Classes moyennes

middleClass

Petite note express en écoutant France Inter ce matin, je voulais rassurer Mr Vincent Peillon (tiens, il tweet et il blogue) qui s’engluant une fois de plus dans l’anti sarkozysme primaire assénait entre autre que « les classe moyennes payent pour les riches ». Je voulais donc lui dire amicalement que la classe moyenne va très bien, merci.

C’est en tout cas ce qui a motivé le début de ce post, et puis écrivant cela, je me suis un peu documenté (ah bah oui, le blogueur est un type super sérieux) pour constater au final que l’expression « classe moyenne » ne veut plus dire grand chose si on en croit Wikipedia.

Il y aurait 2 classes moyennes, la supérieure et l’inférieure. Ce qui démarre au total dans les 800 euros pour finir dans les salaires de cadres et médecins. Etant un nanti de la classe dite « supérieure », je ne peux donc m’exprimer au nom de la « classe moyenne » car ma condition sociale n’a rien en commun avec quelqu’un qui gagne le SMIC, je ne le sais que trop bien, en tout cas c’est ce que j’ose prétendre effrontément.🙂

Donc si je comprends bien la division en classes exprime à peu prêt 3 catégories:

– les miséreux

– des galériens aux privilégiés

– les richissimes

Mouaip, après tout pourquoi pas. Mais 4 secteurs me sembleraient plus judicieux.

En fait ma pulsion première était plutôt de railler un peu ceux qui dans ma « strate » osent se plaindre (et oui, c’est de plus en plus difficile de partir au ski à Mégève l’hiver si on veut faire l’île Maurice à Pâques) car je l’ai déjà écrit, je pense qu’on ne peut pas avoir un statut plus extraordinairement privilégié que le mien, bien qu’ayant encore 25 ans de crédit et toujours pas de yacht, et je trouve qu’il devrait être en gros le maximum autorisé: on a une petite maison avec presqu’une chambre par personne, on mange bien, on peut s’autoriser un resto de temps en temps et un Mac ou une guitare les années de folie. Pourquoi avoir plus?🙂 Après quand tout le monde aura à bouffer, s’il en reste pourquoi pas continuer, mais en attendant…

Enfin bref, ce billet n’a ni queue ni tête, je te laisse et je te conseille plutôt de lire la page Wikipedia sur le sujet qui est très intéressante, par exemple sur le passage dans les années 70 d’un modèle de société en Montgolfière vers un modèle en  Sablier.

(c) dessin trouvé ici

tweet this my friend!

  1. #1 par Ion_Fortunata le août 21, 2009 - 10:30

    Toi oui mais dans la province non… Mes parents (qui sont dans cette classe) ont un peu du mal a joindre les 2 bouts surtout en Septembre !

    • #2 par Ion_Fortunata le août 21, 2009 - 10:33

      Et j’exagère peu…

      • #3 par jcfrog le août 21, 2009 - 11:02

        c’est compliqué de répondre à ces choses parce qu’il y a beaucoup de cas différents avec chacun ses spécificités. Je veux juste dire très schématiquement que pour une famille qui gagne + de 3000 euros par mois, avec tous les avantages de ce pays vernis (SS, allocs, mutuelles souvent…), si on est « raisonnable » c’est quand même la très belle vie au regard du monde.

  2. #4 par Manu le août 21, 2009 - 10:52

    Je plussoie énergiquement ! Et c’est ce que j’essaie d’apprendre à ma descendance : cela ne sert à rien d’avoir pleins de choses, mais juste ce qu’il faut, avec quelques plaisirs de temps en temps.

  3. #5 par jukurpa le août 21, 2009 - 11:08

    @ Iron_fortunata Pour moi avoir du mal à joindre les deux bouts signifie que tu mange des pates la moitié du mois parce qu’une facture a débarqué à l’improviste, que tu n’a toujours pas d’écran plat ni ce console next-gen (ni Iphone, GPS, trucs High tech chers), Garde robe au minimum que tu étoffes uniquement pendant les soldes, un vieux PC pourri pour toute la famille, une voiture hasmatique, bien sur tu n’es pas propriétaire, et tu oublis l’idée de partir en vacances ailleurs que dans la famille.
    C’es ça ma définition d’avoir du mal à joindre les deux bouts,si ce n’est pas le cas, j’appelle ça avoir du mal à maintenir son niveau de vie (ce qui est dur aussi) mais certainement pas galérer.
    Ceci n’est pas un post agressif, soyons clair juste une mise au point.

  4. #6 par jcfrog le août 21, 2009 - 11:14

    je pense que les classes moyennes dites supérieures sont moins « aisées » que pendant les 30 glorieuses, mais je trouve ça plutôt bien en fait.
    Mais selon moi il faudrait que ceci soit aussi (et encore plus) vrai pour les richissimes, ce qui est l’inverse de la tendance des ces dernières décennies.

  5. #7 par Ion_Fortunata le août 21, 2009 - 11:48

    Nan je n’est pas dit que je mangeais que des pâtes mais il y a des périodes comme septembre, je suis scolarisé donc c’est les fournitures, la cantine… Je rajoute mon anniversaire, celui de ma soeur, les factures, les prêts (reste plus que le auvent, la voiture et le canapé), les leçons de conduite (je fais la conduite accompagnée), mon abonnement au car, l’essence car ma mère travaille a 45 km de la maison, plus les courses à Lidl on en a souvent pour 80-100€ plus mes quelques courses que je fais à Carrefour market entre midi et deux, car à Lidl je trouve pas tout… Ça pèse lourd… Et quand on est pas bac +5 et qu’à la fin du mois on voit les paye que l’on a (enfin mes parents) on est obliger d’en faire plus, car je n’ai pas d’aides : on gagne trop, mais on est pas chômeurs… Mais voila c’est juste que, quand on est en ville, on a de meilleurs places on utilise moins la voiture car la pompe la moins chère n’est pas a 30 bornes, l’école est proche, on ne prends pas le car a 5h30 et rentrer vers les 19h30… C’est ça que je dis… quand on est en ville on peut économiser, à la campagne il faut faire des sacrifices et c’est pour ça que j’ai dit l’expression joindre les 2 bouts…

    Quand je vois que les riches payent moins d’impôts c’est ça qui me révolte… car au fond, les « pauvres » c’est la classe moyenne qui paye leurs impôts, les riches ils ne veulent pas donner d’impôts parce que ça fait perdre de l’argent donc ils deviennent copain avec le president pour avoir quelques bonus (cf : Johnny et ses concerts…) et ça se répercute où ? Bingo dans nos impôts et c’est la citation de JCFrog qui m’intercepte… Certains vivent bien mais d’autres se sacrifient pour l’être…

  6. #8 par jcfrog le août 21, 2009 - 12:44

    Je crois qu’on est tous d’accord, l’important c’est que Johnny puisse s’acheter une quinzième Harley😉

    • #9 par Ion_Fortunata le août 21, 2009 - 1:08

      « On ne s’achete pas d’Harley, on les commandes » dixit un de mes anciens profs de physique

  7. #10 par jukurpa le août 21, 2009 - 12:56

    Bien d’accord, Je suis pas sur que la ville est forcément plus facile, entre les loyers, le parking (les PV), la tentation du petit achat, du kebab… Mais ce que je trouve le plus alarmant, c’est le faible écart qui reste entre le minimum accordé par les prestations sociales (qui est un niveau faible mais acceptable) et le minimum quand tu trime 40h-50h par semaine déclarés 35h au smic, si tu enlève les frais (essence- bouffe) que le fait de travailler t’oblige, le résultat t’incite à rien branler. Les classes populaires sont dramatiquement sous payés et tu oublies les augmentations puisque passé un certain palier, l’employeur perd les aides qu’on lui accorde pour l’embauche d’un smicard.

  8. #11 par Ion_Fortunata le août 21, 2009 - 1:19

    Oui ça j’ai compris mais entre les 3000 € de Jérôme parle, les 2500 € environ (même moins) que l’on touche… Pour vivre bien (et à la campagne on peut en faire dans tout les niveaux a cause des citadins qui rachètent des maisons), faire du black ce qui est pas bien et je ne cite aucun nom, et tout le monde même les députés font appel au black… Le CESU ne peux pas fonctionner et c’est moins cher qu’une entreprise… C’est risqué mais si je ne peux pas faire autrement c’est un moyen de gagner de l’argent… D’ailleurs qu’est ce qui est plus cher, entre le kébab et la pizza, moi je dis aucun des 2 suffit de chercher,le parking et le loyer c’est ça qui pèse mais dedans il y a des choses que l’on ne payent pas comparé à la maison dont tu est le propriétaire…

  9. #12 par Jean le août 21, 2009 - 7:01

    J’admets que tu as bcp d’humour mais malheureusement cela conforte cette servitude moderne et soumission volontaire😦

    http://www.hyposblog.info/2009/08/servitude-moderne-soumission-volontaire.html

  10. #13 par Louis le août 25, 2009 - 3:31

    Je pense souvent à l’idée de limiter les revenus, mais à chaque fois je trouve un argument différent pour dire que ça n’est ni applicable, ni crédible.

    Par contre, ce en quoi je crois, c’est de taxer ou de favoriser les gros revenu (plus on est payé, plus on est fortement incité), par exemple dans des actions humanitaires.

    Exemple : à partir de 150K€/an, si pas de prêt immobilier, il serait très bien d’arriver à faire que les gens donnent un tier de leur salaire à des actions type humanitaires.

    Ils n’en seraient eux-même que plus heureux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :