J’aimais bien cette époque

Canal était plus « intime ». Je ne sais pas si on pourrait avoir cette liberté de ton aujourd’hui. Enfin si, je sais. Après un reportage sur la résurgence de mouvements nazillons sur Envoyé Spécial, ça fait beaucoup pour ce soir. J’admire la pédagogie de Gildas et du regretté Balavoine.

tweet this my friend!

, , ,

  1. #1 par Matthieu/jpsforever le octobre 8, 2009 - 11:23

    Merci Jérôme😉

  2. #2 par LeReseda le octobre 8, 2009 - 11:23

    Cette liberté de ton demande un peu de culture, d’information et d’intelligence. Et aussi une certaine vivacité d’esprit qui n’existe plus dans les cerveaux englués dans la consommation.

  3. #3 par Café Froid le octobre 9, 2009 - 12:03

    Je me demande si la fait que le public ne hue pas systématiquement mais laisse les personnes parler n’y est pas pour beaucoup aussi.

    Bien trouvé cette vidéo en tout cas.

    • #4 par jcfrog le octobre 9, 2009 - 9:37

      Très juste. Je n’avais pas noté ça et c’est effectivement très significatif. Pas de panneau « applause », ça vous change une ambiance.

  4. #5 par Rémi le octobre 9, 2009 - 2:46

    Merci oui🙂.

  5. #6 par David Bénard le octobre 9, 2009 - 8:58

    Pédagogue et remarquable, merci pour cette plongée dans les 80’s😉

  6. #7 par Macnan le octobre 9, 2009 - 2:07

    Il est intéressant aussi de noter que le discours du gars qui est au téléphone est toujours d’actualité de nos jours dès que l’on parle d’immigration🙂

    • #8 par Guillaume le octobre 9, 2009 - 5:58

      Yep, tout à fait d’accord… Les choses n’ont pas tant changées.

  7. #9 par harakiri le octobre 9, 2009 - 8:24

    Oui, malheureusement toujours d’actualité et pas que chez les chômeurs (cf : « quand y’en a qu’un ça va, c’est quand il y en a plusieurs qu’il y a des problèmes).
    C’est clair que le fait que le public n’est pas manipulé par un chauffeur de salle aide beaucoup au dialogue. Maintenant, l’homme au téléphone serait hué à ne plus pouvoir s’exprimer et Balavoine applaudit ce qui couperait court à tout. Car, le grand malheur, c’est que l’homme était sincère, ça se sent et qu’il ne faisait que répéter ce qu’on lui disait à l’époque et qu’on dit toujours : s’il y a des problèmes c’est la faute des immigrés. Manipulé par les médias, par les politiciens, l’homme se permettait de dire ce qu’il pensait parce qu’on avait finit par le persuader de cela.

  1. Yannick PÉROUX (nicknick63) 's status on Thursday, 08-Oct-09 21:31:42 UTC - Identi.ca
  2. Geeks Links du 6 octobre au 9 octobre | Les Incompris
  3. AddiKT1ve (addikt1ve) 's status on Friday, 09-Oct-09 14:05:02 UTC - Identi.ca
  4. Petit bonheur de la semaine #57 - Café Froid .net

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :