Google Wave: la « Nouvelle Vague » de l’Internet vouée à l’échec.

Alors que le monde vibrait sous les rumeurs d’une nouvelle révolution Google, nos experts internetiques ont déjà tiré un premier bilan de la grand messe Google I/O: WTF? (WTF = « Diable, quelle blague que tout ceci! »)

Alors bien sur, être à l’écoute de la communauté de la toile, c’est bien, mais de là à tomber dans la démagogie la plus crasse, je m’insurge!

C’est donc suite aux derniers chiffres du Ministère de la Communication australien sur l’augmentation des surfers sur le net que Google aurait décidé de lancer un nouveau logiciel dédié aux fans de la planche flottante: une plateforme de communication ultra simplifiée à l’ergonomie révolutionnaire que même Brice de Nice pourrait utiliser. Il faut dire que nombre de nos flotteurs blonds n’arrivaient pas à envoyer un mail, Google présente donc aujourd’hui l’application web 100% « surfer compliant »: Google Wave. Wave en anglais voulant dire vague, c’est surement ce qui est le mieux trouvé dans ce nouveau produit.

Sur cette plateforme, plus besoin de signaler à qui on envoie le mail, tout est centraliser sur un espace global de communication. Une sorte de gigantesque barbecue sur la plage 2.0. La gestion d’un carnet d’adresse étant par trop compliquée, il est supprimé au profit d’une grande place publique de l’échange messagique. Au final un grand bordel qui aidera peut-être nos amis sportifs mais qui à coup sûr déplaira aux plus geeks d’entre nous qui ont des exigences d’un autre age, comme la possibilité par exemple de choisir le destinataire de son message.

Nos plus grands hackers ont obtenu un accès à la plateforme et nous ne sommes pas peu fier de vous présenter en exclusivité mondiale la première copie d’écran non officielle en direct live depuis la « nouvelle vague » (cliquer sur l’image pour profiter du spectacle).

google wave screen shot

Reste que la proposition est généreuse, la volonté de ne pas laisser sur le bord de la fibre les plus handicapés est tout à fait louable. Etait-il pour autant justifié de sacrifier à ce point à l’ergonomie le plupart des fonctionnalités qui ont fait le succès de l’Internet du siècle dernier? Nous restons convaincus à la Rédaction que le nombre de gens scolarisés reste supérieur au nombre de surfers, ce pari nous semble donc perdu d’avance.

Puissions nous avoir tord, l’Histoire nous le dira.


Disclaimer: cet article est un tissu de conneries, tout y est aussi faux que possible.

, , ,

  1. #1 par Adrian Gaudebert le mai 31, 2009 - 4:17

    Dawn it, les geeks vont-ils se faire dégager de l’internet par les blonds aux corps bronzés et huilés ? A mort Google !

  2. #2 par clhomme le mai 31, 2009 - 6:14

    Si ! Pensons à ces surfeurs que leurs pieds de géant empêchent de marcher (*) !

    (*) Pardon à Baudelaire😉

  3. #3 par CrazyCat le mai 31, 2009 - 6:27

    C’est quand même bien de penser à réduire la fracture numérique, Google mérite d’être une ONG😀

    @jcfrog:
    tout y est aussi faut que possible ???

  4. #5 par αяf le mai 31, 2009 - 6:44

    joli l’allusion au blond et au braïce de naïce !

    quant à Wave, attendons de voir ! qui aurait cru que nous n’utiliserions qu’un seul moteur de recherche il y a 10 ans.

  5. #6 par Foguenne le juin 1, 2009 - 11:28

    J’attends de tester avant de me prononcer. Personnellement, ça me semble assez sympa quand même.😉

  1. wave : bing ! dans ta gueule ! « иєтαяf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :