Enchantement #flashmob

J’ai du mal à verbaliser ce qui m’émeut autant dans ce genre de flashmob.

Bien sûr le Boléro de Ravel est prompt à l’envolée émotionnelle mais c’est autre chose, cette sorte de rencontre imprévue, cette communion dans le plaisir de gens de tous horizons qui n’ont en commun que d’être passé au même endroit au même moment. Et pendant un instant tout le monde est vraiment ensemble, pris dans la beauté, extrait du quotidien par une surprise. Et tous ces sourires, un beau cadeau.

vu chez emery

About these ads

,

  1. #1 par debray le septembre 2, 2011 - 6:53  

    un petit commentaire …… oui….
    Merci

  2. #2 par François Tessier (@F_Tessier) le septembre 2, 2011 - 7:17  

    Superbe!

  3. #3 par babolos le septembre 2, 2011 - 7:21  

    Bonne journée aussi

  4. #4 par Vinvin le septembre 2, 2011 - 7:22  

    Je suis comme toi. Je crois que c’est lié à la sensation de 1) gratuité 2) d’universalité 3) de plaisir simple. Le truc sorti de nulle part et qui s’en va comme si de rien n’était. J’adore.

  5. #5 par Pipo Bimbo le septembre 2, 2011 - 7:36  

    Fabuleux oui.
    Un peu dommage que les musiciens se dispersent aussi vite : on dirait que le public est frustré de ne pas pouvoir les applaudir plus.

  6. #6 par JeffRenault le septembre 2, 2011 - 9:50  

    Leur façon de se disperser en fin de flashmob est également remarquable. Ça met en avant le moment de partage, pas les acteurs, et c’est peut-être aussi l’une des raisons de ce bien fou que ça nous fait.

    Merci :)

  7. #7 par Stéphane le septembre 2, 2011 - 10:36  

    Merci, c’est bien pour commencer la journée :)

    C’est un vrai don, de ceux qui se préparent et sont le résultat d’un travail et pourtant s’offrent sans attente de retour, juste le plaisir partagé. Et je souris devant mon écran…

  8. #8 par mamily le septembre 2, 2011 - 11:11  

    magnifique quel beau partage

  9. #9 par Singing Fish le septembre 2, 2011 - 11:14  

    Je suis toujours béat devant ce genre de truc.
    Merci, oui, merci.
    Le plus étrange, c’est la bannière à côté qui appelle à cesser le massacre en Syrie.
    Un rappel que nous (humains) sommes vraiment capables du meilleur comme du pire !

  10. #10 par jcfrog le septembre 2, 2011 - 12:01  

    oui je crois comme Jeff que cette dispersion finale fait partie du concept de flashmob, c’est évanescent, un moment unique et fugitif

  11. #11 par Antipho le septembre 2, 2011 - 1:01  

    Je découvre le concept du flashmob avec ce post, et cette prestation me semble particulièrement réussie. D’abord le choix du bolero qui semble composé pour ce type d’évènement et d’autre part la musique qui est sublimée par le sens humain de la prestation (et la réciproque est vraie!).

    Et puis quand je regarde l’accueil fait au Boléro par le public à la date de sa première représentation et ce qu’il est devenu un siècle après, ce que les musiciens et les spectateurs en font, ça me fait chaud au coeur. Jolie histoire.

  12. #12 par LiLo le septembre 2, 2011 - 1:38  

    Ca redonnerait presque foi en l’humanité ;)

  13. #13 par Mounoux le septembre 2, 2011 - 4:53  

    Je trouve que le meilleur c’est encore la fin avec les regards des gens qui se demandent si tous ça était bien réel, s’il ne l’ont pas rêvé ! Ça donne ce coté onirique magnifique !

  14. #14 par omne le septembre 2, 2011 - 9:30  

    Assez « enchanteur », oui mais j’espère que pour le flashmob (au contraire de la vidéo) ils ont joué le Boléro en entier, pas seulement 1/4… par ce que là, c’est un peu frustrant !

  15. #15 par Sanji (@Sanji) le septembre 3, 2011 - 5:55  

    Magnifique ! J’en ai encore des frissons.
    J’ai particulièrement apprécié le monsieur avec 3 ou 4 gamines, qui sourit et les fait assoir par terre…
    Vivre ça doit être un instant magique, autant en acteur qu’en spectateur. Bravo le Philharmonique de Copenhague !

  16. #16 par MoNg le septembre 4, 2011 - 11:51  

    "C’est une danse d’un mouvement très modéré et constamment uniforme, tant par la mélodie que par l’harmonie et le rythme, ce dernier marqué sans cesse par le tambour. Le seul élément de diversité y est apporté par le "crescendo" orchestral.

    …"Musique trop connue et pourtant toujours nouvelle grâce à sa simplicité. Une mélodie (d’origine orientale et non espagnole) s’enroule inlassablement sur elle-même, va en augmentant de volume et d’intensité, dévorant l’espace sonore et engloutissant à la fin la mélodie".

    Je suis, je suis ?

    • #17 par MoNg le septembre 6, 2011 - 2:03  

      M. Béjart. Bide le blind test :)

      • #18 par jcfrog le septembre 8, 2011 - 8:35  

        bide je sais pas, peut être juste trop difficile ;)

  17. #19 par Pierre Choisir le septembre 5, 2011 - 11:04  

    Magique… J’en ai des frissons !
    Le meilleur flashmob que j’ai vu jusqu’ici ! Cette émotion dans les visages du début à la fin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 112 followers

%d bloggers like this: