Très chers artistes dits de gauche

Moi aussi je suis en colère.🙂

Comme il est dur de vous le dire tant « j’aime ce que vous faites », mais si je ne vous fait pas le procès de la sincérité, si j’aime souvent vos coups de gueule, je voudrais vous dire aujourd’hui très humblement ma peine à lire ce qui est pour moi votre égarement.

arditipiccoli

Que vous vous inquiétiez du statut et de la rémunération de la Création, c’est bien légitime.

Ce qui ne l’est pas à mon sens c’est de croire que ceux qui s’opposent à cette loi n’y pensent pas. Nous ne sommes pas les défenseurs d’un vol généralisé des artistes. Mais je ne m’attarde pas sur le débat de fond sur Hadopi, il est compliqué et nécessite le débat. Ailleurs donc.

Ici il ne s’agit que d’une opinion lambda, en l’occurrence l’objet de « ma hargne et mon courroux » porte sur un point précis: l’insulte faite à l’idée de gauche.

Moi aussi je prétends être de gauche. Et vous m’avez estomaqué!

Comment croyez vous que de ce côté on puisse recevoir ces leçons faites aux strates politiques venant des nantis de l’ultra libéralisme artistique?

Car oui, je pousse le bouchon, je vous accuse justement, j’espère inconsciemment, de défendre un des modèles les plus ultra libéraux de nos économies: la rémunération des artistes.

Le principe d’une rémunération exclusivement basée sur le mérite et la rentabilité, il est défendable, mais pas à gauche🙂

L’artiste est aujourd’hui dans la même logique que le footballeur: le génie est richissime, la masse des pratiquants se partage des miettes.

Le PS n’est pas ma paroisse, mais prétendre qu’il serait réactionnaire au prétexte qu’il ne se prononce pas pour cette loi à mon sens archaïque et pour le coup d’un conservatisme totalement ignorant heurte profondément mon exigence de cohérence.

Enfin puisque nous sommes dans les amabilités (oui le web ça late un peu de temps en temps😉 ), encore une fois pardon de mon honnêteté, mais quelque soit mon admiration pour certains d’entre vous sur le domaine artistique, ne seriez vous pas simplement incompétents en la matière? Que connaissez vous du global brain? des nouveaux schémas économiques de l’air numérique? Personnellement moi qui baigne dedans j’ai encore du mal à me faire une idée précise tant cet univers se développe à une vitesse enivrante.

Ce n’est pas vous insulter de dire que vous n’y connaissez rien, chacun sa génération, chacun ses outils, aucun jeunisme dans mon propos, mais c’est une insulte de croire que nous sommes tous avides d’utiliser ce formidable outil aux seuls fins de piller la culture. Je ne la connais pas encore mais j’en suis sûr: « la solution existe! », et ce n’est pas Hadopi.🙂

Avec tout mon réel respect,

Un de vos clients attristé.

PS: Peut-être me trompe-je, peut-être êtes vous des surfers fous experts en nouvelles technologies. N’hésitez pas dans ce cas à me donner vos comptes twitters ou autres réseaux, je serais ravi de vous follow ou de chater à l’occasion.🙂

PPS: Mr Arditi, je vous aime🙂

, , , , , ,

  1. #1 par Korben le mai 7, 2009 - 12:06

    T’as oublié Carla Bruni en artiste de gauche qui maitrise la téléportation😀

  2. #2 par TiBo le mai 7, 2009 - 12:21

    MA-GNI-FIQUE🙂

  3. #3 par Nykau le mai 7, 2009 - 12:23

    Tiens, tu es en mal de follower sur twitter ?
    Tu recrutes dans le monde des artistes…

    Plus sérieusement, plus je regarde des émissions traitant d’Hadopi et plus il est flagrant que le message diffusé par les pro-hadopiste est mensongé et largement tronqué de son réel objectif (sauver une industrie ne voulant pas se transcender)

    Bref le combat continue…
    (en espérant ne pas me faire virer pour mes propos)

  4. #4 par Séverin le mai 7, 2009 - 12:31

    Le réalisme, c’est ce qui manque dans ce « débat » qui n’en est pas un.

    Je me permet de te mettre le lien vers ma vision de la situation parce que j’espère avoir une approche neutre et j’espère pouvoir affiner mon avis sur le sujet avec des remarques d’autre reflectionneurs.

    http://www.gamesandgeeks.com/blog/index.php/games-and-geeks/hadopi/

  5. #5 par leinad le mai 7, 2009 - 1:14

    il ne faut pas oublier que les interets ne sont pas tant ceux des artistes, mais aussi des majors. et on se replie derriere l’emploi du tech’son pour dire que l’on est en train de foutre en l’air une economie entière. faut pas deconner.
    l’interet d’universal passe avant celui du technicien de plateau. et tous ces messieurs et dames, artistes soit disant de gauche, ne connaissent pas la misère.
    ils feraient mieux déja de se pencher sur le problème de la redistribution par les société d’auteurs comme la SACEM. chaque fois que je joue en public, que l’organisateur a fait une pré-déclaration à la sacem, on se fout bien de savoir quels morceaux j’ai joué. l’organisateur paye sa dime à l’obscure SACEM qui redistribue en fonction de son bon vouloir. et les petits auteurs sont pillés. tous les jours. par les organismes officiels soutenus par ses mêmes gens de gauche., et ceux de droite soutiennent les majors, pour des raisons evidement économiques.
    alors, je mets mes musiques en créative commons, pour que les visiteurs de mes sites puissent les charger, les ecouter, si ces morceaux leur plaisent.
    et puis n’oublions pas aussi le modèle économique totalement dépassé: le CD!
    Apple l’a bien compris avec l’Itunes Music Store qui fait assez chier les majors. certains artistes disent que le mp3, c’est de la merde dans les oreilles. mais l’AAC, l’OGG, le FLAC?, et entre nous, pour ecouter du star’ac dans une voiture, le mp3 est bien suffisant.
    et pour terminer, n’oublions pas la disponibilité, facile sur internet. acheter un CD, c’est le chercher, le trouver, sur le net, ou en magasin, alors qu’il est tellement facile de le trouver en deux clics. cette facilité facilite le piratage, alors proposons, à l’instar de l’ITMS la facilité, avec un prix décent. les sites russes qui fleurissent et t’offrent un cd complet en téléchargment pour moins de deux euros, en t’assurant de leur affiliation aux société d’auteurs, ça fait chier grave les acteurs économiques.
    au fait, on est artiste ou argentier?

  6. #6 par Pilou le mai 7, 2009 - 2:34

    Tout simplement bravo !! Superbe article !!
    (+1 pour l’article de Severin et le commentaire de leinad)

  7. #7 par coreight le mai 7, 2009 - 3:50

    Bravo pour cet article, d’innombrables réponses de ce genre fleurissent sur notre cher web, j’ai malheureusement peur que ces (très) chers artistes ne lisent pas les mêmes sites que nous…

    Le simple fait de résumer tout le problème en un unique clivage « droite-gauche » montre parfaitement à quel point certains s’affichant comme les défenseurs d’une liberté de parole et d’une ouverture d’esprit peuvent avoir des œillères dès qu’il s’agit de leur propre intérêt financier…

  8. #8 par Scalp le mai 7, 2009 - 4:45

    Moi celui qui me fais le plus chier c’est Maxime Leforestier (j’t’aimai bien tu sais…)

    On est loin de “Parachutiste” ou encore de J’m’en fous de la france :

    http://flopy.canalblog.com/archives/2007/10/26/6668951.html
    😥

    Les paroles on pourrait presque en faire un chant anti HADOPI, t’as changé Maxime… t’as Changé…

    • #9 par jcfrog le mai 7, 2009 - 4:52

      @scalp: scuz, j’ai un peu recompilé tes 2 com en 1.

  9. #10 par lbm le mai 7, 2009 - 7:50

    Merci, surtout pour ça

    L’artiste est aujourd’hui dans la même logique que le footballeur: le génie est richissime, la masse des pratiquants se partage des miettes.

    et pour ça

    Je ne la connais pas encore mais j’en suis sûr: “la solution existe!”, et ce n’est pas Hadopi

    Tout est résumé là.

    Encore merci.

  10. #11 par Jean-Luc le mai 8, 2009 - 8:05

    Parmi la myriade de solutions à envisager pour la diffusion de la musique sur le Web, peut-être y aurait-il les micro-facturations. L’idée consisterait à proposer de l’écoute à la demande pour une somme infime, par exemple un centime d’euro. De telles micro-facturations sont acceptées par les utilisateurs de téléphones portables (les communications, les SMS, etc.) et l’exemple des logiciels téléchargeables sur l’iPhone est instructif : prix serrés (dix à cinquante fois moins que les logiciels pour PC) et ça marche. Bien sûr, ce n’est pas forcément facile à mettre en oeuvre, mais qui sait ? À l’inverse, les services sur abonnements à 10, 20 ou 30 euros par mois ont peu de chances de convaincre. Pour le prix d’un CD, disons 15 titres à 15 euros, on pourrait écouter chaque titre 100 fois — ou moins si le morceau nous déçoit.

  11. #12 par leinad le mai 8, 2009 - 1:24

    ah, tiens, j’ai entendu ce matin sur france inter, au japon, on n’attaque pas le téléchargeur, on attaque celui qui offre des fichiers au téléchargement. c’est vrai, dans cette loi française, le pirate est celui qui télécharge pas celui qui heberge.
    mauvaise loi, changer de loi.

  12. #13 par Foguenne le mai 9, 2009 - 4:41

    J’offre l’asile politique au français téléchargeur en Belgique.😀

    • #14 par jcfrog le mai 9, 2009 - 5:26

      je le note en cas d’urgence. Merci😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :