot ! et qui les tuent pas en 10 jours. Et qui globalement les tient dans la communauté. Et qui leur permet d’avoir de l’argent à claquer sans tapper dans la retraite fédérale ou se prendre un Nieme crédit ( Passé 50 ans, en France, essaye de tapper une brique à ton banquier)

    Non, vraiment, difficile de comparer quand on a pas les mêmes bases.
    J’ai jamais connu la paye hebdomadaire, le revenu financier qui décuple en 2 ans puis s’effondre, le boulot perdu le soir et un autre trouvé le lendemain, la feuille de paye contenant une ligne et 20 factures mensuelles pour le minimum vital ( + 20 propositions commerciales alternatives) , …

    On peut pas se tromper, La France c’est pas pareil

    • #14 par jcfrog le avril 30, 2010 - 9:28

      non, non, non, je ne parle pas de gens qui se rerouvent moins riches que prévu, je parle de gens qui dorment dehors, qui n’ont plus rien.
      de plus dans des systemes anglo saxons, à retraite égale, la vie n’est pas la même, l’Etat Providence étant honni, tout est tellement plus cher. Cf la sécu.
      l’idée n’est d’ailleurs pas de comparer, au fond même si nous sommes bien mieux lotis à mon avis, reste que l’idée de fond est encore globalement la même. D’ailleurs la solution ne peut être que globale.

  5. #15 par dav le mai 1, 2010 - 12:38

    Les conseillers financiers sont devenus de la même race que ces VRP qui font du porte à porte en essayant de vendre du vin à des petits vieux. Juste des personnes qui sont obligés de vendre des produits auquel ils ne croient pas une seule seconde mais qui leur permettent d’avoir un salaire décent en fin de mois.
    On est juste passé d’un système féodal ou le fort régnait sur le faible à un système de marché ou le riche règne sur le pauvre.

  1. Empire Avenue: non merci « JCFrogBlog II

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :