Buzz, the nothing killer

Buzz, non merci

Bon déjà le nom, c’est pas la classe. Buzz c’est paillette, pas ma cup of tea.

Toujours enthousiaste pour essayer les nouveaux services Google, j’ai vite déchanté pour le Buzz. Réseau social de type twitter survitaminé à la sauce facebook en ce qui concerne les publications, on reste dans le gros boxon. A l’heure où les interconnexions se multiplient, je crois à la concision, la simplification et buzz ne fait qu’amplifier les dérapages hors de ta sphère.

On pense plus à FriendFeed qu’à Twitter, et donc je n’aime pas. Chaque personne ajoutée dans les suivis apporte des tonnes de publications, notamment du fait que tous les commentaires de ses followers sont visibles, ce qui n’a pas de sens me semble-t-il, la combinatoire est trop importante. J’ai évidemment followé les boss, et c’est invivable. @loic avec ses déjà presque 2000 followers remplit à lui seul des kilomètres de buzz ce qui rend ma page illisible.

Comme si cela ne suffisait pas, presque tous mes charmants camarades se précipitent sur l’interconnexion aux autres réseaux, à leurs blogs, ce qui fait de leur Buzz un lifestream, et c’est une CATASTROPHE!🙂

Le lifestream (c’est une agglomération de réseaux) finalement c’est un concept foireux: ceux qui sont dans les réseaux se connectent à ceux qu’ils choisissent, et ceux qui n’y sont pas, donc la vraie cible d’un lifestream, se retrouvent au final devant un nouveau réseau social encore plus compliqué que tous les autres, et par définition ils ne suivront pas🙂

Buzz semble recevoir un meilleur accueil que la wave, et je me sens bien seul: je continue de penser que Wave est un super outils pour les groupes, pour construire du contenu. Buzz émet beaucoup trop de bruit. Là où twitter impose la concision et permet de se concentrer sur ce qu’on a réellement choisi de suivre, Buzz se disperse. En cela il est même moins intéressant que Facebook qui garde l’immense avantage de fonctionner sur des connexions bilatérales.

Bref, pour moi Buzz n’a rien d’un Twitter killer, ni même d’un Facebook killer, au mieux il serait un Friendfeed murderer, enfin si on estime que Friendfeed n’est pas déjà mort😉

, , , ,

  1. #1 par Baskit le février 15, 2010 - 11:01

    Est-ce qu’on n’avait pas le même sentiment de dispersion au débuts de Twitter? Je suis d’accord avec les arguments que tu avances (particulièrement pour les commentaires), mais l’intégration dans GMail et les connaissances de Google en matière de Search Engine pourrait permettre à Buzz de se faire une place intéressante… Mais avec des « si », on aurait mis Paris en bouteille ;o)

    • #2 par jcfrog le février 15, 2010 - 11:07

      Je ne sais pas, je ne suis pas convaincu. Effectivement c’est tout jeune, je peux me tromper, on verra.
      Pour moi les réseaux doivent choisir: soit twitter like (adhésion large), soit facebook like (intime), mais toute tentative de mêler les 2 me semble bordélique.

  2. #3 par coreight le février 15, 2010 - 11:10

    Même constat : pour éviter de me disperser par rapport à Twitter, j’ai choisi de garder buzz uniquement pour mes contacts que je connais IRL, en gros mes contacts Gmail (le positionnement de Buzz au sein de Gmail est du coup pas mal !).
    Mais finalement, ce sont les mêmes personnes que… mes contacts Facebook. Je n’arrive pas non plus à voir quel usage je vais en faire.

    A voir cependant avec l’intégration sur mon mobile Android, peut-être que des usages sympas apparaitront (?)

  3. #4 par Paul le février 15, 2010 - 11:15

    Le problème de Buzz est qu’il n’apporte pas grand chose aux réseaux. C’est juste un outil de plus qui vient embrouiller informations et discussions.
    Il n’a pas grand intérêt comparé à Twitter ou Facebook qui sont déjà bien en place. Il vient appauvrir les échanges et ça c’est bien dommage.
    Mais peut être que certains l’utiliseront d’une manière très différente de ce à quoi Google le destinait et peut être qu’à partir de ce moment là il deviendra un outil intéressant. Une sorte de « buzz » privé collé à GMail?

  4. #5 par arf le février 15, 2010 - 12:57

    wè… j’hésite encore à le supprimer mais suis un peu déçu. wait and see les probables réaménagements du binz-buzzant !

  5. #6 par Sanji le février 15, 2010 - 4:36

    J’ajouterai juste que ça peut marcher auprès du « grand-public averti mais pas geek ». Ceux qui ne comprennent rien à Twitter, mais ont un compte Google, et veulent autre chose que FB.
    Mais bon, je crois que j’aurai vite oublié…

    Sinon je suis entièrement du même avis que toi, sur FF, FB, Twitter, Buzz, et Wave.
    On se marie ?😉

    • #7 par jcfrog le février 15, 2010 - 4:42

      je sais pas, j’ai des collègues non geeks qui trouvent que c’est super envahissant et compliqué.
      Pour le mariage faut voir, je n’ai pas beaucoup expérimenté ce réseau social, pour l’instant je n’ai qu’une followeuse!😉

  6. #8 par acl form le février 22, 2010 - 8:46

    Bon résumé de la situation, Google sort beacoup de chose mais pas beaucoup réussissent à s’imposer. On parler de Wave, de Buzz, de Sidewiki… .

    En même qui ne tente rien n’a rien !!!

  7. #9 par Julhien le février 25, 2010 - 8:04

    Totalement d’accord avec toi pour Wave, les critiques qu’il subit sont infondées. C’est un formidable outil de travail en groupe ou de partage.
    Je t’approuve aussi pour Buzz, le nom est pourri et le fonctionnement est assez foireux,sans compter les problèmes de vie privée déjà rencontrés…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :