Articles tagués enfants

Ouvrir Facebook aux moins de 13 ans n’est pas l’affaire de Zuckerberg

C’est marrant cette agitation, depuis quand Facebook est interdit aux moins de 13 ans?

Bon ok, faut mentir à l’inscription, la belle affaire. Des millions d’enfants en dessous de 10 ans ont des comptes.

J’ai lu avec intérêt le post de @DavidAbiker sur la question, j’y ai trouvé ce que j’aime: autorité, positionnement clair, je partage cette rigueur et ce refus d’une des phrases qui m’énèrvent le plus « vous verrez, vous aussi vous céderez, vous n’aurez pas le choix ».

On a toujours le choix et en ce qui me concerne le sujet n’est pas comment Mark Zuckerberg vend son business, le vrai sujet c’est la gestion de l’accès à Internet de nos enfants, et ça c’est notre affaire. A partir de quel âge? De quelle façon? Ce sont des questions essentielles. Je n’ai pas les réponses (qui les a?) mais en gros, je compte connecter mes enfants en douceur, en mode conduite accompagnée.

Les miens ont 3, 9 et 10 ans. Oublions junior pour l’instant.

Les grands n’ont aucun accès aux écrans qui ne soit pas régulé. Un peu de télé, une demi heure de jeu électronique (DS ou Wii ou iPad) par jour et pour le reste, la vie non électronique: jeux, musique, lecture, dessin et créations diverses, et surtout l’essentiel, la rêvasserie. Marie fait du poney et Paul … ne fait rien, et il est très heureux comme ça. La course aux « activités » des familles françaises me fascine toujours :)

Evidemment pas de téléphone, et pour ce qui est d’Internet, je commence à leur donner accès à une boite mail, mais je le fais avec eux. En fait le plus indiscipliné de la maison c’est moi, et un peu Madame qui s’y met de plus en plus, mais en dehors du temps attribué aux écrans, les enfants ont une vie sociale forte, sans joujou qui fait bip bip, ils sont entièrement disponibles à la vie familiale.

Comme le disait le principal du collège que j’ai rencontré hier pour la rentrée de ma fille en 6eme: « pas de télé pas d’internet dans la chambre », c’est quand même pas compliqué :)

Maintenant pour en revenir à Facebook et les moins de 13 ans, je dirais pourquoi pas? Ouvrir un compte à mes grands ne me poserait pas de problème puisqu’ils n’ont pas accès seul à la grande toile. Après tout leur grand-mère y est, leurs cousins, leurs tontons,… Pourquoi ne pas en profiter pour les accompagner, d’autant que nous avons créé des groupes familiaux fermés, et pouvoir ainsi un jour les lâcher en terre connue, plutôt que de les autoriser d’un coup, le jour de leurs 13 ans, à rejoindre la cohue. Pour le coup oui à l’éducation à Facebook, mais pas au prétexte de l’éducation via Facebook.

Enfin sur Facebook lui même, je me vois mal leur faire un discours censeur. Facebook est la plateforme référence, j’en connais de plus vertueuses, mais le rendez vous du très grand nombre est là pour l’instant. C’est comme en musique, je n’aime pas la soupe mainstream qu’ils écoutent et partagent avec leurs amis, mais je ne vais pas leur imposer ma musique de sauvage (ils y ont parfois accès ponctuellement), ils y viendront s’ils veulent, ils auront bien le temps de s’éveiller à la nécessaire rédemption du monde par le Death Metal :)

Donc Mark, fais ce que tu veux, je m’en cogne, tu n’auras pas ma liberté d’éduquer!

Edit 26 mai: J’ajoute pour les anglophones la vidéo de la clôture du eG8 avec Mark Zuckerberg, d’une part parce que je trouve ça intéressant, mais surtout parce qu’il dément ce qui a fait les gros titres depuis quelques jours: « Facebook ne travaille pas sur l’ouverture des comptes aux moins de 13 ans même si c’est évidemment un sujet important pour l’avenir ». Même si ça ne change pas grand chose à ce post.

, ,

33 Commentaires

Comment animer un anniversaire de jeunes enfants?

Ma tendre épouse a la passion des enfants et a exercé plusieurs années comme instit Montessori. Une nouvelle occasion m’est donc donnée de l’admirer à chaque fois que sonne l’heure fatidique de l’anniversaire d’un des enfants: elle sait animer ça.

Suite à une question de @Koztojours, comme ça ne tient pas dans un twitt et que ça pourrait servir à d’autres, je propose de partager ici quelques unes de ses astuces éprouvées sur le sujet.

D’abord Madame sépare les pitchounes en 2 équipes. Il y aura donc les oranges et les verts, ou bien les lions et les gazelles, ou n’importe quelle autre scission symbolique qui plaise aux chérubins (toujours leur laisser de l’initiative sur tous les sujets). On note ça sur une feuille, on fait 2 belles colonnes et tous les points accumulés lors des jeux seront additionnés sur ce tableau.

Puis viennent les jeux. Un équipement de base essentiel: les ballons. Penser à en gonfler 2 ou 3 fois le nombre d’invités, c’est festif, décoratif (si, si), et ça les rend fous :)

Exemples de jeux:

- le ballon musical: pour N enfants prendre N-1 ballons, mettre de la musique et tout le monde danse avec les ballons par terre (ils bougeront aussi, tu verras). Quand la musique s’arrête, tout le monde doit attraper un ballon, celui qui n’en a pas est éliminé. On retire un ballon et on continue jusqu’à ce qu’il ne reste plus que les membres d’une même équipe (à la maison, c’est moi qui fait le mange disque avec ma guitare ;) )

- le « Jacques a dit »: un grand classique, nécessite du talent de ta part. De ta prestation dépend la réussite du jeu ;)

- le jeu de mémoire : prendre un plateau, y déposer plein d’objets de toute sorte. On recouvre d’un torchon et on dévoile le plateau devant les enfants préalablement installés autour de la grande table. On leur donne un temps fixé d’observation intensive au bout duquel on retire le plateau. Chaque équipe tente alors d’inscrire sur une feuille le plus grand nombre d’objets dont ses membres se souviennent. Tire bouchon, ciseaux, punaise, iPhone, légo… Au bout de quelques minutes, les équipes sont rappelées pour confronter leurs listes. 1 point par objet retrouvé.

- le lion qui dort: tout le monde s’allonge et fait semblant de dormir. L’animateur veille le moindre mouvement de babine, chaque mouvement détecté élimine le lionceau. Sois impitoyable!

- « pass the parcel »: achète des petits jouets ou des bonbons, emballe chaque cadeau de plusieurs couches de papier journal. A chaque partie donne aux enfants assis en ronde un paquet. Ils se le passent les uns les autres pendant que la musique les enchante (oui c’est moi à la guitare, mais un MP3 c’est ok). D’un coup la musique s’arrête et celui qui a le paquet arrache l’emballage. Si c’était la dernière couche, il a gagné le cadeau, sinon la musique redémarre et la ronde du paquet également.

- un autre truc avec les ballons: chaque enfant prend un ballon, il le lance en l’air, ils doivent les empêcher de toucher le sol et n’ont pas le droit de les attraper. Au début ils font comme ils veulent puis tu compliques la chose: « seulement une main », « seulement le pouce », « les genoux », « une main dans le dos » …

Voilà, ce ne sont que quelques exemples qui me reviennent à l’esprit, je suis sûr que j’en oublie plein, j’y reviendrai peut-être plus tard avec Madame. N’hésite pas à en lâcher d’autres dans les comm pour ceux qui passeraient par là.

Bon courage aux parents condamnés à vivre ça ce WE :)

, ,

16 Commentaires

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 111 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :