Hadopi ne peut pas sauver Universal

Seul UNIVERSAL peur se sauver lui même. D’ailleurs, il n’est pas encore en danger, mais mieux vaut en avoir l’air évidemment…🙂

badize

M’a pas convaincu Msieur Nègre ce matin. Commence même à me chauffer avec ce leitmotiv qu’il défend les petits, que Universal a pu baisser le prix des disques mais du coup a du licencier, et surtout des jeunes. Et il est triste Mr Nègre pour les jeunes!  Et tout ça à cause de qui? Hein? Pirate va!

Seulement 10 minutes avant il n’a pas nié que Universal aujourd’hui c’est une marge de 15%, ce genre de marge à 2 chiffres dont il semble bien que l’exigence soit une des causes « major » de l’ineptie néo-capitaliste qui nous a tous mis dedans.

Mr Nègre s’accroche à son bout de gras et je le comprends, mais son monde est moribond. Oh il a encore de belles années devant lui, le système ne va pas s’écrouler en 6 mois, beaucoup de gens ne savent pas encore acheter un disque autrement qu’à la FNAC, on l’oublie peut être un peu dans notre bulle, mais le modèle est bien en fin de course. De plus j’ai l’impression qu’il a du mal a imaginer une distribution sans la gabegie de pognon brulé dans les actuellement nécessaires circuits promotionnels. Car c’est bien ça la justification suprême: « nous les producteurs on doit dépenser plein d’argent pour faire connaître, pour aider les artistes découverts ». Et oui, mais est-ce une raison ou est-ce le problème?

« Si vous avez un morceau à 1€ et le même à côté gratuit, évidemment que vous prendrez le gratuit ». Non Mr Nègre, pas forcément, c’est là ou vous ne comprenez pas. Je reste consommateur même si des potes remplissent mes disques d’artistes que je ne connais pas ou que j’aime moyen. Certains d’entre eux passent un jour dans la case « j’achète ». C’est le brassage. Pas de pertes pour vous, je l’affirme, je n’achèterai pas plus sans cela, et même ma consommation « payante » a plutôt augmenté avec la facilité d’accès que m’offre iTunes et consorts.

Je n’ai pas LA solution, par contre je sais que le changement est profond et qu’il faut arrêter de vendre des galettes en plastique. Je propose même comme pour les voitures un bonus malus: que ceux qui achètent des supports polluants soient jetés aux lions!!!!😉

Mais le plus fou c’est tout de même qu’aujourd’hui avec un ordinateur on peut vraiment tout. Enregistrer, diffuser, c’est ça la vraie révolution qui casse tout. Plus besoin de producteur, de « circuit », de chance (là j’exagère un peu😉 ), voir de relations. Pascal Nègre a beau jeu de dire que les expériences rentables d’artistes auto-créées restent anecdotiques. C’est vrai mais il me semble que c’est un début plutot qu’un hasard. Et si en plus les indépendants (qui n’ont même plus besoin de labels indépendants) s’organisent en communautés numériques (voir cet article sur bandize.com chez les Inrocks), je t’explique pas le carton.

Jamais les artistes n’ont bénéficié d’une telle possibilité technique d’auto production.

Jamais les artistes n’ont bénéficié d’une telle arme de publication massive.

Et oui, ça va devenir difficile d’être artiste: on ne va plus pouvoir compter que sur son talent!!!😀

, , , ,

  1. #1 par AbriCoCotier le mars 30, 2009 - 3:03

    “Certains d’entre eux passent un jour dans la case “j’achète”. C’est le brassage. Pas de pertes pour vous, je l’affirme, je n’achèterai pas plus sans cela, et même ma consommation “payante” a plutôt augmenté avec la facilité d’accès que m’offre iTunes et consorts. »

    Voilà le coeur du problème : comme on le dit depuis longtemps, le téléchargement illégal augmente en fait les ventes légales, car il agit comme une sorte de publicité via un produit dégradé (un DivX d’une qualité moindre qu’un DVD, un mp3 sans la jaquette et le coffret), pour aboutir à l’achat d’un produit non dégradé (le DVD collector ou le coffret prestige du dernier CD de U2).

  2. #2 par jbdone le mars 30, 2009 - 4:11

    Je sais pas si ça a un rapport, mais j’aime bien en parler🙂 : j’avais rencontré des gars qui avaient un label de musique libre sur Toulouse. Ils avaient calculé que si ils « vendaient » une compile de groupes punks du coin à prix libre (les gens donnent ce qu’ils veulent), les gens donnaient en moyenne 3€.
    Je me rends pas bien compte, mais je suis pas sûr que tous les groupes touchent 3€ pour chaque cd qu’ils vendent… (en fait, j’en sais rien😀 )
    Vous savez si ça existe le mp3 à prix libre ?

  3. #3 par jcfrog le mars 30, 2009 - 4:15

    @jbdone: ce qui est sur c’est que les artistes ne touche pas 3€ par CD. C’est plutôt 1€, et pour les « gros » de ce que j’en sais.

  4. #5 par Sarssipius le mars 30, 2009 - 7:32

    « ça va devenir difficile d’être artiste: on ne va plus pouvoir compter que sur son talent!!! »

    Et ça… C’est tant mieux😀

  5. #6 par Chachat le mars 30, 2009 - 8:16

    Je ne sais pas si je suis dans le sujet, mais en tant que consommateur de zik je dirais que j’aime l’objet (le cd, la boîte qui va autour ainsi que le design). Ceci dit, je me souviens des paroles d’un copain qui, il y a quelques années, me vantait la zik numérique sur son mp3. Aujourd’hui j’ai un nano ; aujourd’hui (fumeur invertébré ;0)…) ma chaîne me réclame sans arrêt un disque de nettoyage ; aujourd’hui, les technologies de lecteurs de musique numérique ayant fait des progrès, je me dis que tout compte fait, c’est pas si mal, le numérique. Et pour essayer d’être dans le sujet, je rajouterais que je suis un con sommateur lamba qui ACHETE plutôt qu’il ne pirate, de la zik.
    On n’est pas obligé d’acheter un album juste pour un titre, en téléchargement légal et payant (moins cher que dans un magasin, parce qu’il n’y a pas de « boîte, papier, design, etc…) nous avons le moyen de faire une compil’ personnalisée.

    Mais pour ce que j’en dis.

    (et tu as le droit de supprimer ce comm’ s’il est hors sujet).

    ;0)

  6. #7 par Tristan le avril 8, 2009 - 3:26

    Etre favorable à la loi Hadopi, c’est combat d’arrière garde et dépassé. Essayer de limiter nos libertés sur le web (une de plus qui fout le camp), c’est vouloir concurrencer le gouvernement chinois. Certains artistes et même de nouveaux labels (« My Major Company » pour n’en citer qu’un) l’ont bien compris et utilisent internet intelligemment. C’est le début de la fin pour les « majors ». D’ailleurs, de nombreux projets innovants dans ce domaine, financés par les fonds publics de l’innovation (Oséo, Commission Européenne, Fond de Compétitivité des Entreprises, etc …), qui prennent en compte cette nouvelle donne, sont en cours de création et vont plomber définitivement les labels « traditionnels ». En fait, ce sont principalement ces « dinosaures » de l’industrie du disque qui voient leur échapper certains jeunes artistes de talent (surtout les euros qui vont avec) et qui ont peur de perdre leurs bénéfices outranciers. Ils flippent surtout de devoir revendre leur nombreuses propriétés sur la côte d’azur et leurs belles voitures. D’ailleurs, les jeunes artistes qui ont signé avec ces dinosaures (je ne cite aucun nom, ils sont tout puissants en ce moment), sont souvent les « smicards » des droits d’auteurs. Pour ma part, étant moi-même auteur (pas dans le domaine musical), je ne télécharge pas de musique, mais je suis contre cette énième restriction de mes libertés (ces derniers temps, on les perds à grande vitesse, les unes après les autres). Et si cette loi archaïque est adoptée, là c’est sûr j’entre en résistance et je boycotte l’achat des cd et les dvd. Je n’achète plus aucun film, ni musique, tant pis … on fera des échanges sous le manteau « à l’ancienne », dans le quartier entre voisins et entre amis. Dvd vierges, clefs usb, disques durs amovibles, etc … les supports ne manquent pas. Du coup, espionner les internautes sera bien stérile. Et si on ne passe plus par internet, ils vont faire comment nos cyber-flics pour débusquer les affreux pirates du dimanche ? On aura un policier posté devant chaque foyer ? Et puis n’oublions pas que tous les supports numériques vendus en France sont déjà sévèrement taxés en prévision de la copie privée (il suffit de comparer les prix des dvd vierges en Allemagne et en France pour s’en rendre compte, c’est du simple au double) … Certains d’entre vous ont d’ailleurs soulignés les aberrations de la situation et les dérives possibles. Que se passe-t-il si j’enregistre une musique à la radio sur une cassette où bien un film qui passe à la télévision sur un disque dur numérique, etc … ? JE crains d’imaginer que dans quelques temps, on va aussi nous couper l’eau et l’électricité sous prétexte de … quoi d’autre ???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :