11 novembre

Il fait beau ce matin, pas de soldat dans la rue, pas de peur au ventre. Pas un seul char, pas un seul cadavre pourrissant sur une potence, pas de frère ou d’enfants sur le front, et j’ai bien dormi.

J’ai tellement de chance, je ne trouve pas inutile de reparler chaque année de nos histoires chargées de massacres. On en a même parlé un peu avec les enfants. Intéressant.

« Plus jamais ça », pour l’instant ici, maintenant, on s’en sort bien. Puisse partout sur la planète ceux qui vivent actuellement l’horreur de la guerre connaître un jour ce bonheur absolu: la paix.

paxe

illustration: mur de la paix à Paris

  1. #1 par laurette le novembre 13, 2008 - 12:00

    Quelle chance on a !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :